Q INFOS – Un rapport qui résume toutes les fraudes électorales pourrait conduire à la victoire (méritée) de D.Trump.


Un rapport qui résume toutes les fraudes électorales pourrait conduire à la victoire (méritée) de Trump

Publié par Pierre Rehov le 19 décembre 2020


Peter Navarro, à droite, avec le Vice-Président Pence et le Président Trump

Le directeur de l’Office of Trade and Manufacturing Policy, Peter Navarro, a publié jeudi un long rapport présentant plusieurs exemples d’irrégularités de vote qui sont « plus que suffisantes » pour faire basculer le résultat de l’élection en faveur du président Trump.

Le rapport de 36 pages « évalue l’équité et l’intégrité de l’élection présidentielle de 2020 en examinant six dimensions d’irrégularités électorales présumées dans six États clés du champ de bataille » et conclut que « les modèles d’irrégularités électorales… sont si cohérents dans les six États du champ de bataille qu’ils suggèrent une stratégie coordonnée pour, sinon voler l’élection, jouer stratégiquement le processus électoral de manière à… faire injustement pencher la balance en faveur du ticket Biden-Harris ».

Les six dimensions des irrégularités de vote dans le rapport comprennent : la fraude électorale pure et simple, le mauvais traitement des bulletins de vote, les fautes de procédure contestables, les violations de la clause de protection égale, les irrégularités des machines de vote et les anomalies statistiques significatives.

Selon le rapport, ces six aspects du vote étaient présents dans au moins deux États clés, et six États ont connu de multiples exemples des autres dimensions.

« Les preuves utilisées pour mener cette évaluation comprennent plus de 50 procès et décisions judiciaires, des milliers d’affidavits et de déclarations, des témoignages dans différents États, des analyses publiées par des groupes de réflexion et des centres juridiques, des vidéos et des photos, des commentaires publics et une vaste couverture médiatique », affirme le rapport.

En outre, le rapport cite des déclarations sous serment alléguant l’exploitation des personnes âgées et des infirmes par « le détournement effectif de leur identité et de leur vote » et accuse les démocrates d’utiliser la pandémie de coronavirus pour assouplir les exigences en matière d’identification des électeurs au point que la collecte des bulletins et la fraude pourraient passer inaperçues.

Le rapport décrit des incidents dans les États clés du Wisconsin et de la Pennsylvanie, où des bulletins de vote auraient été illégalement récoltés et jetés dans des boîtes de dépôt.

L’élection a été entachée d’exemples de votes de personnes décédées, selon le rapport.

« En Pennsylvanie, par exemple, une analyse statistique menée par la campagne Trump, qui a comparé les listes électorales aux nécrologies publiques, a révélé que plus de 8 000 électeurs morts confirmés avaient voté par correspondance avec succès », affirme le rapport. « En Géorgie — soulignant le rôle critique que toute catégorie d’irrégularités électorales peut jouer dans la détermination du résultat — le nombre estimé d’individus présumés décédés ayant voté est presque exactement égal à la marge de victoire de Biden ».

Le rapport conclut : « Les bulletins de vote en question en raison des irrégularités électorales identifiées sont plus que suffisants pour faire basculer le résultat en faveur du président Trump si même une partie relativement faible de ces bulletins devait être jugée illégale ».

M. Navarro, qui a travaillé sur le rapport à titre privé, doit tenir une conférence de presse jeudi à 13 heures (heure de l’Est) pour discuter des conclusions.

Trump a lancé des batailles juridiques dans tout le pays depuis l’élection de novembre, dont la victoire a été attribuée au mollasson corrompu Joe Biden par toutes les grandes chaînes de télévision et certifiée par le Collège électoral, et a déclaré, pas plus tard que cette semaine, qu’il est « trop tôt pour abandonner ».

Cependant, des dizaines de recours en justice ont été perdus dans tout le pays et la Cour suprême a refusé d’entendre les affaires du Texas et de la Pennsylvanie contestant l’élection, ce que les partisans de Trump ont décrié comme une esquive à motivation politique.

Plusieurs Républicains, dont le leader de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, ont rompu avec le président et concédé que Biden est le vainqueur de l’élection. McConnell a félicité Biden mercredi, déclarant que « le Collège électoral s’est exprimé ».

En outre, Biden a rejeté les accusations de fraude électorale cette semaine, en déclarant : « Heureusement, une Cour suprême unanime a immédiatement et complètement rejeté » les efforts visant à renverser l’élection.

Affaire à suivre tout de même. L’Amérique a le choix entre devenir une république bananière fascisante ou rester le symbole de liberté et d’opportunités qu’elle a toujours été. Trump est le dernier rempart contre la décadence totale qui pourrait conduire à une chute ressemblant à celle de l’Empire romain.

Accès au rapport (en anglais) 


Source

© Traduction de Pierre Rehov pour Dreuz.info.