Q SCOOP – Quand D.Trump apprend la mort de RBG.

Le président Trump apprend la mort de RBG pour la première fois … Wow.


Voir l’article Qactus du 24 juillet 2020, sur RBG


autre article Qactus du 3 août 2020 sur RGB , Pour mieux cibler le personnage, à vous de juger ? Cela risque de peser dans la campagne.

La Cour Suprême

Drapeau des États-Unis

étant juge du contentieux électoral, la mort de la juge Ruth Bader Ginsburg, démocrate, va attiser la guerre épique entre républicains et démocrates. Car, avec la banalisation du vote postal, l’élection présidentielle donnera aussi lieu à une guerre juridique !

Image



Donald Trump a salué la « vie exceptionnelle » de la juge Ruth Bader Ginsburg

Les drapeaux ont été mis en berne à la Maison Blanche et au Congrès américain en l’honneur de la magistrate

Publié le 19 septembre 2020

AFP / Brendan SmialowskiLe président américain Donald Trump s’adresse aux médias réagissant à la nouvelle de la mort de la juge de la Cour suprême américaine, Ruth Bader Ginsburg, sur le tarmac de l’aéroport régional de Bemidji dans le Minnesota, le 18 septembre 2020


A l’issue d’un meeting de campagne dans le Minnesota, le président américain Donald Trump a salué la « vie exceptionnelle » de la juge à la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg, décédée vendredi à l’âge de 87 ans. 

« Elle vient de mourir? Je n’étais pas au courant. Elle a mené une vie exceptionnelle. Que vous soyez ou non d’accord, c’est une femme incroyable qui a mené une vie incroyable », a-t-il réagi.

Le chef d’Etat qui s’est dit « triste » de cette nouvelle, a un peu plus tard rendu hommage à la magistrate dans un communiqué plus solennel, sans révéler ses intentions quant au successeur de la juge.

« Aujourd’hui, la Nation pleure une colosse du Droit », a-t-il déclaré. Saluant un « esprit brillant », une « combattante », il a jugé que ses décisions, notamment sur les droits des femmes, « avaient enthousiasmé tous les Américains ».

Vendredi soir, les drapeaux du Congrès et de la Maison Blanche ont été mis en berne, et quelques centaines de personnes se sont rassemblées spontanément devant les colonnes de la Cour suprême pour rendre hommage à la magistrate.

Les démocrates redoutent à présent que le président ne tente de remplacer « RBG » par un juge conservateur avant la présidentielle du 3 novembre. 

En août, M. Trump avait déclaré qu’il n’hésiterait pas à nommer un juge à la Cour suprême même peu avant l’élection. Soucieux de galvaniser les électeurs de la droite religieuse, il a depuis publié une pré-sélection de candidats, pour la plupart opposés à l’avortement et favorables au port d’armes.


Source : I24News