Q SCOOP – Pfizer lance avec grande fierté cet insigne que les vaccinés pourront exhiber comme la légion d’honneur.


La vaccination pour toujours et à jamais.

Quand nous vous disions que nous serons marqués d’une belle croix jaune, sauf que celle-ci est bleue et est pour culpabiliser les non-vaccinés ou plutôt repéré les moutons qui sont sortis de l’abattoir tagué.

Pin’s de vaccination accessoire de la tendance : Je suis vacciné – et fier de l’être !

Pfizer lance avec grande fierté cet insigne que les vaccinés pourront exhiber comme la légion d’honneur. Fier de semer division, discorde parmi familles, amis, inconnus même.

Publié le 7.7.2021


La vaccination : c’est-à-dire un selfie de vaccination, c’était hier !

Aujourd’hui, les personnes fièrement vaccinées portent des badges indiquant « COVID 19 Vaccinated ». Donc : vacciné contre Corona. Et ce Pin’s, contrairement au patch sur le bras, reste à jamais, ou du moins aussi longtemps que les vaccinistes le veulent.

Tout le monde devrait le voir : je suis vacciné !

La vaccination comme accessoire de mode. Vous pouvez commander en ligne ces chics macarons de vaccination.

Ils brillent et scintillent pour que tout le monde puisse les voir : Oui, je suis vacciné. Et j’en suis fier. C’est l’idée qui se cache derrière les boutons que vous pouvez acheter en ligne. Vous obtenez en échange un bouton en laiton, portant les mots « COVID-19 Pfizer vacciné », cuit au four en émail et également sécurisé par un fermoir magnétique.

Vaccinations ? Voilà les vaxinistes.

Et tandis que d’autres postent encore fièrement leurs selfies de vaccination, c’est-à-dire avec des sparadraps sur les bras, sur les médias sociaux, les Vaxinistas sont déjà totalement excités par les pins.

« Une broche vraiment mignonne, idéale comme cadeau aussi » et « Si mignonne ! J’adore ma broche », écrivent les acheteurs dans les commentaires.

Vaxinistas, d’ailleurs, est composé de vaccine (vaccination) et fashionista (amateur de mode) – c’est-à-dire une personne qui est tellement fière de sa vaccination que même plusieurs jours après la piqûre, elle n’enlève pas le patch sur son bras pour que le monde entier puisse le voir. Mais à un moment donné, le truc sur le biceps ne colle plus. Dégagez la voie pour les boutons de vaccination.

Ce nouvel accessoire tendance n’est peut-être pas bon marché, mais il devrait en valoir la peine pour les vrais vaccinistes.


Source