Q SCOOP – Un éminent spécialiste des vaccins met le monde en garde « ARRÊTEZ immédiatement les vaccinations ».


Un éminent spécialiste des vaccins met le monde en garde : ARRÊTEZ immédiatement toutes les vaccinations au covid-19, ou un « monstre incontrôlable » se déchaînera.

Dr Geert Vanden Bossche : « La vaccination va rendre le virus si infectieux que nous ne pourrons plus le contrôler »

« Chaque personne qui se vaccine est en train de détruire son système immunitaire inné ».

Dr Geert Vanden Bossche

Publié le 15.3.2021 par HEALTHRANGER


Un éminent scientifique spécialiste des vaccins, Geert Vanden Bossche, qui a travaillé avec de nombreuses sociétés et organisations spécialisées dans les vaccins, dont GAVI, tire la sonnette d’alarme sur la vaccination massive des populations du monde entier avec les vaccins covid-19.

Il affirme que les vaccins covid-19 sont une médecine « brillante » et insiste sur le fait qu’ils sont efficaces au niveau individuel, mais il affirme qu’ils sont « la mauvaise arme » pour être déployés à l’échelle mondiale lorsque de fortes pressions d’agents pathogènes infectieux sont présentes. Comme il l’a tweeté le 3 mars, « Je suis EXTRÊMEMENT préoccupé par l’impact qu’auront les vaccins Covid-19 actuels lorsqu’ils seront de plus en plus déployés dans des campagnes de vaccination de masse menées dans le feu d’une pandémie.



Lisez mon AVERTISSEMENT global et mes preuves scientifiques ». Il donne ensuite le lien suivant pour son avertissement : bit.ly/3q89hWZ Cette URL renvoie à un document PDF que nous avons sauvegardé dans l’intérêt du public, en le postant sur les serveurs de NaturalNews à ce lien (PDF). Le document comprend des diapositives d’une présentation créée par le Dr Bossche intitulée « Pourquoi les vaccins Covid-19 actuels ne devraient-ils pas être utilisés pour la vaccination de masse lors d’une pandémie ? »
Un initié de l’industrie du vaccin qui a travaillé avec la Fondation Bill et Melinda Gates.


Avant d’aborder la présentation et sa signification, jetons d’abord un rapide coup d’œil au parcours du Dr Bossche.

Une bonne description est offerte par Dryburgh.com, qui a couvert cette histoire en détail : Geert Vanden Bossche, PhD, DVM, est un expert en recherche sur les vaccins. Il possède une longue liste de sociétés et d’organisations avec lesquelles il a travaillé sur la découverte de vaccins et la recherche préclinique, notamment GSK, Novartis, Solvay Biologicals et la Fondation Bill et Melinda Gates. Le Dr Vanden Bossche a également coordonné le programme du vaccin contre le virus Ebola à GAVI (Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination). Il est diplômé en virologie et en microbiologie, auteur de plus de 30 publications et inventeur d’une demande de brevet pour des vaccins universels. Il travaille actuellement en tant que consultant indépendant en recherche sur les vaccins. En d’autres termes, il est difficile de trouver quelqu’un qui soit plus qualifié et plus expérimenté que les initiés de l’industrie du vaccin. Il est à noter que le Dr Dossche est manifestement pro-vaccins, et non pas un soi-disant « anti-vaxxeur ». Pourtant, même de son point de vue pro-vaccin, il voit des risques et des problèmes énormes dans les campagnes de vaccination de masse, même en supposant que les vaccins fonctionnent comme prévu.

Le Dr Bossche prévient que le monde est en train de créer un « monstre incontrôlable » et de transformer les vaccins en « arme biologique de destruction massive ».

