USA : « Crucifixion insurrectionnelle » le général Flynn réagit à l’inculpation de Steve Bannon et à l’assignation à comparaître du 6 janvier.


« Crucifixion insurrectionnelle » : Le général Flynn réagit à l’inculpation de Steve Bannon et à l’assignation à comparaître du 6 janvier.

Publié le 13.11.2021 par Infowars


L’ancien conseiller à la sécurité nationale, le lieutenant-général Michael Flynn, a rejoint « Tucker Carlson Tonight » vendredi pour donner son point de vue sur l’inculpation ciblée par les démocrates de l’ancien stratège de la Maison Blanche, Steve Bannon.

Tucker Carlson a fait remarquer que plusieurs démocrates de haut rang qui ont défié une assignation du Congrès – comme l’ancien procureur général Eric Holder ou l’ancien directeur de la NSA James Clapper – comme l’a fait Bannon, n’ont subi aucune répercussion, et qu’une mise en accusation pour un tel délit n’a pas eu lieu depuis plus de 40 ans.

L’inculpation de Bannon « montre la vitesse à laquelle le parti démocrate s’apprête à confirmer sa prise de contrôle complète de ce pays. Il n’y a pas d’autre façon de le dire », a déclaré Flynn à Tucker Carlson, animateur de Fox News.

Traduction du Tweet :

Le général Michael Flynn rejoint Tucker Carlson pour réagir à l’accusation de Steve Bannon Général Flynn : « Cela montre la vitesse à laquelle le parti démocrate avance pour confirmer sa prise de contrôle complète de ce pays. ».

« Ce qui ne me surprend pas, mais qui surprend les Américains, c’est la vitesse à laquelle ils s’apprêtent à faire exactement ce que j’ai dit, à savoir prendre le contrôle de ce pays. Nous ne pouvons pas nous faire d’illusions à ce sujet, Tucker, c’est la direction qu’ils prennent. »

Flynn a expliqué que le plus grand objectif des démocrates est d’annihiler la liberté d’expression en Amérique consacrée par le premier amendement, spécifiquement lorsqu’il s’agit de s’exprimer contre la fraude de l’élection présidentielle de 2020.

« Ce à quoi nous sommes réellement confrontés est une attaque, un assaut, sur tous nos droits fondamentaux », a déclaré Flynn. « La vraie question en jeu ici est l’attaque contre la liberté d’expression… notre capacité à protester pacifiquement, notre désir de chercher la vérité dans la sécurité de notre élection, de nos systèmes et de nos processus. C’est tout cela qui est en danger dans notre pays aujourd’hui. Ils ne veulent pas que nous parlions de ces choses. »

« Donc, ils vont également utiliser, je l’appelle la ‘crucifixion insurrectionnelle’ de cette série de choses qui se passent le 6 janvier pour voler ce que nous voyons également dans les nouvelles », a poursuivi Flynn, « qui est la poursuite de l’enquête Durham où vous avez des inculpations qui sortent. Vous avez cette politique étrangère incroyablement ratée par l’administration Biden, vous avez de plus en plus de preuves très claires qui sortent au sujet de COVID, et vraiment la conspiration derrière COVID et certaines des choses qui se passent avec elle. »

Flynn, qui avait également été mis en accusation par les Démocrates de l’État profond lors de leur canular de collusion russe bidon, a expliqué que les Démocrates continueront à persécuter leurs ennemis tant qu’ils auront le pouvoir politique.

« Plus ils peuvent garder cette nouvelle du 6 janvier – et les grands médias font un bon travail pour s’assurer qu’ils martèlent la tête des Américains avec cela quotidiennement en faisant des choses comme émettre plus d’assignations. Je ne doute pas qu’il n’y ait rien de plus à en tirer », a déclaré M. Flynn.

M. Flynn, qui a également été cité à comparaître par la commission spéciale de la Chambre des représentants chargée d' »enquêter » sur le 6 janvier, a déclaré qu’il répondrait dans les plus brefs délais.

« Dans mon cas, nous allons répondre aux demandes. Je n’ai rien à cacher, il n’y a rien à cacher », a-t-il déclaré.

Source