Japon : L’ancienne star de la MMA Katsuya Kitamura meurt d’une insuffisance cardiaque aiguë à l’âge de 36 ans.


L’ancienne star de la MMA Katsuya Kitamura meurt d’une insuffisance cardiaque aiguë à l’âge de 36 ans.

Publié le 13.11.2022


The Epoch Times nous rapporte que Kitamura est un ancien lutteur professionnel japonais qui était autrefois connu comme la « bête de muscles de 110 kg ».

L’ancien lutteur professionnel, star du Mixed Media Arts (MMA) et bodybuilder Katsuya Kitamura est décédé subitement d’une insuffisance cardiaque aiguë en octobre à l’âge de 36 ans. Avant sa mort, il continuait à s’entraîner, à perdre du poids et à se muscler.

Katsuya Kitamura (en haut) du Japon rivalise avec Azamat Erkimbaev du Kirghizistan lors des quarts de finale de la lutte gréco-romaine masculine de 96 kg aux 16e Jeux asiatiques à Guangzhou, le 22 novembre 2010. (Menahem Kahana/AFP via Getty Images)

Le site officiel de la Japan Arm Wrestling Association (JAWA) a publié une notice nécrologique indiquant que Katsuya Kitamura était décédé d’une insuffisance cardiaque aiguë le 12 octobre à 15h54, à l’âge de 36 ans. Une cérémonie d’adieu pour les proches parents a eu lieu à Yokohama, au Japon, le 21 octobre.

Régime alimentaire restreint et perte de poids

Kitamura est un ancien lutteur professionnel japonais qui était autrefois connu comme la « bête de muscles de 110 kg ». C’était également un influenceur internet de fitness et mettait à jour ses chaînes Instagram, Twitter et YouTube jusqu’à quelques jours avant sa mort. Le 11 octobre, il a posté sur Instagram pour la dernière fois, téléchargeant une vidéo de lui‑même en train de travailler ses muscles pectoraux, disant qu’il se préparait pour une compétition, et le post comprenait les mots « régime restreint » et « perte de poids ».

Certains observateurs se sont demandé si sa mort soudaine était due à une perte de poids excessive et aux restrictions alimentaires entraînant une hypoglycémie (faible taux de sucre dans le sang).

Défaillance cardiaque

Dans une interview accordée à Epoch Times, Ritsugaku Ken, un praticien de médecine chinoise de la Société japonaise de médecine orientale (JSOM), a déclaré qu’il ne pensait pas que la mort soudaine de Kitamura ait été causée par une hypoglycémie, car en cas d’hypoglycémie sévère, il ne serait pas en mesure de poursuivre son entraînement. Il pense que la mort soudaine d’un athlète est généralement causée par une insuffisance cardiaque.

Ritsugaku Ken a déclaré que s’il existe une maladie viscérale potentielle, associée à un exercice de haute intensité et à un apport nutritionnel déséquilibré, il est facile d’éprouver un trouble du système nerveux autonome, un spasme ou un blocage cardiovasculaire, des palpitations et autres, ce qui peut conduire à un arrêt cardiaque. En outre, les bodybuilders peuvent également avoir des effets cardiovasculaires s’ils prennent des hormones pour stimuler la croissance musculaire.

En ce qui concerne l’hypoglycémie, le Dr Kan a souligné que les personnes sujettes à l’hypoglycémie sont généralement celles qui souffrent de troubles de l’absorption des nutriments ou les diabétiques, et qu’elles devraient avoir des bonbons sur elles en cas de chute soudaine du taux de sucre dans le sang.

Dans une interview accordée au programme Facts Matter d’EpochTV, le Dr Sanjay Verma, cardiologue en Californie du Sud, a évoqué plusieurs études médicales sur l’augmentation récente du nombre de maladies cardiaques et de cas de syndrome de mort subite de l’adulte qui semblent être liés aux effets secondaires des vaccins.

Modifier les critères de jugement et interdire la perte excessive de graisse

Afin de montrer la striation musculaire, les bodybuilders suivent généralement un régime strict avant une compétition pour perdre de la graisse sous‑cutanée, voire ils se déshydratent.

Keiko Fujiwara, une adepte du bodybuilding vivant à Osaka, a déclaré à Epoch Times que les compétiteurs de bodybuilding sont jugés en fonction de l’épaisseur et de la qualité des muscles, du développement régulier de chaque muscle et de la clarté de ses limites. Les bodybuilders doivent donc éliminer complètement la graisse sous‑cutanée, afin que les lignes musculaires soient clairement visibles. Pour ce faire, les bodybuilders limitent leur consommation de sucre et de graisse, ce qui peut entraîner une mauvaise condition physique. Elle pense qu’il est temps de reconsidérer la façon dont les compétitions de bodybuilding sont jugées.

Des athlètes déshydratés avant un match

Des cas de mort subite d’athlètes d’arts martiaux mixtes avant un événement de compétition et pendant une perte de poids ont également été signalés. L’athlète chinois de MMA Yang Jian‑bing est mort, à 21 ans, d’une insuffisance cardiaque et pulmonaire après avoir été gravement déshydraté lors d’une compétition aux Philippines en 2015.

Une étude britannique a révélé que 57% des athlètes de MMA étaient déshydratés avant un match, et que les 43% restants étaient gravement déshydratés.