Q INFOS – S.Powell et ses pouvoirs au 18USC, CHAPITRE 115: La Trahison.

Voici la traduction complète des pleins pouvoirs maintenant donnés à Sidney powell, très intéressante à lire surtout la 2385 et 2386, version originale en anglais PDF, lien en bas de l’article.


18 USC, Ch. 115: LA TRAHISON, LA SÉDITION, ET DES ACTIVITÉS SUBVERSIVES Du Titre 18 de CRIMES ET de PROCÉDURE PÉNALE

PARTIE I – des CRIMES

CHAPITRE 115 – TRAHISON, SÉDITION, ET DES ACTIVITÉS SUBVERSIVES

Sec.2381.La trahison.2382.Misprision de trahison.2383.La rébellion ou l’insurrection.2384.Conspiration séditieuse.2385.Prônant le renversement du Gouvernement.2386.L’enregistrement de certaines organisations.2387.Les activités touchant les forces armées en général.2388.Les activités touchant les forces armées pendant la guerre.2389.Le recrutement pour le service à l’encontre des États-unis.2390.L’enrôlement de servir contre les Etats-unis.[2391.Abrogé.]

Modifications

1994Pub. L. 103-322, titre XXXIII, §330004(13), Sept. 13, 1994, 108 Stat. 2142 frappé élément 2391 « prolongation Temporaire de l’article 2388 ».

1953—Loi 30 juin 1953, ch. 175, §5, 67 Stat. 134, a ajouté l’élément 2391.

§2381. La trahison

Celui qui, en raison d’allégeance aux États-unis, les prélèvements, la guerre contre eux ou adhère à leurs ennemis, leur donnant aide et de confort à l’intérieur des États-unis ou ailleurs, est coupable de trahison et doit en subir la mort, ou sont emprisonnés pas moins de cinq ans et d’une amende en vertu du présent titre, mais pas moins de 10 000$; et est incapable de tenir n’importe quel bureau aux États-unis.

(25 juin 1948, ch. 645, 62 Stat. 807Pub. L. 103-322, titre XXXIII, §330016(2)(J), Sept. 13, 1994, 108 Stat. 2148.)

Historiques et des Notes de Révision

Basée sur le titre 18 de l’U. S. C., 1940 ed., §§1, 2 (Mar. 4, 1909, ch. 321, §§1, 2, 35 Stat. 1088).

Section regroupe les sections 1 et 2 du titre 18, U. S. C., 1940 ed.

La langue se référant à la collecte de l’amende a été omis comme obsolète et incompatible avec le plus humain de la politique du droit moderne, qui n’impose pas de sanctions pénales à l’innocent.

Les mots « toute personne reconnue coupable de trahison » ont été omis comme superflu.

Changement mineur a été faite dans la phraséologie.

Modifications

1994—Pub. L. 103-322 inséré « sous ce titre, mais » avant », pas moins de 10 000$ ».

§2382. Misprision de trahison

Celui qui, en raison d’allégeance aux États-unis et d’avoir connaissance de la commission de l’une quelconque trahison contre eux, cache et n’a pas, dès que peut-être, de divulguer et de faire connaître la même pour le Président ou un juge des États-unis, ou au gouverneur ou à un juge ou le juge d’un État particulier, est coupable de misprision de trahison et d’une amende en vertu du présent titre ou de l’emprisonnement ne dépassant pas sept ans, ou les deux.

(25 juin 1948, ch. 645, 62 Stat. 807Pub. L. 103-322, titre XXXIII, §330016(1)(H), Sept. 13, 1994, 108 Stat. 2147.)

Historiques et des Notes de Révision

Basée sur le titre 18 de l’U. S. C., 1940 ed., §3 (Mar. 4, 1909, ch. 321, §3, 35 Stat. 1088).

Peine obligatoire disposition a été reformulé dans l’alternative.

Modifications

1994—Pub. L. 103-322 substitué « condamné à une amende en vertu du présent titre » pour « d’une amende d’au plus 1 000$ ».

§2383. La rébellion ou l’insurrection

Celui qui incite à la, sets de sur pied, passes, ou s’engage dans une rébellion ou d’une insurrection contre l’autorité des États-unis ou de la législation de celui-ci, ou donne de l’aide ou de confort s’y rapportant, sera condamné à une amende en vertu du présent titre ou de l’emprisonnement ne dépassant pas dix ans, ou les deux; et est incapable de tenir n’importe quel bureau aux États-unis.

