USA : La soi-disant belle économie de BIDEN s’effondre, Amazon va licencier 10 000 employés.


La soi-disant belle économie de BIDEN s’effondre, Amazon va licencier 10 000 employés.

Publié le 15.11.2022


Amazon prévoirait de licencier environ 10 000 employés dès cette semaine, ce qui constituerait le plus grand nombre de licenciements de l’histoire de l’entreprise.

Selon un rapport du New York Times, des sources fiables proches du dossier ont déclaré que ces suppressions d’emplois toucheraient principalement l’organisation des dispositifs de l’entreprise, la division de la vente au détail et les ressources humaines.

Les 10 000 emplois supprimés représenteraient environ 1 % de la main-d’œuvre mondiale d’Amazon, qui compte environ 1,5 million de personnes.

La firme technologique a également fermé certains de ses services, comme Amazon Care, son service de soins de santé primaires. Neil Lindsay, le vice-président d’Amazon Health Services, a déclaré que l’initiative ne serait pas un service durable à long terme.

Tendance : USA : « FTX » c’est officiel maintenant, par le NYP qui titre, « Le milliardaire des crypto-monnaies a cassé la banque pour les démocrates ».

Les rapports sur les plans d’Amazon visant à procéder à des licenciements massifs surviennent alors que d’autres entreprises technologiques procèdent également à des réductions similaires de leur personnel. La semaine dernière, Meta a annoncé qu’elle allait licencier plus de 13 % de son personnel, soit plus de 11 000 employés.

De même, après avoir pris le contrôle de Twitter, Elon Musk a licencié la moitié de ses effectifs.

Alors que les craintes d’un ralentissement économique augmentent, les grandes entreprises technologiques telles que Google, Apple et Meta gèlent ou ralentissent également leurs processus d’embauche.

Au début du mois d’octobre, Amazon a annoncé qu’elle mettait en veilleuse les nouveaux recrutements pour les postes d’entreprise dans son activité de vente au détail « pour les prochains mois » en raison de l’incertitude économique. Toutes les offres d’emploi ouvertes ont été fermées et les activités de recrutement ont été annulées.

Après la pandémie, Amazon s’est lancé dans une vague d’embauches, augmentant considérablement ses effectifs, les préférences des consommateurs allant vers le commerce électronique. Cependant, les actions d’Amazon ont chuté de plus de 40 % en 2022, et les prévisions de revenus d’Amazon pour le trimestre des fêtes de fin d’année sont plus légères que prévu, sur la base du dernier rapport sur les bénéfices de la société, qui a révélé une perte nette de 2 milliards de dollars.

Le porte-parole d’Amazon, Brad Glasser, a commenté la pause d’embauche en déclarant : « Nous avons de nombreuses entreprises différentes à divers stades d’évolution, et nous prévoyons de continuer à ajuster nos stratégies d’embauche dans chacune de ces entreprises à divers moments. »

Le mois dernier, le fondateur d’Amazon, Jeff Bezos, a tweeté une vidéo du PDG de Goldman Sachs, David Solomon, prédisant une récession. Bezos était d’accord avec cette prédiction, disant que « les probabilités dans cette économie vous disent de fermer les écoutilles ».

Oui, les probabilités dans cette économie vous disent de fermer les écoutilles.