France : Un spectacle de Richard Berry, accusé d’inceste, perturbé par des Femen, « plaide coupable ».


Un spectacle de Richard Berry, accusé d’inceste, perturbé par des Femen.

Publié le 1.6.2022


Accusé d’agressions sexuelles et de viols par sa fille, le comédien a été interpellé par trois militantes féministes en pleine représentation de son spectacle « Plaidoiries » au théâtre Libre.

Il n’a même pas eu le temps de commencer son spectacle. Sur la scène du théâtre Libre, où il joue actuellement ses « Plaidoiries », l’acteur Richard Berry a été interpellé par trois Femen au sujet des accusations d’inceste de sa fille, rapporte Le Parisien, jeudi 26 mai.  Au début de la représentation ce mercredi, au moment où le comédien s’apprêtait à enfiler sa robe d’avocat pour interpréter cinq textes issus de grands procès judiciaires, les militantes féministes ont surgi en hurlant « Rideau sur Berry ! ».

Accusé d’inceste par sa fille Coline Berry-Rojtman, Richard Berry a été interpellé sur scène par trois militantes Femen, avant d’être applaudi par son public.

Les Femen ont réussi leur coup. Mercredi 25 mai, lors de l’entrée en scène de l’acteur Richard Berry au Théâtre Libre de Paris durant la représentation de son spectacle Plaidoiries, trois féministes topless ont déboulé sur scène en criant « Rideau sur Berry » avec chacune l’inscription « Berry plaide coupable » sur leur poitrine.

Cette action fait suite au procès dont il fait l’objet. L’acteur est confronté depuis plus d’un an aux accusations de sa fille Coline Berry-Rojtman qui a porté plainte contre lui pour « viols et agressions sexuelles sur mineur ». Des faits, qui auraient eu lieu, selon la plaignante, lorsqu’elle avait 8 ou 9 ans avec la complicité présumée de l’ex-femme du comédien, Jeane Manson. Les deux accusés démentent totalement cette incrimination qui est, selon eux, totalement infondée. 

Richard Berry chahuté : son spectacle arrêté

Le groupe d’activistes Femen, fervent défenseur des droits de la femmeest réputé pour ses actions très provocatrices. En outre, le but de cette intervention était de soutenir les victimes d’inceste, ici principalement Coline Berry, mais également de dénoncer la situation cynique entourant les accusations de la jeune femme.

Suite à cet événement, le mouvement s’est exprimé sur Twitter. « Sérieusement ? Comment un homme présumé coupable et accusé de viols et agressions sur mineure peut-il se produire en devenant le porte-voix de celles et de ceux qui se battent contre l’injustice ? »

Le directeur du Théâtre a très vite pris la défense de Richard Berry

Le directeur du Théâtre, Jean-Marc Dumontet, a très rapidement gagné la scène pour évacuer les militantes et prendre la défense de l’acteur.

Selon lui, « C’est une épreuve absolue d’être traîné dans la boue de ne pas pouvoir se défendre. En tant que directeur de théâtre, je n’ai pas le droit d’être un juge ni de bannir Monsieur Berry. Je n’ai pas le droit de lui interdire de faire son métier », a-t-il déclaré sous les applaudissements du public, rapporte le Parisien.

Néanmoins, l’agitation s’est très vite atténuée puisque Richard Berry a tout de même joué sur scène comme s’il y n’y avait eu aucune perturbation et s’est fait vivement applaudir à la fin du spectacle.

Par ailleurs, alors que l’acteur est présumé innocent, son ex-femme, elle, n’a pas dit son dernier mot. Jeane Manson a décidé de se défendre face aux accusations de Coline Berry-Rojtman. En effet, Jeane Manson a porté plainte pour diffamation. Un choix très critiqué par l’association « Choisir la cause des femmes », que celle-ci trouve absurde et scandaleux.

Source