(25 juin 1948, ch. 645, 62 Stat. 808Pub. L. 103-322, titre XXXIII, §330016(1)(L), Sept. 13, 1994, 108 Stat. 2147.)

Historiques et des Notes de Révision

Basée sur le titre 18 de l’U. S. C., 1940 ed., §4 (Mar. 4, 1909, ch. 321, §4, 35 Stat. 1088).

Le mot « ailleurs » a été supprimé comme surplusage et des changements mineurs ont été apportés dans la phraséologie.

Modifications

1994—Pub. L. 103-322 substitué « condamné à une amende en vertu du présent titre » pour « d’une amende d’au plus 10 000$ ».

§2384. Conspiration séditieuse

Si deux personnes ou plus dans un État ou un Territoire, ou dans tout lieu relevant de la juridiction des États-unis, de conspirer pour renverser, mettre bas, ou à détruire par la force le Gouvernement des États-unis, ou à imposer la guerre contre eux, ou de s’opposer par la force à l’autorité de celui-ci, ou par la force pour l’empêcher, d’entraver ou de retarder l’exécution de la législation des États-unis, ou par la force de saisir, prendre, ou de posséder une propriété aux États-unis contrairement à l’autorité de celui-ci, chaque partie doit être condamné à une amende en vertu du présent titre ou de l’emprisonnement ne dépassant pas vingt ans, ou les deux.

(25 juin 1948, ch. 645, 62 Stat. 808Le 24 juillet 1956, ch. 678, §1, 70 Stat. 623Pub. L. 103-322, titre XXXIII, §330016(1)(N), Sept. 13, 1994, 108 Stat. 2148.)

Historiques et des Notes de Révision

Basée sur le titre 18 de l’U. S. C., 1940 ed., §6 (Mar. 4, 1909, ch. 321, §6, 35 Stat. 1089).

Modifications

1994—Pub. L. 103-322 substitué « condamné à une amende en vertu du présent titre » pour « d’une amende d’au plus 20 000$ ».

1956—la Loi du 24 juillet 1956, substitué « de 20 000 $ » par « 5 000$à », et « vingt ans » par « six ans ».

Date d’entrée en vigueur de l’Amendement 1956

Loi du 24 juillet 1956, ch. 678, §3, 70 Stat. 624, à condition que: « Les modifications précédentes [l’amendement de la présente section et section 2385 du présent titre] s’appliquent qu’à l’égard des infractions commises à compter de la date de la promulgation de la présente Loi [24 juillet 1956]. »

§2385. Prônant le renversement du Gouvernement

Celui qui, sciemment ou volontairement, avocats, encourage, conseille, ou enseigne le devoir, la nécessité, l’utilité ou le bien-fondé de renverser ou de détruire le gouvernement des États-unis ou le gouvernement de tout État, Territoire, du District ou de la Possession de celle-ci, ou le gouvernement de l’une de ses subdivisions politiques qui y sont, par la force ou la violence, ou par l’assassinat d’un dirigeant d’un tel gouvernement; ou

Quiconque, avec l’intention de provoquer le renversement ou la destruction d’un tel gouvernement, imprime, publie, édite, questions, circule, vend, distribue ou publiquement affiche écrits ou imprimés sensibilisation, de conseil, ou de l’enseignement de l’obligation, la nécessité, l’utilité ou le bien-fondé de renverser ou de destruction de tout gouvernement des États-unis par la force ou la violence, ou tente de le faire; ou

Quiconque organise ou aide ou tente d’organiser une société, un groupe ou un ensemble de personnes qui enseignent, avocat, ou d’encourager le renversement ou la destruction d’un tel gouvernement par la force ou la violence, ou le devient, ou est membre, ni affiliés avec, toute société, un groupe ou un ensemble de personnes, sachant que l’application de celle—ci –

Doit être condamné à une amende en vertu du présent titre ou de l’emprisonnement ne dépassant pas vingt ans, ou les deux, et ne sera pas admissible à l’emploi par les États-unis ou de tout ministère ou un organisme de celle-ci, pour les cinq ans suivant sa déclaration de culpabilité.

