Q INFOS -Confirmation de l’engagement Financier du Canada pour Bill Gate et sont OMS Satanique!!!

Voila vous pouvez le lire dans la rubrique en dessous de l’engagement financier du Canada, Trudeau S’amuse bien avec l’argent des Canadiens, Bill Gate n’a pas assez de Dollars pour réaliser ses rêves de dépopulation, ils vous fait payer votre propre suicide a travers les caisses des états et des chef de gouvernement corrompus, sinon vous vous réveillez Q And ??

Le Canada exhorte les pays à s’unir pour financer une vaccination universelle

Stéphane Parent

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, anime le 4 mai 2020 la conférence internationale d’annonce de contributions pour la lutte contre les coronavirus en ligne. Lors de la rencontre virtuelle, le Premier ministre Justin Trudeau a encouragé tous les pays à s’unir pour lutter contre la pandémie, alors que les États-Unis se sont tenu à l’écart de cette conférence sur le financement et la collaboration internationale contre la COVID-19.(Commission européenne. )

Par [email protected] Publié le mardi 5 mai 2020 à 09:14 Mis à jour le mardi 5 mai 2020 à 11:12

La scène avait quelque peu des allures de film de science-fiction de fin du monde. Réunis virtuellement, des dirigeants mondiaux, dont le premier ministre canadien Justin Trudeau, défilaient à l’écran dans un marathon de promesses visant a amasser des milliards de dollars pour le traitement, la découverte d’un vaccin et la vaccination contre la COVID-19.

Le mois dernier, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait effectivement qualifié cette conférence d’un « authentique marathon », en déclarant qu’un vaccin contre la maladie respiratoire était nécessaire « dans tous les coins du monde… à des prix abordables ».

Le Canada fait partie des pays organisateurs de cette initiative, qui comprennent l’Union européenne, des États européens non membres de l’UE, la Grande-Bretagne et la Norvège, le Japon et l’Arabie saoudite.

Tous ces pays tentent d’amasser des fonds sur plusieurs semaines ou mois, en s’appuyant sur les efforts de la Banque mondiale, de la Fondation Bill et Melinda Gates et de riches bienfaiteurs.

Les dirigeants du monde entier organisaient cet événement afin de récolter dans l’immédiat au moins 7,5 milliards d’euros (11,6 milliards de dollars canadiens).

Les dons amassés lundi ne peuvent pas être connus immédiatement. On ne sait pas exactement quelle part de l’argent promis représente un nouveau financement, car les engagements financiers pris au début de l’année étaient également inclus dans les déclarations de certains dirigeants.

La rencontre du Coronavirus Global Response a été retransmise en direct dans le monde sur le site web de l’Union européenne. ( ABC NEWS)

Un grand pays absent de cette initiative de collaboration : les États-Unis

Cette conférence en ligne s’est déroulée en l’absence de représentants des États-Unis dont le dirigeant a annoncé il y a près de trois semaines qu’il retirerait son appui financier à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), même si c’est à un moment critique du combat mondial contre la pandémie.

Durant la rencontre, le premier ministre canadien a pourtant exhorté les dirigeants du monde entier à s’unir. M. Trudeau, cinquième dirigeant à prendre la parole lors de la conférence en ligne, a déclaré que nous traversons « un véritable moment de leadership mondial ».

Le premier ministre canadien a affirmé que la planète fait face à un problème de leadership politique, et qu’elle a besoin d’une véritable coopération internationale.

« Nous ne pouvons pas laisser les pays les plus riches, les pays scientifiques et les plus performants connaître ce succès et ne pas le partager avec le monde, car nous ne serons pas plus en sécurité tant que nous ne serons pas capables de le partager avec le monde », a-t-il déclaré.

L’engagement financier du Canada

Justin Trudeau a promis 850 millions de dollars au fonds mondial pour la découverte d’un vaccin et de traitements contre la COVID-19. Il a dit qu’il n’y aurait pas de retour à la « pleine normalité » tant qu’il n’y aurait pas de vaccin.

« Quand une tempête arrive, les gens ont tendance à vouloir s’accroupir avec leurs amis, avec leurs familles, et à attendre que la tempête se calme », a-t-il ajouté.

« Mais nous ne pouvons pas nous isoler. Nous ne pouvons pas espérer que tout le monde se porte bien pendant que nous prenons soin de nous-mêmes. Nous devons prendre soin de nous-mêmes et prendre soin du reste du monde également. »

Dans une autre déclaration en journée, le premier ministre avait affirmé : « Il s’agit d’une pandémie mondiale et ce qui se passe à l’extérieur de nos frontières, quelle que soit la manière dont nous gérons ce qui se passe à l’intérieur de nos frontières, aura un impact sur nous directement, avec une nouvelle propagation potentielle de COVID-19, ou indirectement avec des chaînes d’approvisionnement perturbées et une économie mondiale affaiblie dont nous dépendons tous. »

Le 15 avril, le président américain Donald Trump avait déclaré qu’il mettrait fin au financement de l’Organisation mondiale de la santé en raison de sa gestion de la pandémie qu’il juge compromise par des pressions et des manoeuvres politiques de la Chine. (CBC)

RCI avec CBC News et La Presse canadienne

En complément

Accélération de l’accès des Canadiens au haut débit en réaction à la pandémie

COVID-19 : déficits records des pays, mais la situation canadienne est enviable

Déficit fédéral anticipé de 252 milliards $ en raison de la COVID-19

Source:

Le Canada exhorte les pays à s’unir pour financer une vaccination universelle