Q SCOOP – La police de SF se prépare à une éventuelle manifestation au siège de Twitter.


La police de la SF se prépare à une éventuelle manifestation en faveur de la crise lundi devant le siège de Twitter.

Publié le 10.01.2021 par SF NEWS/MATT CHARNOCK


Après la suspension « permanente » du compte Twitter personnel de M. Trump vendredi, les conservateurs ont été très actifs sur les médias sociaux, affichant leur formation habituelle de réactions bizarres. Dans la foulée, la police des SF prévoit une possible manifestation en faveur de Trump au siège de Twitter lundi.

Le moment décisif de vendredi sur Twitter a été un baume et un soulagement pour beaucoup ; pour d’autres, il a été une source de rage et de fureur. Et après la violente émeute de mercredi au Capitole, la police de San Francisco se prépare maintenant à ce qui pourrait devenir une situation explosive devant le siège de Twitter au centre-ville, après que le département a pris connaissance d’une possible manifestation qui se déroulera demain au 1300 de Market Street.

Selon le Chronicle, la police a déclaré être « en contact avec des représentants de l’entreprise de technologie » et prévoit de disposer de suffisamment de ressources pour faire face à la manifestation, si elle devenait un risque pour la sécurité.

Les appels à la manifestation ont commencé sur TheDonald.win, l’un des forums Internet d’extrême droite qui a été créé après que Reddit ait interdit le sous-reddit r/The_Donald vendredi ; Discord a également interdit le serveur pro-Trump du même nom sur sa plateforme.

San Francisco n’est pas étrangère aux manifestations de protestation contre les politiques de la société de médias sociaux qui ont étouffé de nombreux comptes et publications pro-Trump, cracheurs de conspiration. En octobre, le « Free Speech Rally » sur la place de l’ONU a vu l’un des organisateurs du rallye, Philip Anderson, perdre quelques dents au cours de l’événement – auquel auraient participé quelques membres des Proud Boys.

« Bien que nous respections le droit des gens à exprimer leurs opinions, nous avons été transparents sur les facteurs qui ont conduit à notre décision la semaine dernière », a déclaré un porte-parole de Twitter dans un e-mail au journal. « Nous n’avons rien à ajouter, mais nous voulions confirmer que nous continuons à avoir une orientation obligatoire du travail à domicile pour les employés de Twitter ».

Selon la politique, la SFPD ne met pas de plans spécifiques de maintien de l’ordre à la disposition du public.

De nombreuses entreprises qui ont pris en charge le siège de Twitter ont fait part au Chronicle de leur intention de maintenir leurs horaires habituels et celles qui sont restées fermées et mises en arrêt ont l’intention de le rester.


Source