Russie : « Avant chaque appel, il se fait prendre en photo », Emmanuel Macron moqué à la télévision russe.


« Avant chaque appel, il se fait prendre en photo », Emmanuel Macron moqué à la télévision russe.

« Ne pas humilier la Russie », l’appel d’Emmanuel Macron critiqué d’un côté, moqué de l’autre

Publié le 7.6.2022 par Ariel Guez


Vivement critiqué par l’Ukraine après avoir affirmé qu’il ne fallait « pas humilier la Russie », Emmanuel Macron est également moqué en Russie, cette fois pour ses nombreux échanges téléphoniques avec le président russe Vladimir Poutine

La propagande ne tarit pas. En Russie, des présentateurs de la chaine d’État Russie-1 ont évoqué il y a quelques semaines en riant l’hypothèse d’un bombardement nucléaire de New York. Fin mai, un député proche de Vladmir Poutine, sur le même plateau de télévision, suggérait d’enlever des responsables occidentaux se rendant à Kiev. Mais ce week-end, c’est le président de la République française Emmanuel Macron qui a été largement critiqué.

« Il n’y a pas de vrais leaders en Europe », commence l’analyste politique Henry Sardaryan. « Si les chefs d’État européens d’il y a 40 ans découvraient qui est à la tête de leurs pays aujourd’hui, ils mourraient avant leur heure, ils feraient tous un infarctus », lance-t-il.

L’analyste politique russe estime que Poutine a en face de lui « de si mauvais dirigeants », et nomme directement le locataire de l’Élysée.

« Chaque coup de fil est un test difficile pour lui »

« J’ai lu récemment que le président français Emmanuel Macron a compté combien de temps il a passé au téléphone avec Vladimir Poutine. Avant chaque appel, il se fait prendre en photo où on le voit tant souffrir que je me fais du souci pour lui », tacle Henry Sardaryan.

Les photos publiées sur le compte de Soazig de la Moissonière, photographe officielle du président de la République, ont en effet souvent été détournées sur les réseaux sociaux, la composition des clichés détonnant parfois avec le thème des discussions entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine.

« À chaque fois, il se tient la tête ou le cœur, [ou] prend des calmants. Je ne sais pas ce qu’il lui arrive. Chaque coup de fil est un test difficile pour lui », conclut Henry Sardaryan.

« Macron a appelé très souvent. Heureusement, Poutine n’a pas toujours décroché. Alors, Macron prend des médicaments, se demandant si Poutine va décrocher. Nous avons désormais un nouveau mot : la ‘Macronite’ qui signifie appeler souvent, pour rien », abonde le présentateur de l’émission, Vladimir Solovyov.

La star de Russie-1, a la réputation d’être le présentateur favori de Vladimir Poutine.

Source