Palestine : Guerre à Gaza, écouter cette Analyse Lucide & Révélations de Guillaume Ancel, Ancien Officier Français


Guerre à Gaza, écouter cette Analyse Lucide & Révélations de Guillaume Ancel, Ancien Officier Français

Publié le 14.10.2023


Gaza : de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer un risque de crime de guerre

Guillaume Ancel : « Assiéger une population civile, c’est un crime de guerre (…). Là, on va vers un massacre de grande ampleur (…) Politiquement comme juridiquement, c’est inacceptable »

“Ce n’est pas en détruisant Gaza qu’Israël va détruire le Hamas”, réagit guillaume ancel.


Le président israélien déclare qu’il n’y a pas de civils innocents à Gaza

💥 “Alors qu’Israël s’engage dans une campagne aérienne massive en prévision d’une invasion terrestre à grande échelle de la bande de Gaza, le président israélien Isaac Herzog a déclaré vendredi que tous les citoyens de Gaza sont responsables de l’attaque que le Hamas a perpétrée en Israël le week-end dernier et qui a fait plus de 1 200 morts.”

💥 “C’est toute une nation qui est responsable. Cette rhétorique selon laquelle les civils ne sont pas au courant, ne sont pas impliqués, n’est pas vraie. Ce n’est absolument pas vrai. Ils auraient pu se soulever. Ils auraient pu se battre contre ce régime diabolique qui a pris le contrôle de Gaza par un coup d’État”. a fait remarquer M. Herzog.


L’ancien vice-ministre israélien des Affaires étrangères et haut diplomate israélien Daniel Ayalon parle à Al-Jazeera de la question de l’avenir des deux millions de Palestiniens de Gaza :

Le Journaliste : – “Vous dites donc qu’ils ne peuvent aller qu’en Égypte ?”

Daniel Ayalon : “Oui : – Oui. Où d’autre peuvent-ils aller ?

Le Journaliste : – Israël… ne peuvent-ils pas ? Vous voulez les sauver, mais pas les laisser entrer et les tuer. Ne souriez pas, monsieur, avec tout le respect que je vous dois”.

Alors qu’Israël prépare l’invasion de la bande de Gaza, les États-Unis ne voient aucun plan pour l’avenir

Le président Joe Biden a promis un soutien inconditionnel à Israël, qui se prépare à une guerre terrestre dans la bande de Gaza. Mais son administration craint que le gouvernement israélien ne soit pas prêt à faire face aux retombées d’une invasion massive qui pourrait survenir d’un moment à l’autre.

Des personnes au fait de la position de l’administration Biden ont déclaré que la Maison-Blanche craignait qu’Israël n’ait pas de plan pour la suite des événements à Gaza après une invasion, et qu’elle la pressait de penser au-delà de l’objectif immédiat d’éradiquer le Hamas. Ces personnes ont demandé à ne pas être identifiées pour discuter de délibérations privées.


Le reste du monde est toutefois attentif aux actions américaines et occidentales. L’hypocrisie rampante et la soif de sang affichées accélèrent en fait, et non pas ralentissent, le changement géopolitique vers la multipolarité que nous voyons se mettre en place.

Plus Washington et ses mandataires serreront la vis, plus le reste du monde leur glissera entre les doigts. C’est le résultat final de la destruction de leur base industrielle nationale au cours des décennies (dévastant les communautés de la classe ouvrière aux États-Unis) et de l’illusion d’un moment unipolaire qui leur a fait oublier ce que signifient la diplomatie et l’étirement excessif.


FLASH – Vladimir Poutine juge “inacceptable” le siège de la bande de Gaza par #Israël, et le compare “au siège nazi” de Léningrad pendant la Seconde guerre mondiale : “C’est inacceptable. Plus de 2 millions de personnes y vivent. Tout le monde ne soutient pas le Hamas”. (BFMTV)