Mali : L’ex-otage française Sophie Pétronin serait «très activement» recherchée par les autorités maliennes


L’ex-otage française Sophie Pétronin serait «très activement» recherchée par les autorités maliennes

Publié le 1.11.2021


Sophie Pétronin le 8 octobre 2020 à Bamako, après sa libération (image d’illustration).

Sophie Pétronin, ex-otage française au Mali libérée en octobre 2020, serait «très activement» recherchée par les autorités, selon un document de la gendarmerie malienne révélé par des médias. Les raisons de son motif de recherche sont inconnues.

Selon un document diffusé le 29 octobre par des journalistes maliens, et rapporté par l’agence turque Anadolu, l’ex-otage française au Mali Sophie Pétronin serait recherchée par la Direction générale de la gendarmerie malienne.

Dans ce message adressé à «toutes les unités de gendarmerie », les autorités maliennes demandent ainsi de «rechercher très activement» Sophie Pétronin et de «l’appréhender et la conduire sous bonne escorte» à la Direction générale de la gendarmerie nationale à Bamako en cas de découverte. Selon ce même document, qui ne précise pas pour quels motifs elle est recherchée, Sophie Petronin a été «signalée vers Sikasso» (près de la frontière avec le Burkina Faso).

Sophie Pétronin avait été enlevée le 24 décembre 2016 par des hommes armés à Gao (nord du Mali), où elle vivait et dirigeait depuis des années une organisation d’aide à l’enfance. Après presque quatre ans de captivité, elle avait finalement été libérée en octobre 2020. L’ex-otage avait été accueillie sur le tarmac de l’aéroport de Villacoublay, le 9 octobre 2020, par le président Emmanuel Macron.

Après sa libération, Sophie Pétronin s’était gardée de parler de ses ravisseurs comme de «djihadistes» et avait déclaré : «Appelez-les comme vous voulez, moi je dirais que ce sont des groupes d’opposition armés au régime».

Sophie Petronin s’était convertie à l’Islam durant sa captivité et avait immédiatement fait savoir qu’elle souhaitait retourner au Mali pour y poursuivre ses activités humanitaires auprès d’enfants défavorisés.

Source