USA : Deux élèves de l’école primaire tués…13 hospitalisés après qu’un homme non identifié se soit barricadé dans l’école… Ouvre le feu sur les élèves… Engage une fusillade avec des agents de la patrouille frontalière américaine à l’extérieur [VIDÉO].


Deux élèves de l’école primaire tués… 13 hospitalisés après qu’un homme non identifié se soit barricadé dans l’école… Ouvre le feu sur les élèves… Engage une fusillade avec des agents de la patrouille frontalière américaine à l’extérieur [VIDÉO].

Publié le 25.5.2022


Une fusillade tragique dans une école primaire du Texas a fait deux morts et 13 hospitalisés.
Deux écoliers ont été tués et treize autres hospitalisés après qu’un homme se soit barricadé dans une école primaire du Texas et ait ouvert le feu sur les élèves.

L’homme, non identifié, aurait ouvert le feu sur les élèves après avoir engagé une fusillade avec des agents de la patrouille frontalière. Cet incident a entraîné le verrouillage de tout le district scolaire.

L’école primaire d’Uvalde où cette cruelle fusillade a eu lieu compte 600 élèves inscrits.

Dernières nouvelles : Chine : C’est reparti… Un laboratoire de Wuhan a mené des recherches sur le nouveau virus de la variole du singe un an avant l’épidémie mondiale.

Le tireur présumé

Bien que peu d’informations soient actuellement connues sur le suspect ou ses motivations, il est en détention après la fusillade avec les agents de la patrouille frontalière.

Nombreux sont ceux qui se demandent si l’auteur de la fusillade n’a pas franchi la frontière illégalement, étant donné la présence d’agents frontaliers à l’extérieur de l’école primaire et sa proximité avec la frontière entre les États-Unis et le Mexique. Si tel est le cas, la faiblesse du département de la sécurité intérieure et de l’administration Biden à la frontière peut avoir directement causé cette tragédie.

Nous devons exiger des réponses à la question de savoir qui est le tireur et pourquoi il a participé à une fusillade avec la patrouille frontalière qui a entraîné la mort et l’hospitalisation d’enfants d’une école primaire.


Simplement à vous de juger : Voilà le meurtrier des 18 pauvres gosses assassinés hier aux États Unis.

Un immigré hispanique pédéraste tue une vingtaine d’enfants dans une école américaine. Ces images ne seront sans doute pas montrées dans les médias occidentaux qui préféreront parler de la législation sur les armes ..

Un tireur tue 19 écoliers au Texas, l’Amérique sous le choc

Publié le 24.5.2022 par Epoch Times avec AFP

Un homme armé de 18 ans a tué 19 jeunes élèves et au moins un enseignant, dans une école primaire du Texas, le 24 mai 2022. (photo ALLISON DINNER/AFP via Getty Images)
Un homme armé de 18 ans a tué 19 jeunes élèves et au moins un enseignant, dans une école primaire du Texas, le 24 mai 2022. (photo ALLISON DINNER/AFP via Getty Images)

Un adolescent de 18 ans a ouvert le feu mardi dans une école primaire au Texas, tuant 19 jeunes élèves et au moins un enseignant, un drame qui a replongé l’Amérique dans un cauchemar chronique, Joe Biden exhortant à un sursaut pour réguler les armes à feu.

Le tireur a tué ses victimes « d’une façon atroce et insensée » dans la ville d’Uvalde, a déclaré le gouverneur républicain du Texas, Greg Abbott.

Les forces de l’ordre travaillent sur les lieux après une fusillade de masse à l’école élémentaire Robb où 20 personnes, dont 19 enfants, ont été tuées le 24 mai 2022 à Uvalde, au Texas. (photo Jordan Vonderhaar/Getty Images)

Identifié comme Salvador Ramos, il est lui aussi décédé dans cette tuerie qui a touché la commune située à environ 130 kilomètres à l’ouest de San Antonio.

Il a été tué par la police, ont indiqué des responsables du département texan de la sécurité publique, ajoutant que deux adultes sont également morts dans l’attaque.

Le bilan des 19 enfants et un adulte morts a été confirmé par le département de la Sécurité de l’État. Ce nombre n’inclut pas le tireur, qui portait au moins un fusil et une tenue paramilitaire, a précisé le sergent Erick Estrada sur la chaîne CNN.

Des membres de la communauté se rassemblent sur la place de la ville d’Uvalde pour une veillée de prière à la suite de la fusillade de masse à Robb Elementary School le 24 mai 2022 Texas. (photo Jordan Vonderhaar/Getty Images)

Salvador Ramos, de nationalité américaine, aurait d’abord visé sa grand-mère, dont l’état de santé restait à préciser, avant de se rendre à l’école en voiture pour y perpétrer son massacre.

Les mobiles de cette attaque, l’une des pires dans une école depuis des années, restent pour l’instant inconnus.

Des membres de la communauté se rassemblent sur la place de la ville d’Uvalde pour une veillée de prière le 24 mai 2022 à Uvalde, Texas. (photo de Jordan Vonderhaar/Getty Images)

Enfants âgés de moins de 10 ans

La fusillade s’est produite à l’école primaire Robb, qui accueille des enfants âgés de moins de 10 ans à Uvalde.

Plus de 500 enfants, dont près de 90% d’origine hispanique, étudiaient dans l’établissement pendant l’année scolaire 2020-2021, selon des données de l’État.

Des vidéos partagées sur les réseaux sociaux montraient des enfants évacués en urgence, se donnant la main ou courant par petits groupes vers des bus scolaires jaunes, devant cet établissement aux bâtiments bas et plats, typiques du sud des Etats-Unis.

La fusillade s’est produite alors que Joe Biden était sur le chemin retour de sa tournée en Asie. Il a pris la parole le soir, dès son arrivée à la Maison Blanche.

Des personnes en deuil assistent à une veillée à l’église catholique du Sacré-Cœur pour les victimes de la fusillade de masse à l’école élémentaire Robb le 24 mai 2022 à Uvalde, au Texas. (photo Jordan Vonderhaar/Getty Images)

La Maison Blanche a par ailleurs ordonné la mise en berne des drapeaux dans tous les bâtiments publics pour « honorer les victimes » d’Uvalde.

Cette attaque a replongé le pays dans les affres des fusillades en milieu scolaire, qui se répètent fréquemment avec des images choquantes d’élèves traumatisés, obligés de se confiner dans leur classe avant d’être évacués par les forces de l’ordre et de parents paniqués cherchant désespérément à avoir des nouvelles de leurs enfants.

Source