Q VIDEOS – URGENT: Ecouter ça, MACRON et son Gouvernement NON AU REVOIR Président !!!

Publié le 13 oct. 2020




(première partie) 02:33

Par ce gouvernement et continuer à mettre les gendarmes et les policiers municipaux dans une situation de délit permanent en effet emmanuel macron et toute sa clique veulent juste profiter des avantages et refusent d’assumer leurs responsabilités liées à leur fonction des décisions qu’ils prennent. Emmanuel macron, la signature électronique a déjà plus de dix ans d’existence et a l’obligation d’apparaître dans toutes les lois et tous les décrets elle permet d’identifier l’auteur. Vous avez oublié ?

Les décrets n’étant pas valables ceux qui les appliquent engagent leurs propres responsabilités :

Décret numéro 2018-40 de du 25 janvier 2018 relatif à la vaccination obligatoire : « les vaccinations obligatoires sont réalisés par les professionnels de santé autorisé à cet effet par la réglementation qui leur est applicable. Fait le 25 janvier 2018 : Edouard philippe premier ministre, la ministre des solidarités et de la santé agnès buzyn, le ministre de l’éducation nationale jean-michel Blanquer, la ministre des outre-mer annick girardin » Dans ce décret le président emmanuel macron n’apparaît pas edouard philippe, vous aviez l’obligation d’indiquer « par délégation ». Pas fait ! Ce décret n’est pas signé et le tampon de vos services est inexistant. Caduque. Procédure, administrative, prévue par des lois et décrets n’est pas respectée. C’est comme cela qu’il s’auto-immunise de toute poursuite judiciaire et de toute procédure et condamnations judiciaires. Cela veut donc dire que les professionnels de la santé, vous et médecins, qui avez administré les vaccins, vous l’avez fait de votre propre chef. Journal officiel électronique authentifié numéro 00 12 du 5 01 2020 et classé sur la liste des substances vénéneuses, l’hydroxychloroquine sous toutes ses formes, par le ministre et par délégation le directeur général de la santé. Caduque ! Procédure administrative prévue par des lois et des décrets, n’est pas respectée. Jérôme Salomon, directeur général de la santé décide tout seul! A vous maintenant de vivre la peur et l’angoisse… Les médecins des hôpitaux : les décrets n’étant pas valables ceux qui les ont appliquées engagent leur propre responsabilité.

Décret numéro 2020-60 du 16 mars 2020 portant réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte de la propagation du covid-19. Fait le 16 mars 2005 edouard philippe par le premier ministre, le ministre des solidarités et de la santé olivier véran, le ministre de l’intérieur christophe castaner. Caduque. Procédure administrative pas respectée. Géré par les textes de lois et décrets pas signés. Les préfets, les maires, à qui le gouvernement a demandé de mettre cela en vigueur : vous l’avez fait de votre propre chef. Ah les maires avec leurs actes qui sortent des normes acceptables et leur empressement ardant ou excessif à obéir sans vérifier : ridicule, risible, à pouffer de rire. Pauvres préfets.

Décret numéro 2020-314 du 25 mars 2020 qui interdit aux médecins généralistes de prescrire l’hydroxychloroquine, fait le 25 mars 2020 « Edouard philippe premier ministre le ministre des solidarités et de la santé olivier Véran la ministre des outre-mer annick girardin » : Caduque ! Procédure administrative prévue et gérée par des lois et des décrets n’est pas respectée. Pauvres médecins de ville, pauvre pharmaciens, les décrets n’étant pas valables ceux qui les appliquent engagent leurs propres responsabilités

Décret 2020-293 du 23 mars 2020, prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire afin de ralentir la propagation du virus, les mesures d’hygiène et de distanciation sociale dites « barrières » définies au niveau national, doivent être observées en tout lieu et en toute circonstance. Les rassemblements, réunion activités, accueil et déplacements ainsi que l’ usage des moyens de transport qui ne sont pas interdits en vertu du présent décret, sont organisés en veillant au strict respect de ces mesures et verbalisé à hauteur de 135 euros si c’est pas respecté. Fait par edouard philippe le premier ministre, le ministre des solidarités et de la santé olivier véran, le ministre de la transition écologique et solidarité elisabeth borne, le ministre de l’économie et des finances bruno le maire, la ministre des outre mer annick girardin. Caduque ! Procédure administrative prévue par les textes de lois et décrets n’est pas respectée. Les décrets n’étant pas valables ceux qui les appliquent engagent leur propre responsabilité. Les forces de l’ordre, gendarmes, policiers, policiers municipaux, continuez à verbaliser à hauteur de 135 euros et vous serez définitivement dans un délit flagrant d’initiés, prémédité, en bande organisée. Cour d’assises, jugés par le peuple.

Décret numéro 2020-360 du 28 mars 2020 et complétant le décret numéro 2020-293 du 23 mars 2020, prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie du covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Décret rivotril, fait le 28 mars 2020 par edouard philippe premier ministre le ministre des solidarités et de la santé olivier véran. Caduque ! Les décrets n’étant pas valables


Source : Gérer V d’un autre monde