Q SCOOP – Débriefing express matinale sur la situation au USA.

Le 11.11.2020 – Situation à 22:00 HF

  • 22h09 : voici la véritable carte électorale ce mercredi 11 novembre, loin de la propagande des médias : Biden a moins de votes que Trump (en gris, les Etats disputés) :

  • 22h07 : Les Républicains remportent 50 voix dans la bataille pour le Sénat, tous les regards se tournent maintenant vers la Géorgie.

Le 12.11.2020 – Situation à 1:00 HF

  • 01h32 : Gina Haspel bloque la demande de Trump de déclassifier tous les dossiers sur la collusion Russe car « cela causera des dommages à nos alliés étrangers », dit-elle.
  • 01h20 : Une étude menée par le Dr Richard Epstein auprès de 773 personnes politiquement différentes dans la période précédant l’élection a révélé que seuls les utilisateurs de gauche ont reçu des notifications et des rappels pour aller voter du lundi 26 octobre au jeudi 29 octobre. Epstein a déclaré que Google et les réseaux sociaux peuvent influencer les élections jusqu’à 15 millions de voix sans laisser aucune trace, simplement en envoyant des messages ciblés à certains utilisateurs.

Le 12.11.2020 – Situation à 4:00 HF

  • 04h43 : Biden a choisi Ron Klain, un conseiller de longue date, comme chef de cabinet. Cet homme a supervisé le recomptage des élections de Floride en 2000, a déclaré que nous sommes dans une république bananière parce que les élections sont truquées.

    Voilà un choix intéressant : Klain affirmait que les élections sont truquées ! Et il sait de quoi il parle : c’est lui qui s’est occupé du recomptage des élections présidentielles pour Al Gore en Floride, qui s’est terminé devant la Cour suprême, et pour laquelle il déclarait à l’époque : « C’est une république bananière du Tiers Monde. » ! On voudrait l’inventer, on n’y parviendrait pas.
  • Ronald Klain a été le chef de cabinet de Joe Biden à la Maison-Blanche de 2009 à 2011, rien de spécial.
  • Puis il a été nommé nouveau tsar Ebola d’Obama en 2014, (bien qu’il n’ait aucune connaissance médicale), alors qu’Obama avait déjà un responsable Ebola. Mais Obama pensait que la pandémie était plus pour lui un problème politique que médical (ça vous rappelle quelque chose ?), et qui a demandé à Obama de nommer un tsar Ebola ? Un certain John McCain.
  • mais tenez-vous bien :
    • Dans un tweet du 15 juillet 2014, Klain déclare, dans une réponse à Vox qui disait que 68% des Américains pensent que les élections sont truquées : « c’est parce qu’elles le sont ».

Si vous avez le lien vers ce tweet, vous le trouvez – pour l’instant. Si vous faites une recherche dans le moteur de recherche de Twitter, il n’existe pas.

  • 04h29 : Le sénateur Ron Johnson, responsable de la commission du sénat qui a autorité sur la Poste, fait un appel à témoin et aux lanceurs d’alertes :

Ma commission a compétence sur l’USPS et la main-d’œuvre fédérale. Je demande à toute personne ayant connaissance d’irrégularités liées aux bulletins de vote par correspondance de contacter notre ligne d’assistance confidentielle pour les dénonciateurs : whistleblower@ronjohnson.senate.gov

Le 12.11.2020 – Situation à 6:00 HF

  • 06h59 : Selon Chuck Callesto, l’ancien candidat du 3e district du Congrès de Floride un nouveau rapport vient de faire surface affirmant que Philadelphie a DÉTRUIT DES ENVELOPPES de votes, rendant pratiquement impossible l’identification des bulletins arrivés après la date buttoir de l’élection. L’équipe de TRUMP enquête maintenant. C’est ce que Dreuz craint : que la campagne Trump ne trouve pas assez de preuves que le tribunal retiendra.
  • 06h42 : Regardez le fichier officiel des électeurs validés de Pennsylvanie :
    • Il y a beaucoup d’électeurs nés le 1er janvier 1800,
    • beaucoup d’électeurs nés le 1er janvier 1900,
    • beaucoup d’électeurs nés le 1er janvier 1901,
    • Et des pages et des pages de centenaires : mon conseil, c’est l’endroit au monde où nous devons tous aller vivre, ils ont le secret de la longévité.
  • 06h37 : Fraude ! Fraude ! Shane Trejo, observateur des élections dans le Michigan, témoigne : « J’ai été témoin de 61 cas de votes mystérieux qui sont arrivés en pleine nuit dans un « van des élections de la ville » à Detroit à 3h30 du matin le soir des élections. Pas de chaîne de contrôle, 7 heures et demie de bulletins dans les limbes… le public sera choqué par la fraude. »
  • 06h27 : Mark Brnovich, procureur général de l’Arizona, a déclaré à Fox Business : « Il reste moins de 50 000 votes à compter et le président doit obtenir environ 65 % d’entre eux pour gagner l’Arizona. Il semble donc que Joe Biden va gagner l’Arizona ». Intéressante remarque, car l’écart n’est que de moins de 12 000 votes.
  • 06h19 : L’information suivante, que nous avons publiée hier, venait d’un faux compte, (Après la Georgie, Le juge Kenny du Michigan ordonne le RECOMPTAGE MANUEL par une COMMISSION INDÉPENDANTE. Merci à Politifact de l’avoir relevé. Nous présentons nos excuses à nos lecteurs.

