Q SCOOP – Klaus Schwab: « Cyber pandemic ».


Cyber pandemic

Klaus Schwab du Forum économique Mondial annonce une crise pire que le Covid, une « Cyber Pandemic », cad la programmation d’une cyberattaque imminente sur les infrastructures critiques qui déclencherait un « hiver sombre ».

Autrement dit ils vont nous couper le jus.

Notre ministre l’avait évoqué mais ils sont contraints d’avancer leur agenda car Trump résiste et s’apprête à faire les révélations ! De plus leur campagne de vaccination assassine se dirige vers un « flop », là encore ils ont précipité la date. N’acceptez aucun de ces vaccins !

L’objectif du C. O. r. O. na. Vi.r.u.s était de réduire la population et d’occadionner un effondrement économique pour justifier une reinitialisation, le Grand Reset qu’ils ont planifié depuis longue date pour 2021.

Le Grand Reset signifie nous dépouiller de tout et nous soumettre au modèle chinois.

Qui dit reinitialisation, dit reinitialisation de notre épargne, soit plus de 5 000 milliards à capter rien qu’en France et ça fait un bon moment qu’ils les reluquent !

Le Grand Reset semblait initialement prévu en janvier.

Alors quand ? C’est une supposition :

Si D. Trump accorde grâce à Julian Assange ce pourrait être l’élément déclencheur de toutes les révélations. Pour des raisons constitutionnelles, c’est à compter du 18 décembre que Trump aura la liberté de dévoiler les vérités à travers le monde. Ces gens sont capables de tout pour éviter ça.
De surcroît la décision précipitée de Castex de dispenser les enfants d’école au même moment ne présage rien de bon.

Les émeutes organisées par Soros ont déjà commencé aux USA et en France.

Une inquiétude : le Parti Communiste chinois a envoyé des soldats au Canada et au Mexique (complices) en vue d’attaques sur le sol des États-Unis. Une information reçue hier stipulait que des soldats chinois étaient également en Suisse. Est ce en lien avec la Garde Suisse Pontificale ? Voir la crèche satanique installée place St Pierre par le pape François. Ils ne se cachent même plus, signe que l’heure est proche.

Préparez-vous… Rassemblez vous en famille à la campagne si possible autour d’une cheminée, faites le plein de vivres, médocs, gaz, bois, carburant, bougies !

Nous mesurons la portée de ces propos mais ce scénario fait à présent très peu de doute.

Nous croyons en cette Alliance pour nous venir en aide

Tout était déjà prévu !

Le projet Cyber ​​polygone est une initiative du Forum E. M. : renforcement des capacités visant à accroître la cyber-résilience mondiale et l’expansion de la coopération intersectorielle contre les cybermenaces. Là encore ils ne se cachent pas de l’opportunité qu’a été le Covid19 pour mettre en place, non pas cette protection, mais ce contrôle sur tous nos accès et tous nos faits et gestes.

PDF en anglais : Cyber polygon

Vidéo en anglais : Cyber polygon


Explication du site Cyber Polygone

À propos de Cyber Polygone

En 2020, le Cyber Polygone est devenu un événement unique combinant deux pistes :

le plus grand exercice de cybersécurité au monde pour les équipes techniques des entreprises
une conférence en ligne réunissant des hauts fonctionnaires d’organisations internationales et de grandes entreprises. Le thème central de l’événement était une « pandémie numérique » : comment prévenir une crise et renforcer la cybersécurité à tous les niveaux. Le Cyber Polygone 2020 avait donc pour objectif développer les compétences des équipes pour repousser les cyberattaques
engager la direction des organisations et des entreprises mondiales dans le dialogue sur la cybersécurité. Sensibiliser le public à la cybersécurité

Structure
L’événement a consisté en deux pistes parallèles.

Flux en direct

La conférence a réuni des dirigeants et des experts mondiaux, dont Mikhail Mishustin, Premier ministre de la Fédération de Russie, et Klaus Schwab, fondateur et président exécutif du Forum économique mondial, ainsi que des hauts fonctionnaires d’INTERPOL, d’ICANN, de Visa, d’IBM, de Sberbank, de MTS et d’autres organisations.

Les experts ont abordé les dernières tendances et menaces technologiques, ont partagé leur expérience de la création d’écosystèmes de cybersécurité, ont parlé de la transformation du paysage des menaces et ont abordé le problème des fausses nouvelles et la manière de discerner les informations erronées sur le Web.

5 millions de personnes dans 57 États
a regardé le flux en direct

Formation technique

Les participants ont pris le parti de l’équipe bleue et ont travaillé à la protection de leurs segments de l’infrastructure de formation. Les organisateurs de BI.ZONE ont représenté l’équipe rouge et ont simulé les attaques.

