Afrique : Leçon d’Intelligence Économique et Stratégique, vue d’Afrique, « La Russie a coupé le gaz à toute l’Europe (North Stream 1 – à l’arrêt) le lundi 11 juillet 2022 » et nous avons assisté à la chute du mur de Berlin en direct…


Leçon d’Intelligence Économique et Stratégique, vue d’Afrique, « La Russie a coupé le gaz à toute l’Europe (North Stream 1 – à l’arrêt) le lundi 11 juillet 2022 » et nous avons assisté à la chute du mur de Berlin en direct…

Publié le 17.7.2022


Dans son livre intitulé « 1984 » écrit en 1949, Georges ORWELL (1903-1950) écrit : « Dans ces temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »

En Italie, un étudiant Africain (JP.P) étais le seul au mois de décembre 1989 à écrire un article qui sera ensuite intégré dans son premier livre collectif avec des professeurs universitaires intitulé « L’Afrique l’Europe et la Démocratie Internationale », où il affirmait l’exact contraire de ce que tout le pays fêtait : la fin du communisme et le triomphe du capitalisme dit libéral.

Pour tous les professeurs d’économie d’Italie, le capitalisme avait gagné. Et surtout, à l’unisson, ils expliquaient que le capitalisme intelligent de l’occident avait démontré qu’il était le seul capable de créer la richesse. La Chine vient de nous démontrer qu’un gouvernement communiste est tout aussi capable de créer la richesse qu’un gouvernement capitaliste et même mieux que lui.

Le journal « Le Point » a écrit : « Si l’Europe manque son rendez-vous avec l’Afrique, elle manquera celui avec l’Histoire », c’est bientôt chose faite avec les pertes d’une multitude de pays au profit de la Russie et la Chine, à commencer par le Mali, riche en Uranium

JP. P n’était qu’un étudiant à l’époque, mais il ne voulait pas se taire devant autant de naïveté et d’idioties que disaient les propres professeurs d’économie sur le sujet. Il avait alors senti le besoin de marquer publiquement à travers un article au mois de mai 1990 sa désapprobation.

Il affirmait que le capitalisme n’avait rien gagné parce que la fin des idéologies en Europe de l’Est n’était pas due à une confrontation entre capitalisme et socialisme, que les gouvernements socialistes d’Europe orientale s’étaient effacés parce que ce sont les peuples qui les avaient fait échouer et non le capitalisme qui lui aussi avaient ses propres manquements aussi criants que le socialisme.

Comme étudiant qui étudiait l’économie en occident, mais avec les yeux rivés vers l’Afrique, et en constatant les erreurs en Occident du triomphalisme du capitalisme, il prend vite les distances par rapport à ce qu’il était venu étudier en Italie, soi-disant pour rentrer l’appliquer au Cameroun, il venait conclure son article « que c’est une démarche erronée parce que l’Afrique n’a pas besoin d’apprendre les théories des autres ».

Plus précisément, voici ce qu’il écrivit :

« L’Afrique n’a pas besoin d’une théorie particulière de développement économique, mais seulement de prendre conscience de la nécessité d’une maturation de la mentalité des populations, et d’acquérir la capacité de bien poser les problèmes, avant même d’en élaborer les solutions »

32 ans après, ce matin du 11 juillet 2022, c’est la Russie qui lui donne raison en fermant le gazoduc North Stream 1.

Raison officielle invoquée : manutention pour juste 10 jours. Et c’est la panique dans toute l’Europe. Ils ont tous peur que cette fermeture temporaire ne devienne permanente, à commencer par le pays qui tirait vers le haut toutes les économies des pays de la zone Euro, l’Allemagne.

Pendant ces 32 ans, nous avons assisté à un triomphalisme illusoire des occidentaux sur leur pseudo supériorité de leur capitalisme intelligent. Ce qui a porté à une arrogance sans pareil et une condescendance envers tous les autres peuples du monde.

Quelle est la différence entre les normes occidentales et les normes universelles ?

Il n’y en a pas.

Les normes occidentales sont naturellement ce qui est pensé et construit pour garantir les intérêts des occidentaux. Et jusque-là, rien à leur reprocher.

Là où ça ne va plus, c’est lorsqu’ils veulent imposer leurs intérêts comme universels.

Explication :

Avec la guerre en Ukraine, nous avons l’exemple type de cette arrogance. Tout l’occident est vent debout au point de vouloir contraindre le monde entier à les suivre parce que selon eux, la Russie aurait violé le droit universel des Nations à disposer de leur souveraineté sans risquer d’être attaqué par qui que ce soit. Et que le fait que la Russie ait reconnu les 2 républiques sécessionnistes du Dombass serait un précédent très dangereux qu’on ne saurait laisser passer.

Le problème est que tout ce beau monde oublie qu’il y a juste quelques mois, en août 2021, tous reprochaient (sans défendre Biden bien entendu, sur la manière dont cela avait été faite par lui), car de toute façon le processus était enclenché déjà avec D. Trump depuis le début de son mandat et qui a été de quitter précipitamment l’Afghanistan après 20 ans d’inqualifiable occupation illégale et illégitime, selon eux, pour apporter la démocratie à ce pays qui ne leur avait rien demandé.

Si une norme est universelle du respect des frontières, avant de s’insurger contre la Russie, pour l’Ukraine, qui a financé les rebelles au Soudan pour créer un nouveau pays, le Sud-Soudan ?

L’ambassadeur des États-Unis a même présenté sa lettre de créance au nouveau président du Sud-Soudan juste 90 minutes après que ce dernier avait prêté serment. Ils étaient tellement pressés de fêter cette division d’un pays africain en deux. Pourquoi ce qui est valable aujourd’hui pour l’Ukraine ne l’est pas pour le Soudan qui s’est vu amputé son territoire de plus 30% ?

Pourquoi ce qui est valable pour l’Ukraine et la perte de tout accès à la mer avec la perte future d’Odessa, ne le serait pas pour l’Éthiopie qui en perdant sa région d’Érythrée est devenue un nouveau pays dont la rébellion était financée par les États-Unis et l’Union Européenne, et s’est vu couper tout accès à la mer et est aujourd’hui obligée de se contenter du port de Djibouti ?

Quelles sont les normes du respect de la souveraineté des pays que la Russie aurait violé en Ukraine, que les États-Unis accompagnés par leurs alliés dociles de l’Otan n’ont pas violé en attaquant l’Irak en 2003, en détruisant la Libye en 2011, sans oublier la Serbie en 1999, jusqu’à lui couper tout accès à la mer ?

Les valeurs dites universelles de la démocratie ne sont-elles pas finalement la pire forme de dictature de l’Occident contre les autres peuples ?

Si la démocratie porteuse des valeurs universelles est née avec l’indépendance américaine en 1776 ou avec la Révolution Française en 1789, comment expliquer toutes les horreurs qu’elle a générées par la suite : esclavage, colonisation, guerres mondiales, Shoa, apartheid etc. ?

Ils s’en accommodent, sans gêne.

Le vrai problème est que leurs prétendues valeurs dites universelles de la démocratie comme les droits de l’homme ne sont appliquées que de façon très sélective en fonction de leurs intérêts, des liens d’alliance et surtout, des relations de rivalité qu’ils entretiennent avec le monde entier, blanc ou non-blanc.

Leçon d’Intelligence Économique et Stratégique, Vue d’Afrique par JP. P le lundi 11 juillet 2022