USA : Le médecin qui avait déclaré qu’il « ne pleurerait pas » sur la mort de personnes « égoïstes » non vaccinées meurt dans son sommeil deux semaines après avoir reçu une injection de rappel de COVID.


Le médecin qui avait déclaré qu’il  » ne pleurerait pas  » sur la mort de personnes  » égoïstes  » non vaccinées meurt dans son sommeil deux semaines après avoir reçu une injection de rappel de COVID.

Publié le 12.11.2021


Le 9 novembre, la chaîne canadienne CBC News a annoncé le décès du Dr Sohrab Lutchmedial, un cardiologue « éminent » de 52 ans, chef du Centre cardiaque du Nouveau-Brunswick, qui est mort dans son sommeil.

Le Dr Luchtmedial était un grand fan de la piqûre COVID et en faisait régulièrement la promotion sur ses comptes de médias sociaux.

L’image vient de thecovidblog.com

Un tour sur les comptes de médias sociaux du Dr Lutchmedial révèle que le médecin n’aimait pas le Second Amendement de l’Amérique ni ceux qui s’opposent aux mandats de vaccination COVID.

Dans un tweet du 15 août, le Dr Lutchmedial a fait un commentaire ironique se moquant des Américains qui chérissent leur droit aux armes à feu. Nous devons commencer à les appeler « armes à anticorps » pour inciter les Américains à « faire la queue pour les vaccins », a-t-il tweeté.

Dernières nouvelles : KENOSHA : 500 soldats de la Garde nationale en attente du verdict de Kyle Rittenhouse, alors que le dossier de l’accusation s’effondre.

Il a également retweeté une déclaration selon laquelle « recommander fortement » les vaccins n’est pas suffisant… et qu’il faut obliger les gens à se faire vacciner.

Dans un récent tweet, le Dr Luchtmedial a affirmé qu’il voulait « frapper ces gens au visage », ce qui a convaincu une personne traitée par son équipe médicale de ne pas se faire vacciner par le COVID.

Enfin, un tweet du Dr Lutchmedial, partagé pour la première fois par Gateway Pundit, révèle que le professionnel de la santé déclare qu’il « ne pleurera pas » aux hypothétiques « funérailles » de ceux qui ont choisi de ne pas recevoir le vaccin COVID.

Le 24 octobre, deux semaines seulement avant sa mort, le cardiologue de 52 ans a publié un message sur sa page Facebook pour annoncer qu’il avait reçu son injection de rappel de COVID, en disant qu’il lui donnait « deux pouces en l’air ».

Un de ses amis a fait un commentaire sur le fait qu’elle avait été malade lorsqu’elle avait reçu son vaccin de rappel, ce à quoi il a répondu : « Je sais que mon système immunitaire est en train de se renforcer. »

Seulement deux semaines plus tard, et malheureusement, il est parti.

Il n’y a pas eu de confirmation sur la cause de la mort du Dr Luchtmedial. Nous ne faisons état que de la date à laquelle il affirme avoir reçu le booster COVID et de la date (2 semaines plus tard) à laquelle sa mort a été annoncée.