Australie : L’enquête Djokovic, le pays le plus autoritaire ignore les faits concernant l’immunité naturelle… Et la façon dont les personnes vaccinées propagent la COVID… Annule le visa de Djokovic non vacciné… Ne lui permettra pas de défendre son titre à l’Open d’Australie…


L’Australie autoritaire ignore les faits concernant l’immunité naturelle… Et la façon dont les personnes vaccinées propagent le COVID… Annule le visa de Djokovic non vacciné… Ne lui permettra pas de défendre son titre à l’Open d’Australie…

Publié le 15.1.2022



Au diable les faits… le ministre autoritaire de la Santé australien a décidé que les personnes non vaccinées devaient être punies.

On comprend mieux pourquoi l’idiot de Nadal critique Novak djokovic pour son refus de ce faire « vacciner »… Bill te gâte

Le tennisman Rafael Nadal avait adressé un message indirect à Novak Djokovic :  » Il faut faire confiance aux scientifiques, s’ils disent de se faire vacciner il faut se faire vacciner ! Si tu es vacciné tu peux jouer ici en Australie « 

On notera aussi le : « Quand j’ai eu la covid, j’étais double vacciné, du coup il faut se vacciner. » C’est incroyable de connerie !

Qu’a-t-il donc tant à gagner pour forcer son collègue a l’injection, a-t-il reçus un placébo lui ? Veut-il que Novak djokovic fasse un arrêt cardiaque sur le terrain ? Tant de questions, quand on sait, on sait. Encore un satané collabo à la solde de Big Pharma et visiblement assez proche de Bill Gates

Finalement, la question sera de savoir qui n’est pas l’une de ces créatures corrompues et sans âme. Nous pensons que même les purs et durs prendront le coup !

C’EST LA DERNIÈRE BATAILLE de DIEU CONTRE L’EVIl !

Ou peut-être un fond de jalousie qu’il n’a pu lui-même réalisé tant il est corrompus justement :

« Novak Djokovic n’est pas si adulé que Federer et Nadal qui ne le soutient pas en ce moment. Mais qui sait que Djoko a donné 1 million d’euros pour aider son pays en achetant du matériel médical, mais aussi à la ville de Bergame, durement touchée en mars 2020… Et beaucoup d’autres. Un type au cœur d’or, qui était prêt à ne pas jouer l’Open d’Australie, mais qui est tombé dans un piège machiavélique. On est tous avec toi, Djoko ! ET MERCI ! »

No-vax Djokovic, spartacus des temps modernes !

Un autre jour, une autre histoire sur la façon dont les dirigeants du monde tentent de faire honte, de dégrader et de séparer les personnes qui choisissent de ne pas accepter un vaccin COVID. Peu importe qui vous êtes, ou même si vous avez une immunité naturelle, si vous ne vous faites pas vacciner… vous devez être puni.

Voici l’histoire choquante de la star du tennis Novak Djokovic, un Serbe non vacciné et doté d’une immunité naturelle qui, comme le quarterback des Green Bay Packers Aaron Rogers non vacciné (lui aussi doté d’une immunité naturelle), découvre de première main à quelle vitesse la gauche se retourne contre vous et ignore les incroyables contributions que vous avez apportées à votre sport simplement parce que vous refusez d’accepter le vaccin politiquement correct.

Novak Djokovic

Daily Mail rapporte :

Djokovic, l’un des plus grands joueurs de tennis de tous les temps, a fait les gros titres ces dernières années pour sa position sur les vaccins Covid qui a renforcé sa réputation de personnage polarisant.

Il s’est prononcé pour la première fois contre la vaccination en avril 2020, alors que la première vague de Covid se propageait et avant même qu’un vaccin n’ait été mis au point, pour dire qu’il n’était pas favorable à la vaccination.

La controverse a continué en juin lorsqu’il a organisé un tournoi de tennis dans les Balkans sans porter de masque ni prendre de mesures de distanciation sociale, ce qui a conduit plusieurs joueurs, dont lui-même, à être infectés par le Covid.

