Angleterre : La police perd le contrôle alors que les manifestations massives contre le mandat vaccinal deviennent violentes à Londres [VIDÉOS].


La police perd le contrôle alors que les manifestations massives contre le mandat vaccinal deviennent violentes à Londres [VIDÉOS].

Publié le 20.12.2021



L’Europe continue de sombrer dans l’autoritarisme, les restrictions sur les vaccins entraînant des mesures d’exécution musclées. En Allemagne, la police utilise des règles pour faire appliquer les mesures de distanciation sociale et a intimidé et harcelé des citoyens qui n’avaient pas de passeport de vaccination sur eux. Les gens en ont assez et descendent dans la rue pour résister à l’État policier covidien.

Le mois dernier, plus de 40 000 manifestants ont défilé à Vienne pour protester contre les nouvelles mesures de confinement et la tentative de rendre le vaccin obligatoire.

Le mois dernier, des milliers de personnes ont protesté à Francfort, où la police a fait usage de la violence pour disperser la manifestation parce que certains manifestants ne portaient pas de masque.

Maintenant, à Londres, des milliers de personnes protestent contre l’obligation de se faire vacciner en Grande-Bretagne. Les manifestations auraient tourné à la violence lorsque les manifestants ont affronté la police dans les rues, l’obligeant à battre en retraite.

Regardez :

Tendance : Des courriels montrent que le Dr Fauci et le directeur des NIH ont comploté pour coordonner le « démantèlement dévastateur » de 3 épidémiologistes éminents avec un plan alternatif pour traiter la COVID.

Emma Kenny, psychologue de la chaîne This Morning, a tweeté : « Je ne suis pas là mais je regarde l’énorme manifestation de Londres ! Ce sont des gens de tous les horizons, avec un objectif commun, s’assurer que la liberté demeure et que la tyrannie est abattue.

« Des médecins, des infirmières, des groupes religieux, des mamans, des papas, des personnes triplement vaccinées et des personnes qui hésitent à se faire vacciner, tous partagent ce moment. »

D’autres manifestations ont lieu en Europe et dans le monde. En Israël, la police a utilisé la violence pour disperser les protestations, notamment en utilisant des canons à eau et des fouets à cheval contre les manifestants. « La police a amené cinq chevaux dans une petite zone, dans une foule de gens ordinaires. Un policier m’a fouetté alors que je me couvrais le visage avec mes mains. Il aurait aussi pu me frapper directement au visage ». A déclaré Roi Peleg, l’un des leaders de la manifestation.

Des milliers de personnes sont également descendues dans la rue à Bruxelles pour protester contre les mandats covidés. Les manifestants ont lancé des cailloux à la police, qui a utilisé des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour disperser la manifestation.