Q INFOS – BONNE RENTRÉE À L’ÉCOLE LES ENFANTS …


L’Élysée veulent apprendre aux enfants scolarisés dès 3 ans la meilleur façon de se masturber, de se faire sodomiser légalement etc …

c’est pour mieux préparer les enfants à se faire violer par les pédophiles notoire.


– SCANDALE-

– LE MANUEL D’ÉDUCATION SEXUELLE QUI CHOQUE LA TOILE. 

https://voila.cd/scandal-le-manuel-deducation-sexuelle-qui…/
======
– Zizi et Zézette : La sexualité expliquée aux enfants.
https://www.clicanoo.re/…/Zizi-et-Zezette-La-sexualite-expl…

Un débat est en cours depuis peu, les uns crient au drame et les autres au scandale. Et c’est une mobilisation à l’échelle mondiale qui se passe pour contrecarrer la loi schiappa.

En effet, plusieurs spéculent à propos de cette dernière indiquant qu’elle autoriserait dans l’interprétation de sa loi, la pédophilie et qu’elle allégerait les peines des violeurs, mais la coupe d’eau qui fait déborder le vase, c’est le fait d’insérer un programme d’éducation sexuelle dès la maternelle, et ce qu’il ya de plus choquant c’est de voir que tout est dit en langage d’enfant. Les uns clament un changement lié à ce programme et font obstacle dans l’application de celle-ci déjà à la rentrée prochaine.

Il faut dire que la toile ne veut rien lâcher et plusieurs posts de certains médias privés et blog personnels ont fait mention de cela. Pour contrecarrer ce programme qui prend des allures inquiétantes et qui ne rassurent pas les  parents.


Zizi et Zézette : La sexualité expliquée aux enfants

Le livre du docteur Luc Chevallier, assorti d’un CD-Rom et de fiches pédagogiques, est actuellement testé dans des classes de CM2 et de collèges. Le projet a été mis en place avec le rectorat, afin d’améliorer l’information des enfants sur la sexualité, notamment pour prévenir les grossesses précoces. L’ouvrage, réservé aux professeurs, sera généralisé en août 2014 ou en 2015. Les parents l’accueillent de manière inégale.

« Le désir sexuel c’est très fort, mais ça ne permet pas tout ». Voilà l’un des nombreux messages du livre Zizi, Zézette, zistoir lamour (*) , qui sera bientôt mis dans les mains des enseignants de CM2 à la classe de 4e, dans le cadre d’un projet d’éducation à la sexualité.Plus exactement, certains professeurs utilisent déjà depuis 2013 ce livre de 74 pages à la couverture mauve, qui met en scène des adolescents réunionnais croqués -avec talent- par notre Téhem national. Car le document, assorti d’un CD-Rom où sont enregistrés tous les textes en français et en créole, ainsi que de fiches pédagogiques, est actuellement testé dans 29 collèges (classes de 6e à 4e) et dans 44 écoles, uniquement dans des classes de CM2.Au départ, il y a une bande dessinée dont les textes sont rédigés par le docteur Luc Chevallier, gynécologue à l’hôpital Gabriel-Martin (Saint-Paul). L’objectif est d’expliquer, de manière à la fois sérieuse et ludique, ce qu’est la sexualité. Description de l’anatomie masculine et féminine, règles, contraception, masturbation… Plusieurs messages sont mis en valeur, comme la nécessité de respecter l’autre, ou de se protéger pour éviter grossesse ou maladie. On évoque aussi l’homosexualité qui « n’est pas une maladie ». Et l’on peut lire que garçons et filles sont « tous égaux, pa pliss, pa moin », avec le dessin d’une balance en équilibre.Doit-on parler de sexualité à l’école ou faut-il laisser cette délicate tâche aux parents? « Tous les deux », rétorque Ana Ebro, infirmière conseillère technique du recteur d’académie. Et à chacun sa part de boulot, dans une académie où l’on compte environ 600 grossesses précoces par an. C’est ce chiffre qui a décidé le rectorat, dès 2007, à mettre en place le projet « Zizi, Zézette, zistoir lamour ». Un projet qui n’aboutit que maintenant, en raison de la masse de travail nécessaire. »C’est plutôt bien fait, c’est très informatif, rigolo » estime Juliane, mère d’une fille de 10 ans et demi à Saint-Denis. « C’est bien d’expliquer aux enfants que si on n’est pas prêt à faire l’amour, on ne le fait pas ». N’est-elle pas choquée par les dessins de garçon et de fille qui regardent chacun leur sexe? « Non, sur Internet certains voient des choses bien plus violentes que ça. Il vaut mieux leur montrer leur corps par ces dessins ».« parler de sexualité en classe, c’est compliqué »En revanche, Weena, 30 ans, mère de deux filles (6 ans et 1 an) à Saint-André, trouve que « Les illustrations sont choquantes. Je ne suis pas favorable à ce type de livre; les phrases ne sont pas adaptées ». C’est pour cela que le livre mauve a été expurgé de deux illustrations, qui ont été maintenues dans l’ouvrage vendu en librairie, de couleur orange. Les deux livres ont été publiés en 2010 avec un contenu presque identique.Avec cependant une différence majeure: si le livre orange est accessible à toutes les familles en librairie, le livre mauve ne quittera pas les mains des professeurs. Mme Ebro insiste: « aucun document ne sera distribué aux élèves ». Les enseignants bénéficient actuellement de formations (six heures) afin de maîtriser l’ensemble du kit pédagogique.Stéphane Checkouri, professeur des écoles à Saint-André, trouve l’initiative intéressante. Parce que « Parler de sexualité en classe, c’est compliqué. C’est difficile de trouver les mots, de se mettre à la hauteur des enfants ». Justement, certains parents considèrent que l’école n’a pas à parler de ça… « C’est le programme » tranche M. Checkouri. Pour Patrick Alagnou, directeur d’école à la Petite-France (Saint-Paul), « Le livre Zizi, Zézette n’est qu’un document parmi d’autres ». L’enseignement de la sexualité, il en fait régulièrement, à partir des questions anonymes que ses élèves de CM2 lui posent dans une « boîte à questions ». « Par exemple, un jour, on m’a demandé: si j’embrasse un garçon, est-ce que je tombe enceinte? » Une maman l’a déjà remercié d’avoir abordé ces questions délicates à l’école. La généralisation de Zizi, Zézette, prévue en août 2014 ou en 2015 selon les réajustements des fiches pédagogiques, ne changera rien pour lui: il faut répondre aux questions des enfants, que ce soit à l’école ou en famille.Véronique Hummel(*) Zizi, Zézette, zistoir lamour, par Luc Chevallier et Téhem, éditions Des Bulles dans l’océan, 2010.


Source 1: voila

Source 2: Clicanoo