Tendance : Ghislaine Maxwell renonce à se battre pour que les noms de huit inconnus anonymes dans une opération de trafic sexuel soient scellés.

Alors que les vaccins ont été mis en place l’année dernière et que les règles de voyage ont été assouplies pour ceux qui ont été vaccinés, Djokovic est resté silencieux sur son propre statut, ce qui a conduit beaucoup de gens à penser qu’il n’avait pas été vacciné et qu’il ne serait pas autorisé à jouer à l’Open d’Australie.

Mais en décembre, son nom a été annoncé sur les listes de l’Open et de l’ATP Cup. Tennis Australia a révélé au début du mois qu’il avait obtenu une exemption médicale.

Mercredi, après s’être envolé pour l’Australie afin de défendre son titre à l’Open d’Australie, le célèbre joueur de tennis Novak Djokovic (non vacciné) a été enfermé dans un hôtel qui sert actuellement de centre de détention à la frontière australienne, à Melbourne.

Photo Instagram de Jelena Djokovic

Le Premier ministre australien Scott Morrison a affirmé que Djokovic s’était vu refuser l’entrée en Australie en raison d’un problème de visa.

Après avoir été retenu dans une installation mal entretenue qui abrite des demandeurs d’asile et des réfugiés, Djokovic a finalement reçu la décision du juge fédéral aujourd’hui, selon laquelle son visa serait rétabli et il pourrait rester en Australie pour le tournoi.

Djokovic’s family at a press conference

Après avoir été libéré dans le pays, Djokovic a exprimé sa gratitude dans un tweet, écrivant : « Je suis heureux et reconnaissant que le juge ait annulé l’annulation de mon visa. Malgré tout ce qui s’est passé, je veux rester et essayer de concourir ».

« Pour l’instant, je ne peux pas en dire plus, mais MERCI à tous d’avoir été à mes côtés pendant tout ce temps et de m’avoir encouragé à rester fort », a-t-il ajouté dans un autre tweet.

Immédiatement après la sortie de la star du tennis, les fans se sont rassemblés dans les rues pour célébrer la victoire et lui montrer leur soutien. Ils ont entouré un véhicule aux vitres noircies qu’ils pensaient être celui de Djokovic.

Des fans fêtant la victoire de Djokovic sur le court.

Plus tôt dans la journée, le ministre australien de l’Immigration, Alex Hawke, a annulé unilatéralement son visa, trois jours seulement avant le début de l’Open d’Australie.

Conservative Treehouse : En vertu de la loi australienne, le ministre de l’Immigration, Alex Hawke, dispose de pouvoirs presque illimités pour annuler un visa, ce qui rend très difficile toute contestation juridique de cette décision. La déclaration officielle d’Alex Hawke est disponible ici.

Aujourd’hui, j’ai exercé le pouvoir que me confère la section 133C(3) de la loi sur l’immigration d’annuler le visa détenu par M. Novak Djokovic pour des raisons de santé et de bon ordre, sur la base qu’il était dans l’intérêt public de le faire. Cette décision fait suite aux ordonnances rendues par la Cour fédérale du circuit et de la famille le 10 janvier 2022, annulant une décision d’annulation antérieure pour des raisons d’équité procédurale.

Pour prendre cette décision, j’ai soigneusement examiné les informations qui m’ont été fournies par le ministère de l’Intérieur, l’Australian Border Force et M. Djokovic. Le gouvernement Morrison s’est fermement engagé à protéger les frontières de l’Australie, notamment en ce qui concerne la pandémie de COVID-19.

Après plusieurs jours d’attente, M. Hawke a finalement annoncé sa décision en vertu de la loi sur l’immigration qui donne au ministre toute latitude pour expulser une personne. M. Hawke a déclaré que l’annulation du visa de Djokovic a été faite pour des raisons de « santé et de bon ordre » ainsi que sur la base de « l’intérêt public ».

Regardez le reportage ici :


Djokovic ne pourra peut-être pas participer à l’Open d’Australie, mais il entrera dans l’histoire comme un héros pour les personnes qui, dans le monde entier, se battent pour le droit de choisir d’accepter ou non la piqûre.