Q SCOOP – Requiem pour un Vampire


Requiem pour un Vampire

Suivant la géostratégie militaire Q, La démission en catastrophe du PDG d’Amazon Jeff Bezos annoncée par tous les médias mondiaux est un premier indicateur de la prise de contrôle de l’ensemble des médias américains par le gouvernement militaire de transition.

Par clearlook Publié le 3 février 2021


Jeff Bezos devant New Shepard

La démission en catastrophe du PDG d’Amazon Jeff Bezos annoncée par tous les médias mondiaux est un premier indicateur de la prise de contrôle de l’ensemble des médias américains par le gouvernement militaire de transition.

Bye bye JB

Jeff Bezos était l’actionnaire majoritaire de l’agence de presse ABC (qui fait parti de la chaîne de télévision ABC) et était aussi le véritable propriétaire du Washington Post.

Drop Q

A ce simple titre, nous ne cacherons pas notre joie de voir tomber ce grand Illuminati devant Lucifer, l’un des principaux ennemis des Q Anons.

Ceux d’entre vous qui suivent depuis 4 ans les drops (‘gouttes’) de Q savent que le Washington Post est le média Illuminati qui a mené les attaques les plus violentes, les plus injurieuses et les plus mensongères contre les Q Anons.

Ce départ précipité de l’un des trois hommes les plus riches du monde n’est pas décidé mais imposé par la justice américaine.

En effet, les lois américaines interdisent à un dirigeant d’entreprise de garder ses fonctions s’il est inculpé de crimes ou de terrorisme. L’inculpation pour les crimes d’ingérence dans l’élection présidentielle, de haute trahison et de participation à une entreprise terroriste ont étés notifiés à Bezos par un procureur militaire le mardi 2 février à 13h EST (19h GMT).

La totalité des avoirs et actifs personnels de Bezos sont désormais gelés. Cela ne signifie pas pour autant que la société Amazon soit en quoi que ce soit menacée ou en difficulté financière, c’est même plutôt l’inverse.

En effet, les petits actionnaires d’Amazon seront ravis d’apprendre que le départ définitif de Bezos va enfin permettre de réinvestir les bénéfices colossaux de l’entreprise dans cette dernière et non plus dans les projets spatiaux délirants et ruineux qui engloutissaient la totalité des bénéfices de la société.

Pour qui l’ignorerait, Jeff Bezos possédait la société spatiale privée « Blue Origin » qui engloutit depuis six ans des dizaines de milliards de dollars dans la mise au point d’un lanceur spatial lourd (New Glenn) supposé concurrencer les lanceurs de la société Space X d’Elon Musk.

Comparatif

Contrairement à ce dernier, dont le monde entier connaît les éblouissants succès, Blue Origin s’est révélé incapable d’achever la mise au point de son lanceur lourd. Seul un petit lanceur suborbital (New Shepard), destiné au tourisme stratosphérique (6 min d’apesanteur à 112 km d’altitude) a réussi ses premiers vols non habités. Il était prévu qu’il amène ses premiers passagers milliardaires aux frontières de l’espace en juillet 2021 (230 000 dollars le vol de 17 min).

New Shepard

La démission et l’arrestation probable de Bezos qui s’ensuivra nous confirme que le fringuant et hautain Jeff Bezos ne valait pas bezeff…