Q SCOOP – Le Président Donald Trump devrait gracier Julian Assange.


FLASH – Le pasteur Mark Burns, à l’origine de l’information, est revenu sur sa déclaration et affirme désormais que c’est une #fakenews. #WikiLeaks #Assange : Le pasteur de Donald Trump qui a balancé que Donald Trump allait gracier Julian Assange nous annonce tranquillement que c’est une FAKE NEWS. Nous laissons l’article complet afin de mieux comprendre la déception que nous avons tous eux.


La rumeur du pasteur Mark Burns a enflammé Twitter :

ALERTE INFO – Le Président Donald Trump devrait gracier Julian Assange.

Enjoy the show!

#Assange. #PardonAssange

Image

Même Edward Snowden nous l’explique


Traduction: RUPTURE: le président Trump pardonnera à Julian Assange.
Traduction: OUI! Merci le président @realDonaldTrump
@EricTrump

Julian Assange a littéralement abandonné toute sa vie pour la cause (et a joué un rôle déterminant dans la victoire de votre élection en 2016) C’est génial! Trump joue pour toutes les billes. Et il va gagner! L’Amérique d’abord!

Dimanche 13.12.2020, le seul et unique @RudyGiuliani dit que Julian Assange n’a rien fait de mal. S’il vous plaît #PardonAssange@realDonaldTrump

Même si nous n’avons pas encore de source officielle et que cela n’est pas vérifié, continuons de le dire quand même.@realDonaldTrump peut voir la réaction que cela suscite. «BREAKING – Le président Trump pardonnera à Julian Assange.»


En 2012, Joe Biden à propos du ministère américain de la Justice qui a arrêté Julian Assange et l’a qualifié de «terroriste de haute technologie» Vidéo complète: Assassiner Assange Attaques contre WikiLeaks par des responsables américains, des politiciens et d’autres

Le 16 oct. 2012: Assassiner Assange