USA : Le verdict de Michael Sussmann, avocat d’Hillary, est une preuve de plus que l’Amérique à officiellement un système de justice à deux vitesses.


Le verdict de Michael Sussmann, avocat d’Hillary, est une preuve de plus que l’Amérique à officiellement un système de justice à deux vitesses.

Publié le 1.6.2022


« Personne n’est au-dessus de la loi », n’est-ce pas ? Eh bien…… certains (« l’establishment D.C. Swamp ») peuvent l’être. En fait, pour cette raison, la plupart ne sont pas choqués par la décision du jury.

Besoin d’une preuve supplémentaire que l’Amérique a un système de justice à deux vitesses ? « Personne n’est au-dessus de la loi ». N’est-ce pas ? Eh bien ….. Pas d’inquiétude si vous êtes un gauchiste, exposé comme menteur et parjure. L’Amérique a un système de justice à deux vitesses. Beaucoup d’entre nous le comprennent, et la plupart l’acceptent. Les riches contre les pauvres ou les divisions raciales sont ce que nous percevions autrefois comme des divisions en Amérique. Aujourd’hui, si vous êtes un conservateur, si vous soutenez la Constitution américaine ou même le président Trump, il y a de fortes chances que vous soyez traité durement. Alors que, si vous êtes de gauche, vous pouvez recevoir un traitement favorable.

« Une preuve supplémentaire qu’il existe des systèmes de justice distincts en Amérique un pour les démocrates libéraux et leur élite et un pour tous les autres. C’est triste », a tweeté le sénateur Ron Johnson (R-Wis.).

Le sénateur Marsha Blackburn (R-Tenn.) s’est également joint aux critiques, déclarant : « Michael Sussmann a menti au FBI en disant qu’il travaillait pour la campagne Clinton lorsqu’il a présenté de fausses allégations contre le président Trump que Hillary a personnellement approuvées. Le verdict d’aujourd’hui, bien que profondément décevant, n’est pas la fin pour s’assurer que cela ne se reproduise jamais en Amérique. »

Mardi, à Washington D.C., après un procès de deux semaines et plus d’une journée de délibérations, le jury a déclaré Michael Sussmann non coupable d’avoir fait une fausse déclaration au FBI en septembre 2016 lorsqu’il a dit qu’il ne travaillait pas pour le compte de la campagne présidentielle d’Hillary Clinton et du cadre technologique Rodney Joffe lorsqu’il a apporté des informations alléguant une connexion Trump-Russie.

Michael Sussmann, ancien conseiller de la campagne Clinton

Le jury a estimé que l’équipe du conseiller spécial John Durham n’avait pas prouvé au-delà de tout doute raisonnable que la déclaration de Sussmann était un mensonge.

Les experts juridiques ont déclaré qu’ils n’étaient pas surpris par le verdict et que Durham était dans une position difficile dès le départ en raison des décisions prises par le juge Christopher Cooper avant le procès et de la partialité potentielle du jury.

L’ancien procureur fédéral James Trusty a noté des préoccupations concernant le jury, soulignant que trois panélistes qui avaient voté pour Hillary Clinton dans le passé et contribué à sa campagne – dont un qui a également soutenu la représentante américaine Alexandria Ocasio-Cortez – faisaient partie des jurés du procès de l’ancien avocat de la campagne Clinton, Michael Sussmann. En outre, le jury comprenait un employé du gouvernement fédéral qui a dit au juge qu’il avait fait des dons aux démocrates en 2016 ; un autre employé du gouvernement qui a dit au juge qu’il détestait « fortement » l’ancien président Trump. Cependant, les deux jurés ont dit au juge qu’ils pourraient être impartiaux tout au long du procès.

Un juré avait un enfant dans la même équipe sportive du lycée que l’enfant de Sussmann. Le jury comprenait également un mécanicien, un enseignant, un illustrateur, etc.

Pas d’inquiétude, cependant ; la plupart des jurés sélectionnés ont dit à Cooper qu’ils n’avaient pas entendu parler de l’affaire avant de faire partie du jury.

Durham n’a pas insisté pour que le juge Chris Cooper, nommé par Obama, soit récusé malgré le fait que Cooper soit un ami professionnel de Sussmenn, que Cooper ait représenté l’ancienne avocate du FBI Lisa Page et que Cooper et sa femme aient été mariés par Merrick Garland. Cependant, M. Durham a publié une déclaration exprimant la déception de son bureau.

« Bien que nous soyons déçus du résultat, nous respectons la décision du jury et les remercions pour leur service », a déclaré Durham. « Je tiens également à reconnaître et à remercier les enquêteurs et l’équipe du ministère public pour leurs efforts dévoués dans la recherche de la vérité et de la justice dans cette affaire. »

« Je suis choqué que le jury des donateurs de DC Clinton ait laissé l’avocat de Clinton s’en sortir… HAHAHA je plaisante, absolument personne n’est choqué », a tweeté l’ancien premier fils Donald Trump Jr. « Hunter Biden est le prochain, puis Paul Pelosi, etc, etc. Nous savons tous comment cela se passe maintenant… Seuls les gens qui ne sont pas liés à l’establishment du marais de D.C. doivent rendre des comptes. »

Apparemment, c’est une preuve supplémentaire que l’Amérique a un système de justice à deux vitesses. Un double standard peut s’appliquer si vous êtes un Américain conservateur qui croit en la Constitution des États-Unis. Protégez-vous car le marais se protège lui-même !