L’exercice comprenait deux scénarios :

Premièrement, les participants se sont entraînés à contenir une cyberattaque massive en temps réel. Ensuite, les équipes ont dû enquêter sur les incidents identifiés en appliquant les méthodes traditionnelles de la médecine légale ainsi que la chasse aux menaces.

120 équipes de 29 pays
a participé à l’exercice technique

L’événement a été rejoint par des organismes d’État et des forces de l’ordre, des institutions financières, éducatives et de santé, des organisations des secteurs de l’informatique, des télécommunications, de l’énergie, de la métallurgie, de la chimie, de l’ingénierie aérospatiale et d’autres industries.

Conclusions

Les conclusions suivantes peuvent être tirées sur la base des résultats finaux obtenus par les participants.

Les participants ont pu évaluer leurs capacités
Jusqu’à la fin de l’exercice, il n’était pas clair qui prendrait la première place. Les différentes équipes menaient à des stades différents, ce qui signifie qu’aucune d’entre elles ne pouvait utiliser pleinement les techniques à leur disposition.

L’exercice a permis aux participants d’identifier leurs forces et leurs faiblesses. Nous espérons que les informations reçues les aideront à créer des plans pour développer les compétences nécessaires et améliorer leurs résultats à l’avenir.

Les institutions financières et l’informatique ont obtenu les meilleurs résultats
Les banques et les entreprises du secteur des technologies de l’information ont fait preuve de la plus grande résilience. L’expertise en matière d’évaluation de la sécurité dans ces secteurs est assez bien développée, les techniques classiques de la police scientifique et de la chasse aux menaces étant largement appliquées.

Les spécialistes techniques sont mieux préparés pour les enquêtes que pour la défense
27% des équipes ont eu des difficultés à gagner des points dans le premier scénario, ce qui nous permet de conclure que certains des membres de l’équipe manquaient ou avaient une expertise insuffisante en matière d’évaluation de la sécurité et de protection des applications web.

Dans le même temps, tous les participants ont obtenu des points pour le premier tour du deuxième scénario, ce qui indique que chaque équipe dispose d’au moins un expert compétent en criminalistique traditionnelle.

L’approche de la chasse aux menaces est inexplorée pour la plupart des organisations
21% des équipes n’ont pas pu gagner un seul point pour le deuxième tour du deuxième scénario. Nous attribuons cela au fait que la chasse aux menaces est une approche relativement nouvelle et que la majorité des organisations manquent d’expérience dans l’application de ses techniques. Cela crée un potentiel de développement d’équipes et d’outils au sein des entreprises.

La chasse aux menaces n’est pas une alternative à la criminalistique classique, mais nous avons montré comment cette approche peut compléter les méthodes conventionnelles.

La deuxième formation internationale en ligne du Cyber Polygone a eu lieu le 8 juillet 2020. Le streaming en direct a été vu par 5 millions de personnes de 57 pays.
Cet événement unique combine le plus grand exercice technique pour les équipes d’entreprises et une conférence en ligne à laquelle participent des hauts fonctionnaires d’organisations internationales et de grandes entreprises.
Le thème principal de la conférence Cyber Polygone 2020 était la prévention d’une « pandémie numérique ». Comme les événements de cette année l’ont montré, une crise peut survenir de manière inattendue, et nous devons nous y préparer, tant au niveau de la protection des personnes que de la sécurisation d’entreprises entières.
Le flux en ligne comprenait des discours de dirigeants et d’experts mondiaux, dont le Premier ministre de la Fédération de Russie, Mikhail Mishustin, le fondateur et président exécutif du Forum économique mondial, Klaus Schwab, et des cadres supérieurs d’INTERPOL, de l’ICANN, de Visa, d’IBM, de Sberbank, de MTS et d’autres organisations.
120 équipes de 29 pays ont participé à la formation technique au cours de laquelle elles ont exercé leurs capacités à répondre à des cyberattaques et à enquêter sur des incidents en temps réel, en utilisant les approches classiques de l’informatique légale et de la chasse aux menaces.
Rejoignez le prochain Cyber Polygone en 2021 !

Plus de préparation – meilleur résultat

Les meilleurs résultats ont été obtenus, comme on pouvait s’y attendre, par les équipes qui avaient posé de nombreuses questions au cours de la préparation et qui s’étaient familiarisées au préalable avec les nouvelles techniques et défenses. Nous espérons que nos publications sur le Cyber Polygone ainsi que les autres événements organisés augmenteront les chances des futurs participants de réussir et de contrer efficacement les cyberattaques.

Des événements tels que Cyber Polygon permettent déjà aux experts des organisations participantes d’accroître leurs compétences et d’attirer l’attention d’un public plus large sur les questions de cybersécurité.

Nous espérons que les résultats et les conclusions de la formation de cette année, ainsi que les connaissances des experts invités, profiteront à l’ensemble de la communauté et nous permettront de mettre au point des mesures pratiques pour améliorer l’interaction mondiale dans la lutte contre la cybercriminalité.


Source