Voici une citation réelle du Dr Bossche : On ne peut imaginer que très peu d’autres stratégies permettant d’atteindre le même niveau d’efficacité pour transformer un virus relativement inoffensif en une arme biologique de destruction massive. Comme l’explique Dryburgh.com : Le Dr Bossche estime que les vaccinologues, les cliniciens et les scientifiques ne se concentrent que sur les résultats à court terme au niveau individuel et non sur les conséquences au niveau de la population mondiale, qui, selon lui, deviendront bientôt évidentes. Les conséquences au niveau de la population mondiale, qui, selon lui, ne tarderont pas à se manifester, comme le fait d’avoir transformé « un virus tout à fait inoffensif en un monstre incontrôlable ». Son inquiétude repose sur « l’échappement immunitaire ». Pour ceux qui ont besoin d’une introduction rapide au sujet, lisez l’article de Jemma Moran intitulé Mutant variations and the danger of lockdowns.


Explication aussi dans le journal FranceSoir lien ICI

Le Dr Geert Vanden Bossche lance un appel de détresse à l’OMS, pour lui, la stratégie sanitaire mise en place est une grave erreur.

Une vidéo en version sous titrée ci-dessous.

La version complète ci-dessous, activer les sous-titres YouTube.

Suite de ce site : Bossche affirme que les multiples variantes virales émergentes, « beaucoup plus infectieuses », sont déjà des exemples d' »échappatoire immunitaire » à notre « immunité innée », et ont très probablement été créées par les interventions gouvernementales elles-mêmes ; les soi-disant interventions non pharmacologiques (INP) – c’est-à-dire les confinements et les couvertures faciales en tissu. Officieusement, mais aussi plus justement connues sous le nom d’Interventions Non-Scientifiques. Il croit que :

Les déploiements de vaccination de masse en cours sont « hautement susceptibles de renforcer l’échappement immunitaire ‘adaptatif’ car aucun des vaccins actuels n’empêche la réplication/transmission des variantes virales ».

En conséquence, « plus nous utilisons ces vaccins pour immuniser les gens au milieu d’une pandémie, plus le virus deviendra infectieux ».

Et « l’infectiosité croissante s’accompagne d’une probabilité accrue de résistance virale aux vaccins ».
Il affirme que ses convictions sont des principes de base enseignés dans le premier cours de vaccinologie d’un étudiant – « Il ne faut pas utiliser de vaccin prophylactique dans les populations exposées à une forte pression infectieuse (ce qui est certainement le cas aujourd’hui puisque de multiples variantes hautement infectieuses circulent actuellement »). Il affirme que pour « s’échapper complètement », le virus hautement mutable « n’a besoin que d’ajouter quelques mutations supplémentaires dans son domaine de liaison aux récepteurs ». Regardez Del Bigtree de Highwire expliquer les conséquences catastrophiques de la campagne mondiale de vaccination dans cette vidéo qui tombe à pic :

Bossche explique que les vaccins sont efficaces au niveau individuel, mais que dans l’ensemble, ils créent des risques énormes en raison de l' »échappement immunitaire ».

En tant que défenseur des vaccins, Mme Bossche estime que les vaccins sont efficaces au niveau individuel et peuvent créer une immunité contre l’agent pathogène visé. Toutefois, dans l’ensemble, la vaccination massive de grandes populations lors d’une pandémie entraîne un phénomène connu sous le nom d' »échappement immunitaire », c’est-à-dire que le virus développe des variantes qui sont immunisées contre les vaccins disponibles. Cette adaptation du virus par sélection naturelle se traduit par un spectre encore plus dangereux de souches virales qui s’échappent du corps des hôtes et sont réintroduites dans la nature, désormais plus dangereuses que l’agent pathogène original que les vaccins étaient censés stopper. Dans sa présentation, M. Bossche avertit que les vaccins covidés « ne peuvent pas contrôler la réplication des variantes plus infectieuses du CoV et peuvent même entraîner une fuite immunitaire ». Il explique que l' »immunité innée » est essentielle pour arrêter le cycle de mutations et d’infections à l’origine des « trois vagues distinctes » de la maladie pandémique. Pourtant, l’immunité innée – l’immunité naturelle exprimée par les personnes qui ne sont pas vaccinées – n’est absolument pas reconnue par l’establishment médical obsédé par les vaccins et par les institutions politiques mondiales qui font actuellement pression pour une vaccination de masse à l’échelle mondiale.


