Q SCOOP – Stockholm proteste contre les sanctions russes et convoque l’ambassadeur.


Stockholm proteste contre les sanctions russes et convoque l’ambassadeur

Publié le 1.5.2021 par Epoch Times avec AFP


-L'ambassade de Russie à Stockholm, en Suède, le 8 février 2021. Photo par Janerik HENRIKSSON / AFP via Getty Images)
L’ambassade de Russie à Stockholm, en Suède, le 8 février 2021. Photo par Janerik HENRIKSSON / AFP via Getty Images)

Le ministère suédois des Affaires étrangères a dénoncé samedi les sanctions russes contre des responsables européens, dont une chercheuse suédoise, et annoncé convoquer l’ambassadeur russe.

« Nous avons décidé de convoquer l’ambassadeur pour faire part de nos protestations vis-à-vis des mesures russes », a indiqué à l’AFP un porte-parole de la diplomatie suédoise, Mats Samuelsson.

« Contrairement aux sanctions de l’UE (…) les sanctions russes sont arbitraires, juridiquement incertaines et sont l’expression de motivations politiques », a estimé le ministère.

Laboratoire allemand visé

Åsa Scott, responsable d’un laboratoire spécialisé dans les substances hautement toxiques en Suède qui a confirmé les conclusions d’un laboratoire allemand sur l’empoisonnement de l’opposant russe Alexeï Navalny, fait partie des personnes visées par les sanctions annoncées vendredi par Moscou.

« Il est tout à fait inacceptable que la Russie instaure des sanctions sans fondements contre une chercheuse qui fait son travail », a indiqué dans un communiqué Jens Mattsson, directeur général de l’Institut de recherches de la défense totale FOI, auquel appartient le laboratoire de Mme Scott.

Un avion transportant l’opposant au Kremlin Alexeï Navalny vient de quitter Berlin; il se rend à Moscou malgré des menaces d’arrestation quasi immédiate https://t.co/Q0GkxrQUuu

— Radio-Canada Info (@RadioCanadaInfo) January 17, 2021

« La sanction n’influencera pas le travail de l’institut », a-t-il affirmé.

Décision « inacceptable »

Figurent également sur la liste le président du Parlement européen David Sassoli, la commissaire Vera Jourova, le procureur de Berlin Jörg Raupach et le député français Jacques Maire, rapporteur spécial sur l’empoisonnement de l’opposant Alexeï Navalny à l’Assemblée parlementaire au Conseil de l’Europe (APCE).

Vendredi, l’Union européenne avait déjà condamné la décision « inacceptable » et injustifiée des autorités russes de sanctionner huit ressortissants européens et annoncé « des mesures appropriées » en réponse à ces sanctions.

La Suède a elle « regretté que la Russie ait choisi de détériorer davantage ses relations avec l’UE ». 

« Nous prenons très au sérieux la détérioration de la situation de la démocratie, des droits humains et de l’état de droit en Russie », a indiqué la diplomatie suédoise dans un communiqué.


Source