Q SCOOP – ALERTE – La juge Vanessa Baraitser refuse la mise en liberté sous caution de Julian Assange.


Une audience va se tenir dans les prochaines minutes à Londres (10:48 hfr )pour statuer sur la libération sous caution de Julian #Assange. Les informations seront postées au fur et à mesure sur ce thread.

Julian #Assange est arrivé au Tribunal (10:58 hfr) , de nombreux journalistes tentent de prendre une photo à travers les vitres sombres du véhicule.

Publié le 6.01.2021 il y a 1H ( 12:52 HFR)


Situation à l’extérieur du tribunal de Londres alors que les avocats d’Assange déposent un nouvel appel pour sa libération

Sputnik


La juge Vanessa Baraitser et Julian Assange sont arrivés, l’audience commence. Elle va en premier lieu aborder les objections à la mise en liberté sous caution.

Clair Dobbin, avocat des États-Unis note que Julian Assange a «les ressources, les capacités et les moyens» pour organiser secrètement un vol vers un autre pays en précisant que le président mexicain a offert l’asile à M. Assange.

Clair Dobbin rentre dans les détails sur la façon dont Assange a aidé le lanceur d’alerte de la NSA Edward Snowden à échapper à sa capture par les autorités américaines.

Clair Dobbin, avocat des Etats-Unis note que Julian Assange dispose également d’un «réseau de supporters» qui pourraient l’aider à s’enfuir sous caution. Elle raconte également son histoire lorsque Julian Assange a demandé l’asile à l’ambassade équatorienne.

Clair Dobbin : M. Assange se considère comme « au-dessus des lois », notant que les personnes qui se sont portées caution la dernière fois ont perdu « des sommes considérables ».

Clair Dobbin considère que « la fuite est une probabilité bien plus grande » en raison de la santé mentale de Julian Assange . Elle fait également valoir que la protection de la santé et du bien-être relève du ministère de la Justice et non d’une mise en liberté sous caution.

M. Assange a été détenu pendant 15 mois uniquement sur la base de la demande d’extradition qui a été refusé ce lundi, a déclaré Fitzgerald.

Avocat d’Assange : La conséquence naturelle et logique du refus de la demande d’extradition est qu’il acquiert sa liberté au moins sur la base de conditions. Fitzgerald note qu’il n’est même pas claire que la nouvelle administration Biden veut poursuivre cette demande d’extradition contre Julian Assange.

« Le tribunal a rendu une décision, et la décision était qu’il était libéré de la demande d’extradition » et c’est la base sur laquelle Assange devrait « se voir accorder sa liberté » même si elle est conditionnelle, dit Fitzgerald pour la défense.

Défense : l’octroi d’une caution permettrait un contact physique avec sa famille et changerait totalement la situation par rapport à 2012 ou cette situation était totalement différente.

Fitzgerald note que le covid-19 fait toujours rage dans la prison de Belmarsh. Il y a ensuite une discussion sur les taux très différents de taux d’infection entre ce que disent les autorités d’une part et la défense de l’autre.

Le juge dit qu’elle va accepter ce que « Belmarsh dit » plutôt que ce que dit la défense

Fitzgerald : Quel que soit le point de vue, il serait plus en sécurité avec sa famille. La défense rappelle que le sujet du COVID qui n’est pas l’ « axe principal » de leur position quant aux raisons pour lesquelles la caution devrait être accordée à Julian Assange.

Avocat d’Assange : « Il n’y a pas d’incitation significative pour M. Assange à prendre la fuite », déclare M. Fitzgerald. Son client a tout intérêt à rester au Royaume-Uni et à garantir sa liberté en remportant l’appel.

Avocat d’Assange : le tribunal peut et doit tenir compte des droits de l’homme et des motifs humanitaires pour accorder une caution à Julian Assange, cela comprend son état physique et mental actuel.

Avocat d’Assange : refuser à Assange sa libération à ce stade serait incompatible avec les considérations appropriées en matière de droits de l’homme.

La Cour prend une courte pause. De retour dans 10 minutes environ.

Reprise de l’audience. Edward Fitzgerald dit que l’offre d’asile annoncée par le président mexicain a été déformée. Il aurait déclaré qu’il approcherait le Royaume-Uni par des voies diplomatiques officielles pour offrir la protection à Julian Assange.

Pour ce qui est d’aller à l’ambassade d’un autre pays, Fitzgerald dit que c’était « extrêmement désagréable » pour Assange et que cela a conduit à être confiné pendant plusieurs années. Il ne répètera probablement pas cela.

Le juge commence à rendre son jugement. Elle raconte la longue histoire juridique d’Assange ayant été arrêtée, détenue, mise en liberté sous caution, puis en fuite sous caution malgré une somme d’argent importante mise en garantie.

Juge Baraitser: Assange est toujours incité à se soustraire à ces procédures non encore résolues. Les États-Unis doivent être autorisés à contester ma décision.

La police britannique arrête les manifestants venus soutenir Julian #Assange après la décision de justice de refuser la libération sous caution du journaliste. Un homme de 92 ans est arrêté par des policiers, affligeant..

A SUIVRE…..