Si deux personnes ou plus conspirer pour commettre une infraction désignée dans le présent article, chacun doit être condamné à une amende en vertu du présent titre ou de l’emprisonnement ne dépassant pas vingt ans, ou les deux, et ne sera pas admissible à l’emploi par les États-unis ou de tout ministère ou un organisme de celle-ci, pour les cinq ans suivant sa déclaration de culpabilité.

Tel qu’utilisé dans la présente section, les termes « organise » et « organiser », à l’égard de toute la société, un groupe ou un ensemble de personnes, comprennent le recrutement de nouveaux membres, la formation de nouvelles unités, et le regroupement ou l’expansion des clubs existants, les classes, et d’autres parts de la société, un groupe ou un ensemble de personnes.

(25 juin 1948, ch. 645, 62 Stat. 808Le 24 juillet 1956, ch. 678, §2, 70 Stat. 623Pub. L. 87-486, Le 19 juin 1962, 76 Stat. 103Pub. L. 103-322, titre XXXIII, §330016(1)(N), Sept. 13, 1994, 108 Stat. 2148.)

Historiques et des Notes de Révision

Basée sur le titre 18 de l’U. S. C., ed 1940., §§10, 11, 13 (le 28 juin 1940, ch. 439, titre I, §§2, 3, 5, 54 Stat. 670671).

Section regroupe les articles 10, 11 et 13 du titre 18, U. S. C., 1940 ed. L’article 13 du titre 18, U. S. C., 1940 ed., qui contenait la punition dispositions applicables à les articles 10 et 11 du titre 18, U. S. C., 1940 ed., a été combinée avec la l’article 11 du titre 18, U. S. C., 1940 ed., et ajouté à cette section.

Dans le premier paragraphe, les mots « le Gouvernement des États-unis ou le gouvernement de tout État, Territoire, du District ou de la possession de celle-ci, le gouvernement ou de toute subdivision politique y » ont été remplacé par « un gouvernement des États-unis ».

Dans les deuxième et troisième alinéas, le mot « comme » est inséré après les mots « tout » et avant le « gouvernement », et les mots « aux États-unis » qui a suivi le « gouvernement » n’a été omis.

Compte tenu de ces modifications, les dispositions du paragraphe (b) de l’article 10 du titre 18, U. S. C., 1940 ed., qui a défini le terme de « gouvernement des États-unis » ont été omis comme inutile.

Référence à un complot pour commettre l’un des actes prohibés a été omis comme couverts par la conspiration générale provision, constituée en l’article 371 du présent titre. (Voir la note du réviseur en vertu de cet article.)

Les mots « au moment de la condamnation de celle-ci » qui a précédé « être condamné à une amende » ont été omis comme surplusage, que la peine ne peut pas être imposée jusqu’à ce qu’une déclaration de culpabilité est sécurisé.

La phraséologie a été considérablement modifié pour effet de consolidation, mais sans aucun changement de fond.

Modifications

1994—Pub. L. 103-322 substitué « condamné à une amende en vertu du présent titre » pour « d’une amende d’au plus 20 000 $ » à la quatrième et cinquième pars.

1962—Pub. L. 87-486 défini les termes « organise » et « organiser ».

1956—la Loi du 24 juillet 1956, substitué « de 20 000 $ » par « de 10 000$ », et « vingt ans » par « dix ans » dans le paragraphe prescrire les sanctions applicables à la défense de renversement du gouvernement et inséré des dispositions relatives à un complot pour commettre une infraction désignée dans le présent article.

Date d’entrée en vigueur de l’Amendement 1956

Modification par la loi du 24 juillet 1956, selon le cas seulement à l’égard des infractions commises à compter du 24 juillet 1956, voir la section 3 de la loi du 24 juillet 1956, une note sous section 2384 de ce titre.

§2386. L’enregistrement de certaines organisations

(A) Pour l’application du présent article:

« Procureur Général » le Procureur Général des États-unis;

« Organisation » désigne tout groupe, club, ligue, société, comité, association, parti politique, ou d’une combinaison de personnes, qu’elle soit incorporée ou non, mais ce terme ne doit pas comprendre de toute société, association, collectivité de la poitrine, d’un fonds ou une fondation, organisée et exploitée exclusivement à des fins religieuses, caritatives, scientifiques, littéraires, ou à des fins éducatives;

« Activité politique » désigne toute activité ayant pour but de qui, ou l’un des buts ou des objectifs, c’est le contrôle par la force ou la tentative de renversement du Gouvernement des États-unis ou de l’une de ses subdivisions politiques, ou de tout État ou de ses subdivisions politiques;