Le 12.11.2020 – Situation à 7:00 HF

  • 07h54 : Un employé de la poste qui a témoigné avoir vu la fraude électorale doit se défendre contre le Washington Post et les Démocrates, qui font circuler le mensonge qu’il se serait rétracté – « je ne me suis pas rétracté ! » clame-t-il à des médias qui le censurent.
  • 07h48 : La porte parole de la Maison-Blanche Kayleigh McEnany vient d’exposer 234 pages de témoignages sous serment alléguant des irrégularités électorales dans le Michigan. Elle évoque les multiples preuves de fraudes commises dans quatre États : Wisconsin, Michigan, Pennsylvanie et Nevada, qui ont été tardivement remportés par Biden après qu’ils aient été gagnés par Trump. Plus de 500 témoignages sous serment ont été recueillis. Des procureurs federaux envoyés par William Barr commencent à interroger des personnes soupçonnées. Les crimes commis sont des crimes fédéraux.
  • 07h45 : Des invités à un mariage découvrent des bulletins de vote pour Trump déchirés parmi les ordures de l’église Sainte-Anne, un lieu de vote.
  • 07h41 : Même si la Géorgie va procéder à un audit et à un recomptage manuel, il y aura des actions en justice contre les fraudeurs devant le tribunal fédéral.
  • 07h09 : Le sénateur républicain Dan Sullivan a été réélu en Alaska, en battant Al Gross, un indépendant qui s’était présenté comme Démocrate.
  • 07h04 : Les Démocrates sont choqués par la dernière déclaration du secrétaire d’État de Georgie, Brad Raffensperger, sur le recomptage : Il vient d’annoncer que « les votes des personnes décédées et des électeurs qui n’ont pas le droit de voter seront éliminés ».
    Le recomptage aura lieu d’ici le 20 novembre.
    Il y a actuellement une marge de 14 000 votes.

Le 12.11.2020 – Situation à 8:00 HF

  • 08h25 : la branche la plus à gauche du parti Démocrate révèle sa liste de candidats préférés pour le cabinet de Joe Biden. S’il cède et leur donne satisfaction, le glissement de l’Amérique vers une politique très à gauche sera brutal, et la chute économique du pays, violente et rapide (les anti-américains primaires se frottent déjà les mains) :
    • Les socialistes Bernie Sanders et Elizabeth Warren à des postes de haut niveau.
    • La création d’un Bureau de la mobilisation climatique de la Maison Blanche dédié spécifiquement au changement climatique.
    • Deb Haaland, l’une des premières femmes indigéniste à siéger à la Chambre, pour diriger le ministère de l’Intérieur,
    • Le gouverneur de Washington, Jay Inslee, pour être l’assistant du président en matière de mobilisation climatique,
    • Mustafa Ali, de la National Wildlife Federation, pour être l’administrateur de l’Agence de protection de l’Environnement.
    • Le socialiste Sanders qui veut que chaque Américain reçoive un chèque tous les mois de l’Etat, qu’il soit employé ou non, dirigera le département du Travail,
    • Warren, qui a mis sur pied un plan pour effacer les dettes des ménages qui se déclarent en faillite personnelle (mais pas les énormes dettes des étudiants qui ont contracté des prêts pour payer leurs études, parce qu’elle protège ses amis d’extrême gauche qui tiennent les richissimes et plus prestigieuses universités américaines) le département du Trésor,
    • Barbara Lee au poste de secrétaire d’État,
    • L’antisémite Keith Ellison, qui a démissionné de la tête du parti Démocrate parce qu’il a violé son ex-petite amie (je vous rassure, il est protégé, il n’a pas été mis en accusation), dirigera le département de la Justice,
    • L’antisémite palestinienne Rashida Tlaib, membre du Squad, et qui vient de déclarer être scandalisée que Joe Biden veuille guérir les divisions du pays, au département du Logement et du développement Urbain (c’est-à-dire construire massivement des logements sociaux dans les banlieues bourgeoises, ce que Trump a averti que Biden ferait) et Pramila Jayapal au département de la Santé et des services sociaux.
    • Cependant, comme les Républicains, menés par le leader de la majorité au Sénat Mitch McConnell, devraient garder le contrôle du Sénat, on ne sait pas avec quelle facilité Biden pourrait faire confirmer des candidats progressistes au Cabinet même s’il le voulait.
  • 08h17 : A propos du recomptage en Georgie, Laurence Haim dit que c’est « le scénario du pire ». Pourtant, rien ne dit que le recomptage va donner la victoire à Trump, et même s’il regagne cet Etat, Dreuz a montré que ça ne lui donne pas la présidence, il a besoin de remporter trois Etats supplémentaires.

    Et Haim fait une autre erreur : le recomptage redonnera confiance dans les résultats aux électeurs (au moins de Georgie), et c’est essentiel pour la démocratie.
  • 08h00 : Vous lisez et entendez sur les médias conservateurs que le FBI et le Département de la Justice ont été dépêchés par le ministre de la Justice Bill Barr pour enquêter sur la fraude électorale. Dreuz l’a indiqué, et c’est vrai. Mais ils ne sont pas envoyés pour enquêter mais pour protéger l’élection de Biden.

    Voilà une indication concrète : les agents du FBI ont fait pression sur le postier Hopkins pour qu’il se rétracte, et le Washington Post a imprimé qu’il s’est rétracté, alors qu’il n’en est rien. L’analyse de l’enregistrement révèle que le FBI a fait pression sur lui, a utilisé les techniques d’intimidation et d’interrogatoire pour non pas faire jaillir la lumière, mais pour l’éteindre.

    Voilà le lien vers une longue analyse de l’enregistrement :

Le 12.11.2020 – Situation à 9:00 HF

09h00 : le lanceur d’alerte Hopkins, que l’on voit dans une vidéo subir des pressions d’agents fédéraux pour retirer son témoignage, n’a en fait pas été interrogé par des agents du FBI mais par des agents de l’Inspection Générale de la Poste américaine.

© Team 100 jours pour Dreuz.info.