Q VIDEOS – Si Trump gagne l’élection, les démocrates tenteront un coup d’état militaire.

Les démocrates tentent de récupérer l’armée pour l’envoyer contre Trump lorsqu’il gagnera l’élection. Ils préfèrent la guerre civile et la sécession à une défaite qui leur serait fatale :



Traduction écrite

Les démocrates ont fait savoir très clairement qu’ils prévoyaient de mettre Joe Biden à la Maison Blanche en janvier, qu’il gagne les élections ou pas.

– Joe Biden ne doit reconnaître sa défaite sous aucun prétexte, car je pense que l’élection va durer dans le temps, et qu’il finira par gagner, si nous ne reculons pas d’un centimètre et si nous sommes aussi concentrés et acharnés que l’autre camp.

– Une nouvelle dame riche en colère il y en a beaucoup en ce moment. Aujourd’hui le journal personnel de Jeff Bezos, le Washington Post a dit que la violence serait probable si Joe biden ne gagne pas, mais bien sûr pas s’il gagne ce qui veut dire beaucoup, et selon leBoston Globe, le représentant de Joe biden, John podesta, a prévu la possibilité que Joe biden ne reconnaisse pas sa défaite ,et que l’armée soit impliquée et s’assure qu’il devienne président.

Il est difficile de croire que quelqu’un puisse dire ça publiquement, mais les gens le disent, alors que va-t-il se passer en novembre, eh bien, Vince Collins a tenté de la savoir, il est animateur d’une émission de radio sur WMAL à washington et rédacteur au Daily Caller. Nous sommes heureux de le recevoir ce soir, vince, merci beaucoup d’être venu, qu’en pensez-vous, quels sont les scénarios susceptible de se produire le jour de l’élection ? – Comme vous le savez, la politique est généralement très difficile à prédire, mais cette fois-ci ce n’est pas difficile du tout, ce jour d’élection sera un brasier, un feu inextinguible.

Vous savez, beaucoup de gens se souviennent du chaos des élections de 2000, des bulletins de vote mal comptabilisés en Floride, en se disant  » pourvu que cela ne se reproduise plus jamais ». Je suis désolé mais c’est une promenade de santé par rapport à ce que nous allons vivre, et ce que j’entends par là, c’est que cette année, les experts prévoient que plus de 156 millions d’Américains voteront pour l’élection présidentielle, ce qui est un chiffre énorme, et que 80 millions d’entre eux voteront par courrier. C’est un événement sans précédent. Nous sommes en train de réviser notre système électoral cette année, d’une manière qui est vraiment significative, dans l’un des environnements politiques les plus difficiles que l’on ait jamais vu aujourd’hui, mais pour cela, le système de courrier va-t-il fonctionner ?

Regardez ce qui s’est passé au Nevada, en Pennsylvanie, à New York, où 84 000 bulletins de vote ont disparu, soit un électeur sur quatre qui n’a pas été pris en compte et qui a été rejeté à New York, comment peut-on avoir un système dans lequel un État entier est contesté à cause d’une telle défaillance ? Ca va être un désastre. – Mon sentiment est que les démocrates prévoient de gagner cette élection dans les semaines qui suivent le jour du scrutin, avec des avocats, et si c’est un combat entre les deux partis sur la question de savoir qui a le plus d’avocats, les démocrates ont évidemment un énorme avantage, c’est le parti des avocats, avez-vous le sentiment que c’est leur programme ?

– Oui, ils ont une armée d’avocats et un désir insatiable de gagner, comme l’a dit Hillary Clinton, l’une des plus célèbres démocrates, qui a déclaré qu’en aucun cas Joe Biden ne devrait concéder cette élection. John Podesta, qui était comme vous l’avez dit son directeur de campagne, la simulation d’élection qu’ils ont joué en juin s’est déroulé essentiellement ainsi : lors des élections, il tenait le rôle de Joe Biden et refusait de reconnaitre sa défaite, et il contestait les résultats du collège électoral ; il manipulait les électeurs et le collège electoral, et dans leur scénario de jeu de guerre, trois états : washington, oregon, et la californie, les trois états de la côte ouest menaçaient de faire sécession du reste du pays.

Et ces gens ne sont pas n’importe qui, c’est le coeur du parti démocrate, John Podesta, c’est quelqu’un d’important, et ils disent que dans cette situation, ils veulent que ce soit les militaires qui décident qui doit être président, dans ce scénario ou Joe Biden perd l’élection. C’est un enjeu gigantesque donc je pense qu’il n’y a vraiment qu’une seule solution à tout cela, c’est d’ouvrir au maximum les bureaux de vote.

Nous avons très peu de temps, mais il est d’une importance capitale que les gens votent en personne. Si les Américains ne peuvent pas avoir confiance dans leur système électoral, tout s’effondre. Nous avons une si faible confiance dans nos institutions aujourd’hui, à tous les niveaux, le gouverne…


Source : La Croix du Sud