Une organisation est engagée dans « civilo-militaires de l’activité » si:

(1) il donne des instructions à, ou prescrit l’instruction pour les, ses membres dans l’utilisation des armes à feu ou d’autres armes ou tout substitut à cet effet, ou des militaires ou navales de la science; ou

(2) il reçoit de la part de toute autre organisation ou de toute instruction individuelle dans militaires ou navales de la science; ou

(3) il s’engage dans l’armée ou de la marine des manœuvres ou des activités; ou

(4) il s’engage, avec ou sans armes, dans les forets ou les défilés militaires ou navales caractère; ou

(5) il exerce toute autre forme d’activité organisée qui, de l’avis du Procureur Général, constitue une préparation à l’action militaire;

Une organisation est « sous réserve de contrôle étranger » si:

(a) il sollicite ou accepte des contributions financières, de prêts ou de soutien, de quelque nature, directement ou indirectement, à partir de, ou est affiliée directement ou indirectement, un gouvernement étranger ou d’une subdivision politique de celui-ci, ou d’un agent, d’une agence ou une personne morale de droit public d’un gouvernement étranger ou d’une subdivision politique de celui-ci, ou d’un parti politique dans un pays étranger, ou d’une organisation politique; ou

(b) de ses politiques, ou l’un d’eux, sont déterminés par ou à la suggestion de, ou en collaboration avec un gouvernement étranger ou d’une subdivision politique de celui-ci, ou d’un agent, d’une agence ou une personne morale de droit public d’un gouvernement étranger ou d’une subdivision politique de celui-ci, ou d’un parti politique dans un pays étranger, ou d’une organisation politique.

(B)(1) Les organisations suivantes sont tenus de s’inscrire auprès du Procureur Général:

Chaque organisme est soumis au contrôle étranger qui s’engage dans des activités politiques;

Chaque organisation qui engage à la fois dans le civil, de l’activité militaire et politique de l’activité;

Chaque organisme est soumis au contrôle étranger qui s’engage dans le civil, militaire en activité; et

Chaque organisation, le but de qui, ou l’un des buts ou des objectifs, la mise en place, le contrôle, la conduite, la saisie, ou de renversement d’un gouvernement ou subdivision de celle-ci par l’usage de la force, de la violence, des mesures militaires, ou les menaces de l’un ou plusieurs de ce qui précède.

Chaque organisation doit s’inscrire par le dépôt auprès du Procureur Général, sur ces formes et en détail, comme le Procureur Général peut, par les règles et les règlements prescrivent, une déclaration d’enregistrement contenant les renseignements et les documents prescrits au paragraphe (B)(3) et doit, dans les trente jours après l’expiration de chaque période de six mois à réussir le dépôt d’une telle déclaration d’enregistrement, de déposer auprès du Procureur Général, sur ces formes et en détail, comme le Procureur Général peut, par les règles et les règlements prescrivent, un supplément à la déclaration contenant les renseignements et les documents nécessaires pour rendre l’information et les documents déposés antérieurement en vertu du présent article exactes et à jour à l’égard de ces six derniers mois. Chaque déclaration doit être déposée par la présente section doit être souscrit sous serment, par tous les dirigeants de l’organisation.

(2) le Présent article ne doit pas nécessiter l’enregistrement ou le dépôt de toute déclaration auprès du Procureur Général:

(a) Les forces armées des États-unis; ou

(b) l’organisation de La milice ou de la Garde Nationale de tout État, Territoire, District, ou de la possession des États-unis; ou

(c) Toute application de la loi de l’agence des États-unis ou de tout Territoire, de District ou de la possession de celle-ci, ou de tout Etat ou de toute subdivision politique d’un État ou de toute organisation ou toute personne morale de droit public d’un ou de plusieurs États; ou

(d) Toute dûment établi la mission diplomatique ou le bureau consulaire d’un gouvernement étranger qui est reconnu par le Département d’État; ou

(e) Tout reconnu à l’échelle nationale de l’organisation de personnes qui sont des anciens combattants des forces armées des États-unis, ou des filiales de ces organismes.

