Q SCOOP – D.Trump signe un projet de loi pour expulser les entreprises chinoises des bourses américaines.


Guerre déclarée ! Le président Trump signe un projet de loi qui pourrait expulser les entreprises chinoises des bourses américaines.

Publié le 18.12.2020 par reuters Stock Markets


Reuters. PHOTO DU FICHIER : Le président américain Donald Trump quitte la pelouse sud de la Maison Blanche pour se rendre à West Point, dans l’État de New York

D.Trump signe un projet de loi qui pourrait exclure les entreprises chinoises des bourses américaines

WASHINGTON (Reuters) – Le président Donald Trump a signé vendredi une loi qui exclurait les entreprises chinoises des bourses américaines à moins qu’elles n’adhèrent aux normes d’audit américaines, a déclaré la Maison Blanche, donnant au républicain un outil de plus pour menacer Pékin avant de quitter son poste le mois prochain.

« La loi sur la responsabilité des sociétés étrangères de holding » interdit aux titres des sociétés étrangères d’être cotés sur une bourse américaine si elles n’ont pas respecté les audits du Public Accounting Oversight Board américain pendant trois années consécutives.

Bien qu’elle s’applique aux sociétés de tous les pays, les promoteurs de la loi ont voulu qu’elle vise les sociétés chinoises cotées aux États-Unis, telles qu’Alibaba K, la société technologique Pinduoduo NASDAQ Inc et le géant pétrolier PetroChina Co Ltd.

Comme beaucoup d’autres mesures plus sévères à l’égard des entreprises chinoises, cette loi a été adoptée par le Congrès avec une large marge au début de l’année. Les législateurs – tant les démocrates que les républicains de Trump – se font l’écho de la ligne dure du président contre Pékin, qui s’est accentuée cette année lorsque Trump a accusé la Chine d’être responsable du coronavirus qui ravage les États-Unis.

La loi obligerait également les entreprises publiques à révéler si elles sont détenues ou contrôlées par un gouvernement étranger.

Les responsables chinois ont rejeté cette mesure comme étant une politique discriminatoire qui opprime politiquement les entreprises chinoises.

Les autorités chinoises ont longtemps été réticentes à laisser les organismes de réglementation étrangers inspecter les cabinets comptables locaux, invoquant des préoccupations de sécurité nationale.


Source