Canada : « Les rapports indiquent que la femme piétinée par une patrouille à cheval canadienne vient de mourir à l’hôpital … « 


« Les rapports indiquent que la femme piétinée par une patrouille à cheval canadienne vient de mourir à l’hôpital … « 

Publié le 19.2.2022


Urgent : Rectificatif sur la situation confuse ci-dessous la Dame n’est pas morte.


Traduction du tweet de sara (@FoxNews, Contributrice, correspondante primée. Hôte, The Sara Carter Show. Envoyez vos tuyaux à [email protected] IG : ScarterDC, FB : Sara A. Carter ) :

« Regardez ce qui se passe – une personne est piétinée par le cheval de la police canadienne #FreedomConvoy Des sources me disent que la situation s’aggrave. »

Cette Dame en rouge est une grand-mère qui dit qu’elle est là pour l’avenir de ses petits-enfants. Elle ne pouvait pas reculer, car elle avait des gens devant et derrière elle.

Voyez le commentaire indécent de la Police d’Otawa ci-dessous :

Et ce vélo monsieur les corrompus du gouvernement PPC Chinois/Canadien de Justin Castro n’est autre qu’un déambulateur, voyez les mensonges internationaux continue.

D’après la police cette dame au sol lançait une « bicyclette », c’est-à-dire un déambulateur, sur les chevaux. Si vous pouvez le faire, alors qu’elle était au sol. Comment la Police d’Ottawa sait-elle toutes ces choses en une fraction de seconde ? Tout est encore dans la désinformation par ces milices qu’elles soient de Trudeau ou de Macron, la police n’a pas permis au personnel médical de s’occuper des blessés !. Bilan cette femme a été tuée par le cheval, volontairement et nous ne croyons pas un seul mot de ce qu’ils disent, les preuves sont là sous vos yeux.

La police d’Ottawa vient de jeter la plus grosse bombe sur sa crédibilité avec une frappe nucléaire parfaite et totale sur son honneur en piétinant cette femme handicapée avec son déambulateur et en la traitant de menteuse en disant qu’elle a jeté un vélo sur eux ! !! Et ce n’est pas la faute des chevaux qui étaient aveugles et réticents. Ils ne peuvent pas survivre à ce mensonge et personne ne les soutiendra après cela avec cette nouvelle vidéo plus claire justement sur la situation du moment.

L’un des clips que capturé aujourd’hui à partir des 10 différents flux en direct a été diffusé dans l’émission de Tucker Carlson ce soir, et se répand comme une traînée de poudre sur les médias sociaux. Merci Tucker d’avoir porté cet acte insensé à la connaissance du public !


Récapitulatif du 27e jour du convoi des routiers pour la liberté

Au 27e jour du convoi Truckers For Freedom, la police a piétiné et battu des manifestants pacifiques, un journaliste de True North a été aspergé de gaz poivré et le monde entier a regardé avec dégoût.

La journée a commencé par l’annulation par le gouvernement Trudeau du débat sur la Loi sur les urgences à la Chambre des communes en raison de l’intervention de la police dans les rues adjacentes à la colline du Parlement.

Des scènes choquantes ont suivi.

La police anti-émeute avait été envoyée par avion des quatre coins de l’Ontario pour mettre fin à la manifestation. Ils étaient armés d’une grande puissance de feu, de matériel antiémeute, de gaz poivré, de gaz lacrymogène et de matraques.

La police a déployé des chevaux antiémeutes et du gaz poivré, les vitres des véhicules ont été brisées et plus de 100 arrestations ont été effectuées.

Dans ce qui a probablement été la scène la plus horrible de la journée, la police à cheval a chargé la foule et a piétiné une femme âgée des Premières Nations qui avait plaidé que la manifestation était pacifique.

Son état de santé à l’hôpital est inconnu à ce jour.

Regardez l’abus de pouvoir choquant rendu possible par l’application de la Loi sur les urgences par le premier ministre Justin Trudeau.

Cette photo montre le chaos vu d’en haut.

Le spray au poivre a été déployé à la fois sur les manifestants non violents et sur les médias, y compris Andrew Lawton, Senior Fellow de True North.

Voici ce qui est arrivé à Andrew.

C’était le moment tendu avant que la police ne charge les manifestants devant le Château Laurier et qu’Andrew ne soit aspergé de gaz lacrymogène.

Andrew a diffusé les événements en direct tout au long de la journée.

Une importante présence policière a été observée à l’extérieur de l’hôtel Westin où les arrestations de manifestants ont commencé ce matin.

Un moment choquant a été capturé par Global News livestream alors que la police malmenait un vétéran.

La police d’Ottawa a tweeté que les manifestants provoquaient les agents présents sur les lieux.

Les médias traditionnels ont rapporté que les personnes qui ont été piétinées par les chevaux anti-émeutes avaient lancé un vélo sur la police.

Un examen des preuves montre une femme âgée avec son déambulateur.

Selon ce rapport de Global News, « une bicyclette a été jetée aux pieds de l’un des chevaux dans le but de le blesser, et une personne a été arrêtée pour avoir intentionnellement blessé un animal de service de la police ».

Ailleurs, on a vu la police frapper un manifestant avec ce qui semblait être la crosse de son fusil.

Les condamnations de l’action de la police ont afflué de la part d’observateurs du monde entier.

L’animateur de Fox News Tucker Carlson a critiqué Trudeau dans un segment cinglant de son émission du soir.

« Si cela ressemble à quelque chose qui sort du Belarus, c’est le cas. Mais cela se passe dans une capitale, ici même en Amérique du Nord », a déclaré Carlson. « Ils ont donné un coup de genou à plusieurs manifestants à la tête (…) les chevaux ont commencé à piétiner les Canadiens qui protestaient pacifiquement. »

« Ce genre de violence parrainée par Justin Trudeau a continué toute la journée…voici la définition de la tyrannie. C’est opprimer vos citoyens, ignorer les normes les plus fondamentales des droits de l’homme et ensuite empêcher le pire du monde de voir ce que vous faites. »

Le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, a qualifié le Canada de Justin Trudeau de « république bananière ».

« Il n’y a pas d’urgence au Canada », a déclaré Bernier. « Pas de guerre. Pas d’insurrection. Aucune attaque terroriste qui justifie d’invoquer cette loi. Elle est carrément illégale, antidémocratique et inconstitutionnelle. »

La chef intérimaire du Parti conservateur, Candice Bergen, a écrit sur Twitter qu’elle était « troublée et attristée » par ce qu’elle voyait à Ottawa.

Malgré les scènes choquantes qui se sont déroulées dans la journée, les manifestants d’Ottawa ont fêté avec résilience une nouvelle nuit sur la rue Wellington en allumant des feux d’artifice et en dansant.