NZ : Comme nous vous l’avions annoncé, ça recommence, « La Nouvelle-Zélande impose une isolation de 24 jours pour les contacts avec Covid. »


Comme nous vous l’avions annoncé, ça recommence, « La Nouvelle-Zélande impose une isolation de 24 jours pour les contacts avec Covid. »

Publié le 24.01.2022


Petite Introduction à lire ci-dessous dans cet article, pour mieux comprendre qui est Jacinda Arden dans ce nouvel ordre mondiale, et ensuite vous comprendrez mieux :

Dans la liste interminable diabolique des élites sataniste qui nous dupent depuis des années, vous avez donc :


Cela rejoint ce que nous vous disions dans cet article ci-dessous et tout est cohérent avec ce que l’on sait déjà.

Pour rappels :

  • Israël est le laboratoire de santé vaccination covid-19 pour le monde entier.
  • Australie est le laboratoire de la répression sur les peuples pour le monde entier.
  • La nouvelle zélande est le laboratoire du Top départ du lancement des plans du NOM.

Vous n’avez qu’à regarder la politique appliquée dans ces trois pays-là de près et vous comprendrez comment les gouvernements du monde applique les méthodes, soit lentement, mais surement soit avec férocités, comparer les avec ce que nous avons déja subi en France depuis.

Alors qu’avons-nous ?

« La Nouvelle-Zélande impose une isolation de 24 jours pour les contacts avec Covid. »

Pourquoi ?

Voir l’article ci-dessous, car leur plan et leur histoire est un éternel recommencement, ils n’arrêterons pas tant que nous ne les arrêterons pas.

Retour au Menu


La Nouvelle-Zélande impose une isolation de 24 jours pour les contacts avec Covid.

Publié le 24.01.2022

NZ forces 24-DAY ISOLATION for Covid contacts
Premier ministre néo-zélandais Jacinda Ardern

La politique Covid-Zéro du Premier ministre néo-zélandais Jacinda Ardern touche à sa fin.

Comme l’Australie occidentale, la Nouvelle-Zélande est restée relativement à l’abri de la pandémie de Covid en raison de sa géographie et de ses strictes protections frontalières. Malgré cela, Omicron a fait son chemin en Nouvelle-Zélande et le nombre croissant de cas devrait se transformer en épidémie.

Désespérée de ramener le nombre de cas à zéro, Mme Ardern a instauré un ordre sanitaire d’isolement obligatoire de 24 jours pour les contacts familiaux.

Cette règle, que beaucoup ont qualifiée de « dure » et « inapplicable », est conçue pour fonctionner comme un mini-lockdown en éradiquant complètement le Covid d’un foyer infecté avant qu’un de ses membres ne rejoigne la société.

Cet ordre intervient alors que 84 nouveaux cas d’Omicron (présumé) ont été enregistrés ce week-end, marquant le début d’une épidémie. Omicron a brisé les restrictions de quarantaine de presque tous les pays encore isolés.

Une hôtesse de l’air à Auckland fait partie des personnes qui ont été trouvées positives à Omicron. D’autres cas étaient liés aux invités d’un mariage dans une famille où plus de 100 personnes étaient connectées.

La Nouvelle-Zélande a été placée en « alerte rouge ».

Compte tenu de l’expérience des autres pays, il est peu probable que les exigences d’isolement d’Ardern puissent arrêter l’épidémie d’Omicron en cours.

L’épidémie Omicron a conduit Ardern à annuler son mariage avec Clarke Gayford.

« Je sais que le fait d’entendre ce genre de chiffres de cas va sembler très inquiétant pour les gens. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour ralentir la propagation et réduire le nombre de cas que nous rencontrons en tant que nation », a déclaré Mme Ardern. « Omicron est maintenant présent dans plus de 80 pays dans le monde – en retardant son arrivée ici, nous avons eu le temps de lancer les rappels, les vaccinations pour les enfants et de nous préparer. »

Les cas positifs de Covid doivent s’auto-isoler pendant deux semaines, tandis que tous les contacts familiaux doivent rester en isolement pendant les 24 jours complets, ce qui rend le fonctionnement normal de la vie presque impossible pour les familles qui travaillent. Après deux années où la pandémie a interrompu l’économie mondiale et nationale, la plupart des gens ne peuvent pas prendre 24 jours de congé, et encore moins si cela arrive à leur famille plus d’une fois.

« L’effet est que si vous êtes testé positif, les membres de votre foyer devront peut-être s’isoler pendant 24 jours. Les personnes qui ne peuvent pas se le permettre seront fortement incitées à ne pas se faire tester, ce qui va à l’encontre de l’objectif de la politique. Si ce conseil est pris au sérieux, il paralysera le personnel de santé et les chaînes d’approvisionnement », a déclaré David Seymour, chef du parti ACT.

L’expérience de l’Australie avec Omicron confirme cette crainte, avec des chaînes d’approvisionnement qui se sont effondrées et des pénuries de personnel qui ont provoqué des rayons vides dans les supermarchés et des pénuries critiques de personnel dans une série d’industries essentielles. Le gouvernement australien et plusieurs États ont dû redéfinir les contacts étroits, raccourcir les périodes d’isolement et même autoriser le retour au travail des membres du personnel séropositifs pour le Covid.

Les peines d’isolement sont si sévères que beaucoup craignent qu’elles n’incitent les Néo-Zélandais à ne pas se faire dépister, laissant ainsi la propagation d’Omicron non signalée. Si cela se produit, au lieu de ralentir la propagation d’Omicron, davantage de personnes se promèneront sans respecter aucun protocole d’isolement.

Le ministère néo-zélandais de la santé a expliqué que la durée extrême de l’ordre d’isolement était basée sur des recherches japonaises qui ont montré non seulement qu’Omicron se propage extrêmement vite, mais qu’il peut rester hautement infectieux avec une période d’incubation plus longue. Cela signifie que les personnes peuvent propager le virus plus longtemps, même si elles ne présentent aucun symptôme.

Cela dit, le ministère de la santé propose déjà des solutions de rechange, un porte-parole ayant déclaré à 1News qu’une personne séropositive pour le Covid pourrait procéder à son isolement dans un logement séparé du reste de son foyer. Ainsi, le reste de la famille ne serait isolé que pendant dix jours.

Cette mesure n’a pas été jugée très utile, étant donné que le principal problème de cette politique est son coût pour les familles. Il est encore plus coûteux d’isoler tout le monde pendant dix jours et de loger une autre famille dans un logement payant.

Les responsables de la santé en Nouvelle-Zélande ont souligné que ces ordonnances seront surveillées et révisées si la situation change.

« Nous allons connaître en Nouvelle-Zélande des cas à un niveau que nous n’avons jamais connu auparavant. Nous n’arrêterons pas Omicron, mais nous pouvons essayer de le ralentir », a déclaré Mme Ardern.