(3) la déclaration d’enregistrement doit être déposée par toute organisation doit contenir les renseignements et documents suivants:

(a) Le nom et l’après-adresse du siège de l’organisation aux États-unis, et les noms et adresses de toutes les sections, de chapitres et de filiales d’une telle organisation;

(b) Le nom, l’adresse et la nationalité de chaque agent, et de chaque personne qui exerce les fonctions de dirigeant, de l’organisation, et de chaque branche, chapitre, affilié à l’organisation;

(c) Les qualités requises des membres de l’organisation;

(d) L’existant et proposé des buts et objectifs de l’organisation, et de tous les moyens par lesquels ces objectifs ou les buts sont atteints ou à atteindre;

(e) L’adresse ou les adresses des lieux de rencontre de l’organisation, et de chaque branche, du chapitre ou de la société affiliée à l’organisation, et les temps de réunions;

(f) Le nom et l’adresse de chaque personne qui a contribué de l’argent, des cotisations, des biens, ou toute autre chose de valeur à l’organisation ou à n’importe quelle branche, du chapitre ou de la société affiliée de l’organisation;

(g) Un exposé détaillé des actifs de l’organisation, et de chaque branche, chapitre, affilié à l’organisation, la manière dont ces biens ont été acquis, ainsi qu’un état détaillé des dettes et des recettes de l’organisation et de chaque branche, chapitre, affilié à l’organisation;

(h) Une description détaillée des activités de l’organisation, et de chaque chapitre, succursale, filiale de l’organisation;

(i) Une description de l’uniforme, des insignes, insignes, ou autres moyens d’identification prescrites par l’organisation, et porté ou transporté par ses agents ou membres, ou de l’une de ces dirigeants ou des membres;

(j) Une copie de chaque livre, une brochure, un dépliant, ou de toute autre publication ou d’un élément, d’écrits, d’imprimés, ou graphique publié ou distribué, directement ou indirectement, par l’organisation, ou par n’importe quel chapitre, la succursale ou la filiale de l’organisation, ou par l’un des membres de l’organisation en vertu de son autorité ou à l’intérieur de ses connaissances, ainsi que le nom de son auteur ou des auteurs et le nom et l’adresse de l’éditeur;

(k) Une description de toutes les armes à feu ou d’autres armes détenues par l’organisation, ou par n’importe quel chapitre, la succursale ou la filiale de l’organisation, identifiées par le fabricant du nombre de celles-ci;

(l) Dans le cas où l’organisme est soumis à une domination étrangère, la manière dont elle est l’objet;

(m) Une copie de la charte, les statuts, la constitution, les règlements administratifs, règles, règlements, conventions, résolutions, et tous les autres instruments relatifs à l’organisation, les pouvoirs et les objectifs de l’organisation et les pouvoirs des dirigeants de l’organisation et de chaque chapitre, succursale, filiale de l’organisation; et

(n) les autres renseignements et documents pertinents pour les fins du présent article, comme le Procureur Général peut, de temps à autre besoin.

Toutes les déclarations déposées en vertu de la présente section doivent être des documents publics et ouverts au public pour examen et d’inspection à toute heure raisonnable en vertu de ces règles et règlements que le Procureur Général peut prescrire.

(C) Le Procureur Général est autorisé, à tout moment, de prendre, de modifier et d’abroger les règles et règlements que peut-être nécessaires pour s’acquitter de cette section, y compris les règles et règlements régissant les déclarations qui doivent être déposées.

(D) Quiconque contrevient à une des dispositions de la présente section doit être condamné à une amende en vertu du présent titre ou de l’emprisonnement ne dépassant pas cinq ans, ou les deux.

Celui qui, dans une déclaration déposée en vertu de la présente section fait volontairement une fausse déclaration ou volontairement omet d’énoncer un fait qui doit être déclaré ou qui est nécessaire pour faire les déclarations faites ne pas induire en erreur, doit être condamné à une amende en vertu du présent titre ou de l’emprisonnement ne dépassant pas cinq ans, ou les deux.

(25 juin 1948, ch. 645, 62 Stat. 808Pub. L. 103-322, titre XXXIII, §330016(1)(I), (L), Sept. 13, 1994, 108 Stat. 2147.)

Historiques et des Notes de Révision

Basée sur le titre 18 de l’U. S. C., 1940 ed., §§14-17 (Oct. 17, 1940, ch. 897, §§1 à 4, 54 Stat. 1201-1204).

