Q SCOOP – D Trump, a signé une loi historique sur le droit d’essayer!

Superbe vidéo de Jordan McClinn étreignant le président @realDonaldTrump après avoir signé une loi historique sur le droit d’essayer!



D Trump promulgue une loi sur le « droit d’essayer » pour les patients en phase terminale

Le président des États-Unis, Donald Trump, a signé mercredi une nouvelle loi, intitulée « droit d’essayer » qui autorise les patients au stade terminal à recourir à des traitements encore en phase expérimentale qui n’ont pas reçu un agrément complet de la Food and Drug Administration (FDA, autorité réglementaire des produits alimentaires et médicaments).

« En signant avec fierté cette loi, (je permets à) des milliers d’Américains malades en phase terminale d’obtenir l’aide, l’espoir et la chance de se battre – et je pense que ce sera une meilleure chance -, d’obtenir la guérison, d’obtenir de l’aide, de pouvoir être avec leurs familles plus longtemps, ou peut-être juste un peu plus longtemps », a dit M. Trump.

Selon cette législation, les patients proches du décès, au moment où leur maladie a des probabilités élevées d’entraîner un décès prématuré, auront le droit de recourir à des médicaments qui sont encore en phase d’essai clinique, après avoir passé uniquement la première étape du processus d’approbation de la FDA.

La Chambre des Représentants américaine a voté en faveur de cette loi par 250 voix contre 169, tandis que le Sénat l’avait déjà adoptée en août.

Les partisans de cette loi estime qu’elle ouvre une porte aux malades en phase terminale dans les États qui n’ont pas encore adopté une telle loi. Ses détracteurs soulignent qu’elle sape le pouvoir de régulation de la FDA sans faciliter l’accès des patients à ces médicaments, ont rapporté les médias locaux.

« La question est celle des vrais gens qui sont en phase terminale, confrontés au bout de la ligne, et qui veulent avoir une nouvelle chance de vivre », a déclaré Starlee Coleman, du Goldwater Institute, un cabinet de réflexion politique conservateur basé à Phoenix et qui soutient la législation sur le droit d’essayer.

Des lois sur le droit d’essayer existent dans 40 des 50 États fédérés. Avec cette nouvelle législation fédérale, les patients situés dans des États dépourvus d’une telle législation pourront gagner du temps pour accéder aux traitements expérimentaux en éliminant les exigences de demande de la FDA.

Les opposants à cette loi, dont plus de 100 groupes de défense des patients et des fournisseurs, estiment qu’elle n’aura pas d’impact majeur sur l’accès aux traitements, et qu’au contraire elle pourrait avoir un impact négatif sur la capacité de la FDA à protéger la santé de la population.

Il est difficile de savoir combien d’Américains font appel aux législations sur le droit d’essayer car la grande majorité des États n’est pas soumise à des obligations de déclaration centralisée, observent les médias locaux, soulignant qu’il n’y a aucune garantie que les compagnies d’assurance paieront ces soins.


Source : French people