USA : ACTUALITÉ, Elon Musk semble menacer de s’adresser directement aux actionnaires avec une offre publique d’achat… Il envoie un avertissement brutal aux membres du conseil d’administration de Twitter si son offre aboutit.


ACTUALITÉ : Elon Musk semble menacer de s’adresser directement aux actionnaires avec une offre publique d’achat… Il envoie un avertissement brutal aux membres du conseil d’administration de Twitter si son offre aboutit.

Publié le 18.4.2022


Alors que le conseil d’administration de Twitter a exprimé son peu d’intérêt pour la proposition d’Elon Musk de racheter la société et de la rendre privée, adoptant une mesure de « pilule empoisonnée » pour l’en empêcher, Musk serait en train de tramer un autre complot dans lequel son offre serait envoyée directement aux actionnaires.

Musk a annoncé sa proposition dans un tweet où il a emprunté les paroles d’une chanson d’Elvis, en disant « Love Me Tender ».

À lire aussi : USA : LOL ! Même Sleepy Joe Biden détestait Hillary… Les courriels de Hunter le révèlent.

Musk a plongé Twitter dans la tourmente alors que son action a connu des hauts et des bas ces dernières semaines. L’action de Twitter a bondi après que Musk ait acheté une part de 9,2 % de la société, augmentant ainsi de 27 %. L’action de Twitter a chuté après que Musk a proposé de racheter Twitter pour 54,20 dollars par action.

Musk a évoqué la possibilité de faire de Twitter une plateforme plus respectueuse de la liberté d’expression s’il rachète la société, ainsi que d’autres changements proposés, comme un bouton d’édition.

Un autre changement que Musk a proposé récemment était de réduire à zéro le salaire des membres du conseil d’administration de Twitter.

Le Daily Mail rapporte :

« Elon Musk a tweeté ‘Love Me Tender’ alors qu’il a de nouveau fait allusion à la possibilité d’une prise de contrôle hostile de Twitter.

Le milliardaire a posté les paroles d’Elvis Presley le week-end dernier dans le but d’attirer les actionnaires avec une offre publique d’achat qui pourrait lui permettre de prendre le contrôle.

Dans le cadre d’une offre publique d’achat, il contournerait le conseil d’administration et s’adresserait aux actionnaires avec une offre de 54,20 dollars par action, mais il devrait montrer comment il financerait son offre.

Il a également semblé suggérer qu’il dépouillerait les membres du conseil d’administration de leurs salaires, affirmant qu’ils recevraient « 0 $ si mon offre aboutit ».

Le géant des médias sociaux a déposé aujourd’hui sa défense « pilule empoisonnée » auprès de la Securities and Exchange Commission dans le but de contrecarrer l’offre du fondateur de Tesla.

Ce plan est considéré comme une ultime tentative pour empêcher Musk d’augmenter encore sa participation dans l’entreprise après son offre de 43 milliards de dollars la semaine dernière.

Pendant ce temps, Jack Dorsey s’en est pris au conseil d’administration de l’entreprise, le dénonçant pour ses « complots et coups d’État » qui sont « constamment à l’origine du dysfonctionnement de l’entreprise ». »