Q SCOOP – Allemagne : un couple bulgare arrêté pour trafic de bébés.


Un couple bulgare recherché pour une affaire de trafic de nouveau-nés en Grèce a été arrêté en Allemagne et sera bientôt extradé.

Publié le 5.5.2021 par William Vuillez et AFP


Table des Matières

Un couple bulgare arrêté pour trafic de bébés

Un réseau pédophile de plus de 400.000 membres démantelé


Une voiture de police allemande (illustration)

Un couple bulgare qui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen depuis février pour « participation présumée à une bande criminelle organisée de commerce de bébés sur le territoire grec », a été arrêté le 29 avril à Neukirchen en Allemagne, a annoncé le parquet de Sofia mercredi. Les deux suspects, dont le fils est déjà en détention en Bulgarie, seront bientôt extradés. Tous trois encourent entre 5 et 15 ans de prison.

Ils sont accusés d’avoir recruté en Bulgarie, à compter de 2015, des femmes enceintes issues de milieux pauvres avec la promesse de les payer entre 5.000 et 7.000 leva (2.500 à 3.500 euros). Celles-ci étaient ensuite conduites et hébergées dans un appartement à Athènes avant leur accouchement. « Quelques jours après leur naissance, les enfants étaient vendus à des commerçants locaux appartenant probablement à un réseau international de trafic de bébés », explique le parquet.

« Neuf femmes, toutes démunies, dont les enfants sont nés et ont été vendus en Grèce, ont été identifiées ».

Source

Retour au Menu


Allemagne : un réseau pédophile de plus de 400.000 membres démantelé

Après de longs mois d’enquête sur le darknet, la police a annoncé lundi 3 mai être venue à bout de ce réseau, considéré comme l’un « des plus grands du monde ».

Publié le 3.5.2021 par Florine Boukhelifa et AFP

Le réseau de pédopornographie démantelée en Allemagne est considéré comme "l'un des plus grands du monde". (image d'illustration)

Quatre suspects ont été arrêtés, dont les animateurs présumés de la plateforme. L’Allemagne a démantelé un important réseau de pédopornographie sur le « darknet », présenté comme l’un « des plus grands au monde », a annoncé lundi 3 mai la police judiciaire. Le démantèlement de la plateforme « BOYSTOWN » et de deux messageries affiliées, qui existaient depuis 2019 et comptaient « plus de 400.000 membres« , est intervenu après une série de perquisitions effectuées mi-avril dans trois régions allemandes, a précisé la police dans un communiqué.

« La plateforme avait une portée internationale et servait à l’échange de pornographie se rapportant aux mineurs », essentiellement des photos ou vidéos d’abus perpétrés sur des jeunes garçons. Parmi elles figuraient « des images d’abus sexuels graves sur de très jeunes enfants », ont ajouté les autorités.

Au terme d’une enquête de plusieurs mois d’une unité spéciale de la police allemande, sous la coordination d’Europol et avec la collaboration des polices néerlandaise, suédoise, australienne, américaine et canadienne, trois Allemands ont été arrêtés sur le territoire national sur mandat d’arrêt du tribunal de Francfort. Un quatrième Allemand, qui réside au Paraguay, a été interpellé sur place. Ce dernier fait l’objet d’un mandat d’arrêt international et devrait être livré aux autorités allemandes.

Des consignes de sécurité pour éviter la police

Trois des suspects, âgés respectivement de 40, 49 et 58 ans sont soupçonnés « d’avoir été les administrateurs de la plateforme pédopornographique ». En plus de s’occuper de la gestion du réseau, ils étaient chargés « du suivi des clients », précise la police. Le plus âgé d’entre eux, originaire du Nord de l’Allemagne, réside depuis de nombreuses années en Amérique du Sud.

Source

Retour au Menu