USA : D. Trump attaque le gouverneur de Virginie Glenn Youngkin (R), avec un surnom bizarre qui « sonne chinois ».


D. Trump attaque le gouverneur de Virginie Glenn Youngkin (R), avec un surnom bizarre qui « sonne chinois ».

Publié le 13.11.2022


Le président Donald Trump poursuit sa mission de sniper à l’intérieur du parti en s’en prenant au gouverneur de Virginie Glenn Youngkin dans une missive publiée vendredi matin sur TruthSocial.

D. Trump s’est attaqué au gouverneur de Floride Ron DeSantis dans une longue déclaration faite jeudi, qui a également brûlé tous les ponts qu’il pouvait avoir avec Fox News et le reste de l’empire médiatique Murdoch. Et maintenant, il tourne son attention vers un autre espoir possible pour 2024, le gouverneur républicain de Virginie qui est également très populaire auprès du plateau de Fox News, qu’il pourrait rassembler pour soutenir une future course à la Maison Blanche.

D. Trump a commencé son message par le surnom de « Young Kin », auquel il a ajouté entre parenthèses :

« C’est un point de vue intéressant. Ça sonne chinois, n’est-ce pas ? » Certains verront cela comme un aparté bizarre ; d’autres sont plus susceptibles de voir Trump essayer de dépeindre Youngkin, un ancien cadre de Private Equity, comme ayant des liens inconvenants avec le gouvernement chinois.

Puis Trump a pivoté vers un « il va y arriver » passif-agressif après avoir noté des « difficultés avec les démocrates en Virginie ». D. Trump a écrit :

Le jeune Kin (voilà un point de vue intéressant. Ça sonne chinois, n’est-ce pas ?) en Virginie n’aurait pas pu gagner sans moi. Je l’ai soutenu, j’ai organisé un grand rassemblement pour lui par téléphone, j’ai fait en sorte que les MAGA votent pour lui – sinon il n’aurait pas pu s’approcher de la victoire. Mais il le sait, et l’admet. En outre, il a du mal avec les démocrates en Virginie – mais il y arrivera !

Notre point de vue : donc D. Trump s’en est pris à DeSantis et Younkin ? Qui sait qui sera sa prochaine cible. Surveillez vos arrières, Mike Pence. Les républicains devraient se méfier et remercier DJT pour le travail qu’il a accompli sur le parti, car sans lui, ils ne sont plus rien, mais ils pensent le contraire. Surtout avec les tous ses meetings organisé et fait au travers du pays, financé sur ses propres déniés, ce qui leur permet de survivre face au PCC DS US. Les républicains US n’ont finalement rien à envier aux nôtres en France, nos LR se disent de Droite, mais votent Macron, finalement cela sonne bien Chinois aussi…