L’analyse du Dr Bossche repose sur le rôle des porteurs non symptomatiques (PNS) dans l’atténuation de la propagation des souches virales infectieuses.

Comme il l’indique, lorsque les porteurs non symptomatiques sont vaccinés, cela entraîne une augmentation de l’infectiosité virale chez les porteurs non symptomatiques. En d’autres termes, lorsque vous vaccinez en masse des personnes qui ne présentent pas de symptômes, vous créez des pressions d’adaptation virale à l’échelle de la population qui se traduisent par une pathogénicité virale accrue chez les porteurs qui présentent des symptômes. La pandémie passe alors à la vitesse supérieure avec des souches plus dangereuses et de plus en plus infectieuses. Comme il le dit, « les variantes d’échappement immunitaire qui en résultent sont maintenant résistantes au vaccin ». Cela rend le vaccin plus qu’inutile… il a en fait amorcé le développement de super-souches tout en affaiblissant la réponse immunitaire ultérieure lorsque de nouvelles souches sont rencontrées par des personnes précédemment vaccinées. Plus précisément, comme il le dit : L’augmentation des taux d’infection conduit à une augmentation des taux de séropositivité transitoire dans les NACs ; la séropositivité supprime l’immunité innée parce que les Abs spécifiques aux Ag supplantent les NABs pour la liaison au CoV et empêchent la formation du système immunitaire inné. En d’autres termes, le vaccin supprime le système immunitaire tout en générant des super-souches mortelles. On se demande alors : Est-ce que c’est fait exprès ?

Les personnes qui sont « entièrement vaccinées » sont des éleveurs de « super-souches » d’agents pathogènes covidiens encore plus mortels.

Le Dr Bossche poursuit en montrant comment des signes importants apparaissent déjà, qui laissent présager une issue catastrophique si les vaccinations de masse se poursuivent. A la page 12 de sa présentation PDF, il cite ces « observations étranges » sur la pandémie actuelle de covid-19 :
Évolution atypique / vagues de la pandémie
Émergence de plusieurs souches beaucoup plus infectieuses.
Excrétion virale (de variantes plus infectieuses) chez des sujets entièrement vaccinés.

Comme il l’explique, cela signifie que le vaccin accélère la réponse adaptative du virus qui forme de nouvelles souches beaucoup plus infectieuses et potentiellement mortelles… et que ces « super-souches » apparaissent chez des « sujets entièrement vaccinés ». Il résume ce point par la déclaration suivante : Les mesures de confinement et la vaccination de masse dans les NACs accélèrent l’échappement immunitaire INNATE alors que la vaccination de masse des non-NACs accélère l’échappement immunitaire INNATE et ADAPTIVE. Rappel :  » NAC  » signifie  » Non-Asymptomatic Carrier « , c’est-à-dire une personne qui présente des symptômes et qui est porteuse de l’agent pathogène. Le phénomène d' »échappement immunitaire adaptatif » signifie que les vaccins exercent sur le virus des pressions d’adaptation naturelles qui aboutissent à la création de super-souches qui sont ensuite éliminées par les personnes déjà vaccinées. Or, ces personnes ne sont pas immunisées contre les nouvelles super-souches, de sorte que même les personnes vaccinées sont infectées par la nouvelle super-souche. Et comme leur système immunitaire n’a jamais eu l’occasion de vaincre activement la première souche, ils ont très peu d’espoir de réussir à combattre la nouvelle super-souche, et beaucoup de ces personnes mourront. (C’est ma conclusion, pas celle du Dr Bossche, mais son travail implique cette conclusion).

