Blackout au Liban, les 2 usines principales ont dû fermer pour manque de fuel. Il pourrait durer plusieurs jours, selon un officiel du gouvernement.


Blackout au Liban, les 2 usines principales ont dû fermer pour manque de fuel. Il pourrait durer plusieurs jours, selon un officiel du gouvernement. Beaucoup d’entreprises ont dû fermer, et en parallèle ils subissent une inflation en masse…

Les pénuries annoncées se précisent ? Faut-il faire des stocks ?

Publié le 10.10.2021


Il n’y a plus d’électricité dans tout le pays après que les deux plus grandes centrales pétrolières du Liban ont été contraintes de fermer leurs portes en raison d’un manque de carburant.

Les centrales thermoélectriques de Zahrani et Deir Ammar fournissaient 40 % de l’électricité du Liban, selon leur exploitant, Électricité du Liban.

Le Liban est « complètement plongé dans le noir ».
La panne pourrait durer quelques jours, a déclaré à Reuters un responsable du gouvernement libanais.

« Le réseau électrique libanais a complètement cessé de fonctionner à midi aujourd’hui, et il est peu probable qu’il fonctionne jusqu’à lundi prochain, ou pendant plusieurs jours. »

Un responsable libanais
La compagnie d’électricité en charge tente actuellement de résoudre les problèmes, selon la chaîne de télévision libanaise LBC.

Cette panne majeure survient alors que le Liban est aux prises avec une pénurie de carburant qui a forcé de nombreuses entreprises à fermer et a laissé les gens se tourner vers le marché noir.

6 millions de personnes à travers le Liban vivent désormais à la lumière des torches (Image : Getty)

La situation politique et économique du Liban est catastrophique depuis deux ans. La monnaie du pays s’est effondrée, le chômage et l’inflation ont augmenté massivement. Le Liban compte une population de 6 millions d’habitants, dont 78% vivent dans la pauvreté.

Source