Q INFOS – Canada : Quand F. Legault annonce, « qu’il n’existe plus de pandémie ».


Dans son point de presse du mardi, 6 avril 2021, le premier ministre François Legault a ouvert le bal avec une déclaration qui prouve qu’il n’existe plus de pandémie. Il a dit:

« J’ai eu la chance, hier, avec le ministre de la santé d’avoir une présentation de projections qui venaient de la santé publique, de l’INSPQ, de l’INESSS, ça va vous être présenté, cette semaine comme on le fait à chaque semaine »

Non aux méthodologies secrètes de McKinsey entre les mains des caquistes de François Legault

On aurait pu arrêter d’écouter rendu au mot « projections ».
Quand la pandémie n’existe plus, qu’il n’y a plus assez de morts, ni d’hospitalisations, quoique de mieux que de se rabattre sur 3 points-de-peur:

1) Les « cas »;
2) Les « variants »; et
3) Les « projections ».

Dans les faits, tels que présentés par François Legault de la CAQ, en ce moment, c’est ÇA la « pandémie » qui justifie la gouverne via des décrets sanitaires renouvelés depuis plus d’un an.

Les « projections » qu’a pu consulter François Legault proviennent de scénarios mathématique imaginés et ceux-ci n’ont aucune autre connexion à la réalité. On comprend que les variables qui entretiennent le contrôle sanitaire proviennent de l’auteur de la projection.

Ainsi, François Legault reçoit des « projections » provenant de fonctionnaires faisant partie de sa garde rapprochée et ensemble, derrière des portes closes, sans transparence, ils parlent de ces « projections ».
Les Québécois ne méritent pas encore de pouvoir consulter ces « projections ». Ça aura lieu au cours de la semaine, probablement au compte-gouttes. Comme d’habitude, pour entretenir le suspense d’un point de presse caquiste à l’autre.

Ajoutez ces « projections » derrière des portes closes aux informations achetées à prix d’or à la firme de consultants McKinsey qui entretient des liens étroits avec le Forum économique mondial (FEM) et son plan de « Grande réinitialisation »

McKinsey aura apparemment fourni au gouvernement caquiste les paramètres qui permettraient une « sortie de crise » mais François Legault a préféré garder ces informations pour lui et ses collaborateurs.
Du coup, les Québécois n’ont toujours aucune idée comment sortir de cette prise strangulatoire politiquement indécente de la CAQ contre un peuple qui a pourtant bel et bien été « docile ».

S’il faut qu’une « pandémie » puisse maintenant avoir un pouvoir illimité contre un peuple, en raison de « projections », comme c’est le cas en ce moment, via la gouverne décrétiste-mondialiste de la CAQ, ça signifie que la démocratie n’existe plus, au Québec.


Où est passé l’impératif de constat lucide de la RÉALITÉ?

Qu’est-ce qu’il advient du droit du peuple à exercer un contrôle sur l’État?

Comment se fait-il que les décisions se prennent derrière des portes closes et que l’information soit arrosée ensuite en séquences choisies à l’intention du peuple, comme s’il fallait suivre un agenda qui n’est pas celui qui favorise le peuple, mais bien des pouvoirs extérieurs qui profitent de l’ombre où ils se terrent pour mieux nous affubler de leur assaut sanitaire par procuration, via le jeu politique gradué de la CAQ?

Le peuple québécois ressent le mépris des « élus » quand ceux-ci minimisent les bons coups et s’appuient sur des « projections » pour les punir, sévèrement.


Source : Robert N.