Serbie : Le président Serbe Vucic : « Je sais ce qui nous attend. Dès que Vladimir Poutine aura fait son travail à Seversk, Bakhmut et Soledar, après avoir atteint la deuxième ligne Slaviansk-Kramatorsk-Avdeevka.


Le président Serbe Vucic : « Je sais ce qui nous attend. Dès que Vladimir Poutine aura fait son travail à Seversk, Bakhmut et Soledar, après avoir atteint la deuxième ligne Slaviansk-Kramatorsk-Avdeevka, il fera une proposition. Et si l’Occident ne l’accepte pas, – et il ne l’acceptera pas – tout l’enfer se déchaînera ».

Le président de la Serbie, M. Vucic, affirme que la troisième guerre mondiale a déjà commencé, car la guerre en Ukraine oppose en fait la Russie à l’OTAN, à l’UE et à tous leurs mandataires.

Publié le 15.7.2022


La Russie en « guerre mondiale » avec les pays occidentaux, selon un allié de Poutine.

Le président serbe Aleksandar Vucic a déclaré mercredi que la Russie était engagée dans une « guerre mondiale » avec les pays occidentaux suite à l’invasion de l’Ukraine par Vladimir Poutine.

« Nous devons comprendre qu’au milieu de la guerre mondiale, tous les discours selon lesquels il s’agit d’une guerre régionale ou locale doivent être abandonnés », a déclaré M. Vucic, un allié de M. Poutine, lors d’une interview accordée à la chaîne de télévision indépendante serbe Pink.

« L’ensemble du monde occidental se bat contre la Russie par l’intermédiaire des Ukrainiens. C’est un conflit mondial », a-t-il déclaré, selon l’agence de presse publique russe TASS.

La Serbie, qui entretient des liens étroits avec la Russie sur les plans politique, économique et culturel, a jusqu’à présent refusé de se ranger du côté de l’Occident pour imposer des sanctions à la suite de la guerre de Poutine contre l’Ukraine, qui a débuté fin février. Le pays est presque entièrement dépendant du gaz russe.

Toutefois, en mars, la Serbie a voté en faveur d’une résolution des Nations unies exigeant que la Russie mette fin à l’invasion et retire ses troupes d’Ukraine.

Russian President Vladimir Putin and Aleksandar Vucic
Le président serbe Aleksandar Vucic (R) a déclaré mercredi que la Russie était engagée dans une « guerre mondiale » avec les pays occidentaux, alors que le président russe Vladimir Poutine (G) a envahi l’Ukraine. MAXIM SHIPENKOV/POOL/AFP/Getty Images

Lors d’une conférence de presse le mois dernier, M. Vucic a également affirmé que de nombreux États de l’Union européenne sont en « guerre directe » avec la Russie, selon la chaîne de télévision publique russe RT.

Le président serbe a déclaré que son pays, qui est candidat à l’adhésion à l’UE, se trouve aujourd’hui dans une position difficile en raison de la pression exercée sur lui pour qu’il se joigne à l’Occident et impose des sanctions à Moscou. M. Vucic a déclaré qu’il était conscient de « la colère de beaucoup d’entre eux [les membres de l’UE] » sur cette question.

« De nombreux pays de l’UE sont en guerre directe contre la Russie. Ils envoient des obusiers, des avions, des S-300 à l’Ukraine, et comment pensez-vous qu’ils vont nous traiter ? Ils ne sont pas à notre place comme nous ne sommes pas à la leur, et c’est pourquoi notre position est extrêmement difficile. Sera-t-elle plus facile ? Eh bien, non », a déclaré M. Vucic.

Le mois dernier, un présentateur de la télévision d’État russe et ses invités ont également fait allusion au fait que le conflit ukrainien était une guerre mondiale, affirmant que la troisième guerre mondiale avait commencé et que l’Ukraine pourrait n’être que le début d’un conflit potentiellement plus important avec l’Occident

« L’opération spéciale de la Russie en Ukraine s’est terminée dans le sens où une véritable guerre a commencé : La troisième guerre mondiale », a déclaré l’animatrice Olga Skabeeva, selon un segment partagé par Julia Davis du Daily Beast le 1er juin.

Traduction du Tweet :

« Les propagandistes et les responsables gouvernementaux russes regardent au-delà de l’Ukraine et menacent l’Occident collectif sur la télévision d’État contrôlée par le Kremlin : « La troisième guerre mondiale avait commencé. » « Attendez-nous. » »

« Nous sommes obligés de mener la démilitarisation non seulement de l’Ukraine, mais aussi de toute l’alliance de l’OTAN ».

Alexei Fenenko, professeur associé de politique mondiale à l’Université d’État de Moscou, a déclaré qu’il pensait qu’un conflit plus important avec l’Occident était possible à l’avenir.

« Pour nous, la guerre en Ukraine est une répétition », a-t-il déclaré. « Répétition pour un éventuel conflit plus important à l’avenir. Nous allons tester et comparer les armes de l’OTAN aux nôtres. Nous découvrirons sur le champ de bataille à quel point nos armes sont plus puissantes que les leurs. Cela peut être une expérience d’apprentissage pour notre futur conflit, c’est une expérience effrayante. »

Et le 24 mai, le financier milliardaire George Soros a déclaré que l’invasion de l’Ukraine par Poutine pourrait avoir été le début de la Troisième Guerre mondiale.

« L’invasion pourrait avoir été le début de la troisième guerre mondiale et notre civilisation pourrait ne pas y survivre », a déclaré Soros, 91 ans, selon son bureau. « La meilleure et peut-être la seule façon de préserver notre civilisation est de vaincre Poutine dès que possible. C’est l’essentiel. »

Source