Avertissement de Bossche : « L’annulation immédiate de toutes les campagnes de vaccination de masse Covid-19 en cours devrait maintenant devenir L’urgence sanitaire la plus aiguë d’intérêt international ».
Voici la lettre ouverte de Bossche à l’OMS, dans laquelle il avertit que la campagne de vaccination mondiale doit être immédiatement interrompueou l’humanité paiera le prix du déchaînement d’un « monstre incontrôlable. » Cliquez ici pour obtenir le PDF de cette lettre, maintenant en miroir sur les serveurs de Natural News.

Lettre ouverte à l’OMS : Arrêtez immédiatement toutes les vaccinations de masse Covid-19
Geert Vanden Bossche, DMV, PhD, virologue indépendant et expert en vaccins, anciennement employé par GAVI et la Fondation Bill & Melinda Gates. A toutes les autorités, scientifiques et experts du monde entier, à qui cela concerne : la population mondiale entière. Je suis tout sauf un antivaxeur. En tant que scientifique, je n’ai pas l’habitude de faire appel à une plateforme de ce type pour prendre position sur des sujets liés aux vaccins. En tant que virologue et expert en vaccins, je ne fais exception que lorsque les autorités sanitaires autorisent l’administration de vaccins d’une manière qui menace la santé publique, et plus particulièrement lorsque les preuves scientifiques sont ignorées. La situation actuelle, extrêmement critique, m’oblige à diffuser cet appel d’urgence. L’ampleur sans précédent de l’intervention humaine dans la pandémie de Covid-19 risquant désormais de déboucher sur une catastrophe mondiale sans équivalent, cet appel ne peut retentir suffisamment fort et fermement. Comme je l’ai dit, je ne suis pas contre la vaccination.

Au contraire, je peux vous assurer que chacun des vaccins actuels a été conçu, développé et fabriqué par des scientifiques brillants et compétents. Cependant, ce type de vaccins prophylactiques est totalement inapproprié, et même très dangereux, lorsqu’il est utilisé dans des campagnes de vaccination de masse lors d’une pandémie virale. Les vaccinologues, les scientifiques et les cliniciens sont aveuglés par les effets positifs à court terme dans les brevets individuels, mais ne semblent pas se soucier des conséquences désastreuses pour la santé mondiale. À moins que l’on ne me prouve scientifiquement que j’ai tort, il est difficile de comprendre comment les interventions humaines actuelles empêcheront les variants en circulation de se transformer en un monstre sauvage. Dans une course contre la montre, je suis en train de terminer mon manuscrit scientifique, dont la publication risque malheureusement d’arriver trop tard compte tenu de la menace toujours plus grande que représentent les variantes hautement infectieuses qui se propagent rapidement.

C’est pourquoi j’ai décidé de publier d’ores et déjà sur LinkedIn un résumé de mes conclusions ainsi que mon discours d’ouverture lors du récent Sommet sur les vaccins dans l’Ohio. Lundi dernier, j’ai présenté aux organisations internationales de santé, dont l’OMS, mon analyse de la pandémie actuelle, fondée sur des connaissances scientifiques de la biologie immunitaire de Covid-19. Compte tenu du niveau d’urgence, je les ai exhortés à prendre en compte mes préoccupations et à lancer un débat sur les conséquences néfastes d’une nouvelle  » fuite immunitaire virale « . Pour ceux qui ne sont pas des experts dans ce domaine, je joins ci-dessous une version plus accessible et compréhensible de la science qui se cache derrière ce phénomène insidieux. Bien qu’il n’y ait pas de temps à perdre, je n’ai reçu aucune réaction jusqu’à présent. Les experts et les politiciens sont restés silencieux, tout en étant manifestement désireux de parler d’assouplissement des règles de prévention des infections et de « liberté printanière ». Mes déclarations ne reposent sur rien d’autre que la science. Elles ne peuvent être contredites que par la science. Alors que l’on peut à peine faire des déclarations scientifiques incorrectes sans être critiqué par ses pairs, il semble que l’élite des scientifiques qui conseillent actuellement nos dirigeants mondiaux préfère rester silencieuse. Des preuves scientifiques suffisantes ont été apportées sur la table.