Section regroupe les articles 14 à 17 du titre 18, U. S. C., 1940 ed., comme les paragraphes (a), (b), (c) et (d), respectivement, du présent article, avec les modifications nécessaires de la phraséologie et traduction de la section des références.

Les mots « au moment de la condamnation », qui a précédé « objet » ont été omis comme surplusage, comme punition ne peut pas être imposée.

Modifications

1994—Pub. L. 103-322 substitué « condamné à une amende en vertu du présent titre » pour « d’une amende d’au plus 10 000 $ » dans l’avant-dernier par. et pour « une amende d’au plus 2 000 $ » en dernier par.

§2387. Les activités touchant les forces armées en général

(a) Quiconque, avec l’intention de nuire, nuire, ou de l’influence de la loyauté, moral, ou de la discipline de l’armée ou des forces navales des États-unis:

(1) informe, conseille, exhorte, ou de toute autre manière les causes ou les tentatives pour cause d’insubordination, la déloyauté, la mutinerie, ou le refus du devoir de tout membre de l’armée ou des forces navales des États-unis; ou

(2) distribue ou tente de distribuer des écrits ou imprimés qui conseille des, conseille ou demande instamment à l’insubordination, la déloyauté, la mutinerie, ou le refus du devoir de tout membre de l’armée ou des forces navales des États-unis—

Doit être condamné à une amende en vertu du présent titre ou de l’emprisonnement ne dépassant pas dix ans, ou les deux, et ne sera pas admissible à l’emploi par les États-unis ou de tout ministère ou un organisme de celle-ci, pour les cinq ans suivant sa déclaration de culpabilité.

(b) Pour l’application du présent article, le terme « militaire ou des forces navales des États-unis » inclut l’Armée des États-unis, la Navy, Air Force, Marine Corps, Garde-Côtes, la Marine de la Réserve, du Corps des Marines de la Réserve et de la Garde Côtière de la Réserve des États-unis; et, lorsqu’un navire marchand est mis en service dans la Marine ou dans le service de l’Armée ou de la Marine, comprend le capitaine, les officiers et l’équipage de ce navire.

(25 juin 1948, ch. 645, 62 Stat. 811Le 24 mai 1949, ch. 139, §46, 63 Stat. 96Pub. L. 103-322, titre XXXIII, §330016(1)(L), Sept. 13, 1994, 108 Stat. 2147Pub. L. 109-163, div. Une, titre V, §515(f)(2), Jan. 6, 2006, 119 Stat. 3236.)

Historiques et des Notes de Révision

Loi de 1948

Basée sur le titre 18 de l’U. S. C., ed 1940., §§9, 11, 13 (le 28 juin 1940, ch. 439, titre I, §§1, 3, 5, 54 Stat. 670671).

Section regroupe les articles 9, 11 et 13 du titre 18, U. S. C., 1940 ed., avec seulement ces changements de la phraséologie nécessaires à l’effet de la consolidation.

La version révisée de l’article étend les dispositions de manière à inclure la Garde Côtière de la Réserve dans sa couverture.

Les mots « au moment de la condamnation de celle-ci » ont été omis comme inutile, que la peine ne peut pas être imposée jusqu’à ce que la condamnation est sécurisé.

Référence à un complot pour commettre l’un des actes prohibés a été omis comme couverts par la loi générale incorporé dans l’article 371 du présent titre. (Voir la note du réviseur en vertu de cet article.)

Des modifications mineures ont été apportées à l’arrangement et de la phraséologie.

Loi de 1949

Cette section [section 46] insère les mots: « de l’Air Force, » dans le paragraphe (b) de l’article 2387 du titre 18, U. S. C., en vue de la création en 1947 de cette branche distincte de l’armée.

Modifications

2006—Subsec. (b). Pub. L. 109-163 substitué « de Marine de la Réserve » pour « de la Réserve Navale ».

1994—Subsec. (un). Pub. L. 103-322 substitué « condamné à une amende en vertu du présent titre » pour « d’une amende d’au plus 10 000 $ » en dernier par.

1949—Subsec. (b). Loi du 24 Mai 1949, section faite applicables à l’armée de l’Air.

