Q VIDÉOS – Zuckerberg hypocrite: Sur le contrôle des armes à feu, la diplomatie de l’ananas n’aura pas lieu.


Zuckerberg hypocrite – Sur le contrôle des armes à feu – La diplomatie de l’ananas n’aura pas lieu.

Publié le 14.3.2021par Carrefours du monde


Cette semaine, Instagram, le service de partage de photos qui appartient à Facebook, a banni Robert Kennedy Jr. en raison des affirmations qu’il a fait circuler concernant les vaccins contre le Covid-19.

Dans le même temps, une vidéo rendue public par le Projet Veritas montre le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg faire une déclaration qui viole la nouvelle politique de sa propre plate-forme: «Je partage une certaine prudence sur ce [vaccin] parce que nous ne connaissons tout simplement pas les effets secondaires à long terme de la modification fondamentale de l’ADN et de l’ARN des gens».

Une question politique divise profondément les Etats-Unis d’aujourd’hui : les démocrates parrainent deux projets de loi sur le contrôle des armes à feu qui ont été présenté à la Chambre cette semaine.

La représentante Marjorie Taylor Greene a déchiré le projet de loi au Sénat.

Elle a déclaré que les 13 dernières fusillades dans son état impliquaient toutes des armes illégales et donc que ces lois ne changeraient rien pour protéger les citoyens américains.

Par contre, pour les citoyens respectueux des lois, porter une arme permet à une personne de se protéger. Il permet également aux citoyens d’arrêter ou de prévenir des crimes.

Par exemple lundi dernier, un citoyen armé a mis fin à une tentative de vol à Atlanta.

Les témoins ont déclaré à la police qu’un homme était entré dans un magasin et avait exigé de l’argent sous la menace d’une arme à feu.

Plusieurs citoyens à proximité ont confronté le suspect alors qu’il partait. L’un d’eux était armé.

Le suspect qui tentait de s’enfuir à pied a été appréhendé par les citoyens qui l’ont retenu jusqu’à l’arrivée de la police.

Quelques considérations historiques sur le deuxième amendement, pour comprendre son importance et pourquoi les américains y sont autant attachés.

Pendant la révolution américaine, de nombreux États ont inclus dans leurs constitutions le droit de porter des armes.

Par exemple, la Constitution de Pennsylvanie de 1776 déclarait que «les gens ont le droit de porter des armes pour se défendre et défendre l’État».

Concernant les relations entre la Chine et Taïwan, regardons comment une tentative de pression de Pékin a finalement échoué et s’est retourné contre elle.


Source