Malheureusement, ceux qui ont le pouvoir d’agir n’y ont pas prêté attention. Combien de temps peut-on ignorer le problème alors qu’il existe actuellement des preuves massives que l’évasion immunitaire virale menace désormais l’humanité ? Nous pouvons difficilement dire que nous ne savions pas – ou que nous n’avons pas été avertis. Dans cette lettre angoissante, je mets en jeu toute ma réputation et ma crédibilité. J’attends de vous, gardiens de l’humanité, au moins la même chose.

C’est de la plus haute urgence. Ouvrez le débat. Par tous les moyens : renversez la vapeur ! Lisez le reste de sa lettre ouverte à ce lien sur les serveurs de Natural News.

  • Le Dr Vernon Coleman se joint à la mise en garde mondiale : Les vaccins Covid peuvent « anéantir la race humaine ».
  • Le Dr Vernon Coleman se joint également à l’avertissement mondial pour l’humanité, et dans cette vidéo critique,
  • le Dr Coleman révèle comment le vaccin covid-19 pourrait « anéantir la race humaine ». Voir le site Web du Dr Vernon Coleman (VernonColeman.com).

Le podcast Situation Update de demain sera consacré à cette menace vaccinale pour l’humanité.

Mardi matin, je publierai une édition spéciale du podcast Situation Update sur Brighteon.com. Vous le trouverez sur cette chaîne : https://www.brighteon.com/channels/hrreport Dans ce prochain podcast, j’aborderai les implications mondiales des avertissements de Bossche, notamment ce qui se passera lorsque la deuxième vague de « super-souches » de covidés arrivera et commencera à tuer des personnes beaucoup plus jeunes à un rythme effarant. Ceux qui sont vaccinés seront les plus susceptibles d’être tués, bien sûr, et cela aura d’énormes implications pour :

  • La démographie, la politique et les élections (beaucoup plus de démocrates se font vacciner par rapport aux républicains).
  • Les prix de l’immobilier et les recettes fiscales locales (l’immobilier s’effondrera au fur et à mesure que la mortalité massive s’accélérera).
  • La vague à venir de nouveaux lockdowns, encore plus stricts que la première vague.
  • La façon dont les médias d’informations vont accuser les non-vaccinés de tous les décès massifs.
  • Les perturbations de l’approvisionnement alimentaire et l’année à venir de pénurie alimentaire généralisée.
  • Les renflouements en cours, qui s’accélèrent, et les implications désastreuses de l' »économie de renflouage », où les gens sont payés pour éviter de travailler, et où l’économie est dirigée par les aides gouvernementales au lieu du travail productif.
  • Les conséquences de la mortalité massive à venir sur l’effondrement du marché boursier et des fonds de pension, alors que les cotisations de retraite s’effondrent et que les villes font faillite en raison de la perte de revenus provenant des citoyens productifs (taxes de vente, impôts sur le revenu, impôts fonciers).
  • Comment la catastrophe vaccinale mondiale conduira à un effondrement économique mondial qui commencera plus tard cette année et nous propulsera jusqu’en 2022.
  • Pourquoi les personnes vaccinées doivent être évitées à tout prix, car elles répandent des souches de virus mutants et infectent les autres autour d’elles.


Découvrez tout cela et bien plus encore dans le podcast Situation Update de demain, une édition spéciale consacrée à la catastrophe vaccinale désormais imminente. Et préparez-vous au pire, car l’année 2020 n’était qu’un tour de chauffe pour ce qui nous attend en 2021 et au-delà.


Source