Transfert de Fonctions

Pour que le transfert des pouvoirs, les fonctions, le personnel et les actifs de la Garde Côtière, y compris les autorités et les fonctions de la Secrétaire de Transport s’y rapportant, pour le Département de la Sécurité intérieure, et pour le traitement des références, voir les articles 468(b), 551(d), 552(d), et 557 du Titre 6, De la Sécurité intérieure, et le Department of Homeland Security Plan de Réorganisation du 25 novembre 2002, tel que modifié, une note sous l’article 542 du Titre 6.

La Garde côtière transféré au Ministère des Transports et les fonctions, les pouvoirs et les devoirs, relatives à la Garde Côtière, de la Secrétaire au Trésor et d’autres bureaux et agents de Service de la Trésorerie transférés à la Secrétaire de Transport par Pub. L. 89-670, Oct. 15, 1966, 80 Stat. 931, qui a créé le Ministère des Transports. Voir l’article 108 du Titre 49, Le transport.

Les fonctions de tous les officiers du Département du Trésor et les fonctions de tous les organismes et les employés du Ministère a transféré, avec certaines exceptions, à la Secrétaire du Trésor, avec les pouvoirs qui lui sont d’autoriser leurs performances ou de l’exécution de ses fonctions, par un de ces agents, agences et les employés, par la Réorganisation. Plan n ° 26, 1950, §§1, 2, eff. Le 31 Juillet 1950, 15 F. R. 4935, 64 Stat. 1280, énoncées dans l’Annexe du Titre 5, l’Organisation du Gouvernement et les Employés. Un tel régime, à l’exception de la fonction de transfert de la Garde Côtière et le Commandant de celle-ci lors de la Garde-Côte d’exploitation en tant que partie de la Marine sous l’ancien sections 1 et 3 (devenu 101 et 103) de Titre 14, de la Garde Côtière.

§2388. Les activités touchant les forces armées pendant la guerre

(a) celui qui, lorsque les États-unis sont en guerre, fait volontairement ou véhicule de faux rapports ou de fausses déclarations dans l’intention d’interférer avec le fonctionnement ou le succès de l’armée ou des forces navales des États-unis ou à promouvoir le succès de ses ennemis; ou

Celui qui, lorsque les États-unis sont en guerre, délibérément, des causes ou des tentatives pour cause d’insubordination, la déloyauté, la mutinerie, ou le refus du devoir, dans l’armée ou les forces navales des États-unis, ou volontairement fait obstacle au recrutement ou au service militaire des États-unis, au préjudice du service ou aux États-unis, ou tente de le faire—

Doit être condamné à une amende en vertu du présent titre ou de l’emprisonnement ne dépassant pas vingt ans, ou les deux.

(b) Si deux ou plus de personnes aspirent à les violer le paragraphe (a) de la présente section et une ou plusieurs de ces personnes ne tout acte à l’effet de l’objet de la conspiration, que chacune des parties de cette conspiration sera puni en tant que figurant dans le paragraphe (a).

(c) Quiconque héberge ou cache une personne dont il sait ou a des motifs raisonnables de croire ou de soupçonner, a commis ou est sur le point de commettre une infraction en vertu du présent article, doit être condamné à une amende en vertu du présent titre ou de l’emprisonnement ne dépassant pas dix ans, ou les deux.

(d) le Présent article s’applique à l’intérieur de l’amirauté et la juridiction maritime des États-unis, et sur la haute mer, ainsi que dans les États-unis.

(25 juin 1948, ch. 645, 62 Stat. 811Pub. L. 103-322, titre XXXIII, §330016(1)(L), Sept. 13, 1994, 108 Stat. 2147.)

Historiques et des Notes de Révision

Basé sur les articles 33, 34, 35, 37, titre 50, U. S. C., 1940 ed., Guerre et de la Défense Nationale (15 juin 1917, ch. 30, titre I, §§3, 4, 5, 8, 40 Stat. 219Mar. 3, 1921, ch. 136, 41 Stat. 1359Mar. 28, 1940, ch. 72, §2, 54 Stat. 79).

Les articles 33, 34, 35 et 37 du titre 50, U. S. C., 1940 ed., Guerre et de la Défense Nationale, ont été consolidés. Les articles 34, 35 et 37 du titre 50, U. S. C., 1940 ed., Guerre et de la Défense Nationale, sont également intégrées dans les articles 791, 792, et 794 de ce titre à laquelle ils se rapportent.

Des modifications mineures ont été apportées dans la phraséologie.

