USA : Elon Musk s’exprime sur le « ministère de la Vérité » de Biden, qui est « mal foutu ».


Elon Musk s’exprime sur le  » ministère de la Vérité  » de Biden, qui est  » mal foutu « .

Publié le 29.4.20222


Elon Musk s’exprime sur le nouveau « ministère de la Vérité » de Biden.

L’administration de Biden a annoncé jeudi la création d’un nouveau « Conseil de gouvernance de la désinformation » dystopique destiné à combattre la « désinformation ». Beaucoup spéculent, à juste titre, que cette annonce a été faite dans le sillage de l’achat de Twitter par Elon Musk, comme un moyen de contrer la liberté d’expression que Musk a promis de ramener sur la plateforme.

Elon Musk (à gauche) et Nina Jankowicz (à droite)

Le conseil d’administration est dirigé par Nina Jankowicz, une gauchiste radicale qui faisait partie d’un groupe de musique sur le thème d’Harry Potter, qui a des liens étroits avec les Biden et les Clinton, et qui s’est donné pour mission de calomnier les partisans de Trump et de dénoncer toute allégation de fraude électorale. Tout cela sous l’autorité du Département de la Sécurité Intérieure.

C’est un bureau de censure, purement et simplement.

Elon Musk s’est exprimé vendredi sur Twitter avec son style de message caractéristique, simple et cryptique. Il a déclaré, sans ambages, « C’est le bordel », en réponse à un autre tweet expliquant comment le « ministère de la Vérité » a été annoncé quelques jours après que Musk ait pris le contrôle de Twitter.

Traduction du Tweet :

Tom Fitton :

Le « ministère de la Vérité » est à la mode parce que l’administrateur de Biden a nommé un gauchiste radical pour diriger un conseil de censure au sein du département de la Sécurité intérieure, quelques jours après l’annonce de l’achat de @ElonMusk de @Twitter

E. Musk :

« C’est le bordel »

À lire aussi : HYSTÉRIQUE ! Le président Trump répond à la photo tragique du mari libéral et grande gueule de Kellyanne Conway.

C’est vraiment le bordel. Un gouvernement qui vérifie lui-même les faits ne fait rien d’autre que de la propagande. L’application de la vérification des faits par la censure et les sanctions potentielles rend la chose encore plus dangereuse.

Les gauchistes radicaux ont perdu leur capacité à contrôler indirectement l’information par le biais de Twitter, car ils ne sont plus en mesure de censurer des histoires comme celle du portable de Hunter Biden. Par conséquent, la seule option qui leur reste est de prendre le contrôle direct des informations que les Américains voient.