Hongrie : Le Premier ministre hongrois Orban a déclaré l’état d’urgence dans le pays, ce qui permettra une réponse immédiate aux conséquences de la guerre en Ukraine.


Le Premier ministre hongrois Orban a déclaré l’état d’urgence dans le pays, ce qui permettra une réponse immédiate aux conséquences de la guerre en Ukraine.

Le Premier ministre Orban a déclaré l’état d’urgence en Hongrie en raison de la situation en Ukraine. En Europe, il ne reste que la Hongrie et la Pologne à résister à la folie du remplacement des peuples. Les autres se sont noyés dans la lâcheté de ne pas vouloir se battre pour rester ce que nous étions et l’appétence pour le wokisme destructeur. Nous sommes devenus fous.

Publié le 24.5.2022


Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a déclaré l’état d’urgence immédiatement après l’installation de son nouveau gouvernement.

L’état d’urgence, un nouvel outil que le Parlement a approuvé plus tôt ce mardi, prendra effet à minuit et donnera au gouvernement « une marge de manœuvre et la capacité de réagir immédiatement » aux retombées de la guerre dans l’Ukraine voisine, a déclaré M. Orban dans un message vidéo sur sa page Facebook.

Le gouvernement annoncera mercredi ses premières mesures dans le cadre de l’état d’urgence, a-t-il ajouté.

Source

Viktor Orbán : « Les médias occidentaux modernes sont alignés sur l’opinion de gauche »

BI – S’adressant à une foule de leaders d’opinion conservateurs internationaux ce matin à Budapest, à l’occasion de la Conférence d’action politique conservatrice, le Premier ministre Viktor Orbán a déclaré qu’après les élections législatives du 3 avril, nous pouvons conclure sans risque que le conservatisme chrétien a prévalu en Hongrie. Mettant l’accent sur les mesures concrètes qu’il recommande aux conservateurs du monde entier de prendre s’ils veulent réussir, le Premier ministre Orbán a exposé sa recette « ouverte » en 12 points.

« Les médias occidentaux modernes sont alignés sur l’opinion de gauche »

« Le premier point », a commencé le PM Orbán, « est que nous devons jouer selon nos propres règles« . Selon lui, on ne peut s’élever vers la victoire que si l’on n’accepte pas les solutions et les orientations proposées par les autres. « C’est pourquoi nous ne devons pas nous laisser décourager par le fait qu’on nous crie dessus, qu’on nous qualifie d’inaptes ou qu’on nous traite de fauteurs de troubles à l’étranger. En fait, il est suspect que rien de tout cela ne se produise. Veuillez noter que quiconque joue selon les règles de ses adversaires perdra certainement », a déclaré le Premier ministre Orbán.

Pour en venir au deuxième point de sa recette, le PM Orbán a déclaré qu’il fallait mettre en œuvre le conservatisme national dans la politique intérieure. « La cause de la nation n’est pas une question d’idéologie, ni même de tradition. Les églises et les familles doivent être soutenues car elles sont les éléments constitutifs d’une nation. Cela signifie aussi rester du côté de l’électorat », a-t-il déclaré.

Selon le Premier ministre, son gouvernement a décidé d’ériger une clôture à la frontière sud de la Hongrie parce que les Hongrois ont dit qu’ils ne voulaient pas vivre avec des migrants illégaux. « Ils ont dit : Viktor, construis un mur. Et trois mois plus tard, le mur était debout. Le secret de tout cela est de ne pas trop y penser », a déclaré le Premier ministre Orbán.

(…) Lire la suite sur Breizh Info