France : Un peuple qui ne produit plus rien et ne fait plus d’enfants peut-il survivre ? Le sachet de levure Alsa en Lorraine, c’est fini.


Un peuple qui ne produit plus rien et ne fait plus d’enfants peut-il survivre ? Le sachet de levure Alsa en Lorraine, c’est fini.

Publié le 15.1.2023


Le parisien rapporte que la célèbre marque au sachet rose ne sera plus produite en Meurthe-et-Moselle, son fief depuis 125 ans, la France perd Alsa ! Le groupe devient Italien et les petits sachets de levure roses seront désormais produits en Allemagne.

Le 1er janvier, les célèbres sachets #Alsa sont rachetés par le groupe italien Newlat. La production va être délocalisée en… Allemagne ! Le gouvernement allemand subventionne massivement les entreprises pour réduire la facture énergétique. La France est le dindon de la farce.

L’usine de Ludres (54) a été vendue à un groupe italien. Même nos marques les plus emblématiques ne sont pas protégées de la désindustrialisation par le gouvernement !

La fermeture de la production française ALSA, c’est un nouveau coup de poignard contre l’industrie agro-alimentaire nationale. Au contraire, il faut pérenniser nos savoir-faire sur nos territoires. E.MACRON n’est pas un stratège, ce n’est qu’un sombre liquidateur.

Les derniers sachets roses sont sortis des bâtiments de Ludres, en banlieue de Nancy, juste avant Noël. L’usine vient d’être vendue à un groupe italien.

Suivant certaine source, l’entreprise Alsa n’était plus française apparemment depuis au moins 20 ans. Elle a été détenue par le néerlando-britannique Unilevers, puis l’allemand Oetker et maintenant, elle passe sous pavillon italien Newlat. Que pouvons-nous faire face à ces spéculateurs.