Q SCOOP – Un député australien pro-Trump lance un appel à la grâce de Julian Assange.


Un député australien pro-Trump lance un appel à la grâce de Julian Assange et affirme que seul Trump peut protéger la liberté d’expression des démocrates.


Publié le 15.12.2020 par Cassandra Fairbanks


Le député australien George Christensen, défenseur acharné et loyal du président Donald Trump, a lancé une pétition pour que Julian Assange soit gracié. Christensen a également diffusé un appel vidéo s’adressant au président, et l’exhortant à protéger la liberté d’expression des démocrates qui cherchent à la détruire.

Assange, un citoyen australien, est actuellement emprisonné au Royaume-Uni dans l’attente d’une décision de justice sur son extradition vers les États-Unis pour faire face à des accusations extrêmes liées à ses activités de publication.

Dans une lettre ouverte au président, Christensen a écrit que « si vous, en tant que commandant en chef, pardonnez à Julian Assange, vous ferez en sorte que l’intérêt national soit protégé et que la vérité prévale. Nous ne pouvons pas laisser l’État profond gagner ».

« Vous avez la possibilité de démontrer, en tant que gardien de la Constitution, que l’État de droit est primordial, et de nous protéger contre la volonté des démocrates de violer le premier amendement, à tout prix », a ajouté M. Christensen.

« Monsieur le Président, nous sommes parfaitement conscients que cette situation se déroule parallèlement à la tentative de montée en puissance du Parti communiste chinois et d’autres régimes brutaux qui utilisent la propagande comme un outil d’oppression et cherchent à rejeter la liberté de la presse. Nous sommes convaincus que vous préserverez nos valeurs sur la scène mondiale ; et pardonner à M. Assange enverrait le signal le plus fort possible que la liberté d’expression et la liberté de la presse ne seront jamais compromises », poursuit la lettre. « Comme l’a dit votre fils Donald Trump Jr, un gouvernement Biden ne protégera pas la liberté d’expression – les libertés qui nous sont chères ont disparu sous les démocrates et la gauche radicale ».

Il a conclu en écrivant : « Nous vous remercions pour votre engagement indéfectible envers le peuple et vous implorons de veiller à ce que Julian Assange ne paie pas la vendetta de ceux qui cherchent à détruire tout ce qui fait la grandeur de l’Amérique. Vous êtes l’espoir du peuple ».

Les personnes qui soutiennent la cause peuvent signer la pétition ici. Le site web contient également de nombreuses informations sur WikiLeaks et la croisade du parti démocrate contre la liberté d’expression et de publication.


Source