Modifications

1994—Pub. L. 103-322 substitué « condamné à une amende en vertu du présent titre » pour « d’une amende d’au plus 10 000 $ » en dernier par. de subsec. (a) et dans subsec. (c).

Abroge

L’article 7 de la loi du 30 juin 1953, ch. 175, 67 Stat. 134, a abrogé le Conjoint Rés. le 3 juillet 1952, ch. 570, §1(a), (29), 66 Stat. 333 Commune Rés. Mar. 31, 1953, ch. 13, §1, 67 Stat. 18 qui avait fourni à ce que cette section devrait rester en vigueur jusqu’à six mois après la fin de la Nationale d’urgence proclamé en 1950 Proc. N ° 2914, qui est définie comme une note précédente la section 1 du Titre 50, De la guerre et de la Défense Nationale.

Abrogation des Extensions de la Guerre-les Dispositions sur le temps de

L’article 6 de la Commune Rés. le 3 juillet 1952, a abrogé le Conjoint Rés. Avr. 14, 1952, ch. 204, 66 Stat. 54, modifiée par la Commune Rés. , 28 Mai 1952, ch. 339, 66 Stat. 96. Intermédiaire extensions par des Joint-Rés. le 14 juin 1952, ch. 437, 66 Stat. 137 et l’Articulation Rés. le 30 juin 1952, ch. 526, 66 Stat. 296, qui a continué dispositions jusqu’au 3 juillet 1952, qui a expiré en leurs propres termes.

§2389. Le recrutement pour le service à l’encontre des États-unis

Celui qui recrute des soldats ou marins aux États-unis, ou dans tout lieu relevant de la juridiction de celle-ci, à s’engager dans l’armée de l’hostilité contre le même; ou

Celui qui s’ouvre à l’intérieur des États-unis ou dans tout lieu relevant de la juridiction de celle-ci, de recrutement, de la station pour l’enrôlement de soldats ou marins à servir en aucune manière dans les armées de l’hostilité contre les États-unis—

Doit être condamné à une amende en vertu du présent titre ou de l’emprisonnement ne dépassant pas cinq ans, ou les deux.

(25 juin 1948, ch. 645, 62 Stat. 811Pub. L. 103-322, titre XXXIII, §330016(1)(H), Sept. 13, 1994, 108 Stat. 2147.)

Historiques et des Notes de Révision

Basée sur le titre 18 de l’U. S. C., 1940 ed., §7 (Mar. 4, 1909, ch. 321, §7, 35 Stat. 1089).

Peine obligatoire disposition a été reformulé dans l’alternative.

Des modifications mineures ont été apportées dans la phraséologie.

Modifications

1994—Pub. L. 103-322 substitué « condamné à une amende en vertu du présent titre » pour « d’une amende d’au plus 1 000 $ » en dernier par.

§2390. L’enrôlement de servir contre les Etats-unis

Quiconque sollicite ou est engagé dans les États-unis ou dans tout lieu relevant de la juridiction de celle-ci, avec l’intention de servir dans les armées de l’hostilité contre les Etats-unis, doit être condamné à une amende en vertu du présent titre 1 ou d’emprisonnement ne dépassant pas trois ans, ou les deux.

(25 juin 1948, ch. 645, 62 Stat. 812Pub. L. 103-322, titre XXXIII, §330016(1)(B), Sept. 13, 1994, 108 Stat. 2146.)

Historiques et des Notes de Révision

Basée sur le titre 18 de l’U. S. C., 1940 ed., §8 (Mar. 4, 1909, ch. 321, §8, 35 Stat. 1089).

Peine obligatoire disposition a été reformulé dans l’alternative.

Des modifications mineures ont été apportées dans la phraséologie.

Modifications

1994—Pub. L. 103-322, qui a ordonné la modification de cet article par substitution de « une amende ne dépassant pas $100 » et les mots « d’une amende en vertu du présent titre », a été exécuté par substitution de « d’une amende en vertu du présent titre » pour « une amende de 100$ », afin de refléter la probable intention du Congrès.

1 Voir l’Amendement de 1994 note ci-dessous.

[§2391. Abrogé. Pub. L. 103-322, titre XXXIII, §330004(13), Sept. 13, 1994, 108 Stat. 2142]

La Section, a ajouté le 30 juin 1953, ch. 175, §6, 67 Stat. 134, liées à la prolongation temporaire de l’article 2388 de ce titre.


Source