Q SCOOP – Un transporteur postal de New York arrêté à la frontière canadienne

Un transporteur postal de New York arrêté à la frontière canadienne avec 800 pièces de courrier, dont des bulletins de vote par correspondance

Service postal des États-Unis (Alexander Marks/WikiCommons)



Publié le 06 NOVEMBRE 2020 par SYRACUSE MEDIA GROUP N.Y.GEOFF HERBERT


Un facteur de l’ouest de l’État de New York a été arrêté à la frontière canadienne après avoir prétendument tenté de quitter les États-Unis avec plus de 800 pièces de courrier dans sa voiture, y compris des bulletins de vote par correspondance.

Le Buffalo News rapporte que des documents du tribunal fédéral montrent que Brandon Wilson, un employé du service postal américain affecté au bureau de poste de West Seneca, a été arrêté au Peace Bridge peu après 19h30 mardi. Les autorités ont trouvé dans son coffre un bac contenant du courrier, dont trois bulletins de vote par correspondance envoyés par le conseil électoral du comté d’Erie et 106 envois politiques.

Brendan M. Boone, un agent spécial du Bureau de l’inspecteur général des services postaux, a déposé une plainte au pénal, alléguant que M. Wilson avait admis avoir volé du courrier sur ses itinéraires de livraison et l’avoir placé dans sa voiture à au moins quatre reprises à partir de septembre 2020.

« Wilson avait l’intention de réduire la quantité de courrier dans le coffre de son véhicule en plaçant une petite quantité de courrier dans les conteneurs de tri erroné de l’USPS le matin avant le début de son service », a écrit Boone. « Wilson a réintroduit de cette manière des envois dans le flux de courrier environ trois semaines avant la date de l’interview.

Le WIVB rapporte que le courrier a été trouvé lors d’une fouille standard effectuée par le service des douanes et de la protection des frontières sur le pont international qui relie Buffalo, N.Y., à Fort Erie, Ontario, au Canada. Wilson aurait dit aux agents du CBP que le courrier lui appartenait ainsi qu’à sa mère mais ne pourrait pas expliquer le courrier adressé à d’autres personnes, selon la plainte. Wilson avait également sur lui une partie de son uniforme de transporteur de l’USPS et un badge d’identification.

Wilson, qui a été engagé par la Poste en 2019, a été accusé du crime de retard ou de destruction de courrier, selon les documents du tribunal.

Le Buffalo News rapporte que Wilson a nié avoir jeté du courrier ou avoir pris des cartes de vœux, de l’argent liquide ou des chèques du courrier sur son itinéraire. Il a également nié savoir qu’il y avait des bulletins de vote par correspondance trouvés dans sa voiture, qui comprenait également 220 envois de première classe et 484 envois standard.



Source : (c) Groupe médiatique de Syracuse 2020