Q SCOOP – La Turquie met un pied en Ukraine…


Publié le 12.04.2021


Il est assez clair que la Turquie poursuit des objectifs géostratégiques spécifiques en Ukraine sous couvert d’un partenariat stratégique avec Kiev. Ces objectifs turcs n’ont rien à voir avec les objectifs stratégiques d’hégémonie poursuivis par Washington et l’OTAN visant à affaiblir la Russie.

La Turquie vise la récupération d’une partie du territoire ukrainien.

La proposition d’assistance militaire turque à Kiev et la tenue d’un Conseil stratégique turco-ukrainien à Istanbul vise moins la Russie avec laquelle la Turquie entretient une relation fort ambiguë mais souvent proche qu’une entrée de plein pied de la Turquie dans le pandémonium ukrainien.

La Turquie et l’Ukraine tiennent une réunion du Conseil stratégique à Istanbul

Source: TRT

Avec un allié comme Erdogan, le président ukrainien Zelensky n’a désormais besoin d’aucun ennemi. La vague allusion turque à une assistance pour la “libération de la Crimée” en dit long sur la nouvelle stratégie turque telle qu’elle s’est déployée en Syrie, en Libye et en Irak. Pour la Turquie, la Crimée demeure un ancien territoire Ottoman et l’influence d’Ankara sur les musulmans de Crimée demeure un levier assez redoutable. La Russie a d’ailleurs récupéré la Crimée grâce à l’apport décisif de ses propres populations musulmanes du Caucase et plus particulièrement les forces spéciales tchétchènes.

Or le Sultan a évoqué le maintien de la Crimée dans la zone influence de Kiev. Une affirmation politicienne tactique qui ne reflète en aucun cas le fond de la pensée du président turc Reçep Tayyip Erdogan selon des analystes russes. Pour ces derniers, Erdogan est beaucoup trop habile par rapport à son homologue ukrainien manquant cruellement d’expérience. La vente de drones turcs à l’Ukraine suit l’implication de plus en plus flagrante des services spéciaux turcs en Ukraine et pour des observateurs militaires russes, cet activisme préfigure une situation dans laquelle le pouvoir de Kiev pourrait se faire “dévorer” par le Turc sous le nez de l’ensemble des autres pays de l’OTAN qui poussent Kiev à déclencher une guerre suicidaire contre la Russie.

En discours diplomatique, la Turquie appelle à la réduction des tensions dans la région du Donbass au moment où l’Ukraine veut intégrer l’OTAN à n’importe quel prix. Les ukrainiens ont déjà perdu des fleurons de leurs industries militaires, partagées entre les américains et les chinois. La venue des Turcs vise ce qui reste et, comme l’a si bien résumé un analyste turc, tout le reste.


La Turquie et l’Ukraine se sont engagés à renforcer leur partenariat stratégique.

Ankara et Kiev ont décidé « d’intensifier les efforts conjoints pour approfondir la coopération et la coordination entre les parties dans les domaines de l’économie, du commerce, du tourisme, de la sécurité, de l’industrie de la défense, de la science, de l’éducation et de la jeunesse », a indiqué une déclaration conjointe publiée à l’issue de la 9e réunion du Conseil stratégique de haut niveau.

Les deux pays ont réitéré « le soutien inconditionnel à l’intégrité territoriale et à la souveraineté de l’Ukraine à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues ».

Les deux parties sont également convenues de « continuer à coordonner les mesures visant à restaurer l’intégrité territoriale de l’Ukraine à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues, en particulier la désoccupation de la République autonome de Crimée et de la ville de Sébastopol, ainsi que des territoires de Donetsk et de Louhansk.

« Dans ce contexte, les deux pays ont décidé de continuer à soutenir les efforts multilatéraux au sein des organisations internationales, y compris les Nations Unies, le Conseil de l’Europe et l’OSCE », a ajouté le communiqué.

Selon la déclaration, ils ont accepté de « soutenir la création de la plate-forme de Crimée comme un nouveau format pour résoudre le problème de l’annexion illégale et illégitime de la Crimée par la Fédération de Russie ».

La Turquie et l’Ukraine « renforceront leurs efforts conjoints pour améliorer les conditions de vie des citoyens ukrainiens, en particulier des Tatars de Crimée, qui ont été contraints de quitter leur patrie, la Crimée, en raison de l’occupation temporaire », a-t-il été ajouté.

Les deux pays ont également « exprimé leur soutien à la perspective de l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN ».

« La déclaration commune réaffirme également le soutien à la coopération régionale dans la région de la mer Noire pour assurer la stabilité et la sécurité par le biais de mécanismes bilatéraux et multilatéraux, y compris l’OTAN » peut-on également lire dans le communiqué.


La famille Erdogan a rencontré le président ukrainien Zelensky et son épouse pour un dîner à Istanbul.

Le président Recep Tayyip Erdogan et son épouse Emine Erdogan se sont réunis pour un dîner avec le président ukrainien Vladimir Zelenskiy et avec son épouse Olena Zelensk.

Le 11.04.2021

Une photo du président Erdogan, de la Première dame Emine Erdogan avec le président ukrainien Zelenskiy et son épouse Zelenska a également été partagée dans le tweet.

Le président Recep Tayyip Erdogan et son épouse Emine Erdogan se sont réunis pour un dîner avec le président ukrainien Vladimir Zelenskiy et avec son épouse Olena Zelensk.

Le président ukrainien est arrivé hier en Turquie pour la 9e réunion du Conseil stratégique de haut niveau Turquie-Ukraine.

« Nous avons eu une conversation agréable avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky et sa chère épouse Olena Zelenska lors d’un dîner au palais Huber » a écrit la Première dame Erdoğan, dans son message sur son compte Twitter.


Source