USA : LOL ! Le Washington Post panique après que le groupe de discussion sur l’électorat n’ait pas cru à l’hystérie du 6 janvier.


LOL ! Le Washington Post panique après que le groupe de discussion sur l’électorat n’ait pas cru à l’hystérie du 6 janvier.


Publié le 6.11.2022


Les démocrates sont en mode panique, car ils ont tout misé sur le fait que les électeurs ne croient pas à leur argument selon lequel les républicains sont une menace pour la démocratie, suite à la manifestation « Stop the Steal » du 6 janvier.

Les activistes et les politiciens démocrates sont allés jusqu’à affirmer que les électeurs préoccupés par l’inflation ont des sympathies fascistes, comparant les élections de mi-mandat de 2022 à l’Allemagne de Weimar.

Traduction du Tweet :

L’inflation est temporaire, le fascisme est permanent.

VOTEZ BLEU.

Tendance : USA : Le plan de Nancy Pelosi n’a pas marché sur son mari, faire d’une pierre deux coups, se débarrasser de la RESPONSABILITÉ et AIDER à créer une GUERRE CIVILE.

Traduction du Tweet :

En ce moment, j’en ai rien à foutre de l’inflation ou des prix élevés de l’essence puisque c’est temporaire, je me soucie par contre de perdre potentiellement notre démocratie pour toujours au profit du fascisme.

Traduction du Tweet :

Le fascisme n’a jamais réduit l’inflation. #VotezBleuPourSauverDémocratie

Les sondages et les groupes de discussion ont montré que les seules personnes qui placent la préservation de la « Démocratie » en tête de leur liste de priorités sont les partisans démocrates.

Un chroniqueur du quotidien libéral Washington Post s’est inquiété du fait que les priorités politiques des démocrates ne trouvent pas d’écho auprès des électeurs américains.

Il a noté que les électeurs de la majorité qui sont interrogés sur la question dans des groupes de discussion pensent que les démocrates et les républicains ont excusé la violence politique, et que beaucoup d’entre eux ont dit que les démocrates avaient excusé les troubles résultant des manifestations de Black Lives Matter après la mort de George Floyd.

Le Daily Caller rapporte : Lorsqu’ils ont été interrogés sur la « menace MAGA » pour la démocratie, les électeurs swing ont répondu en disant que les émeutes de 2020 étaient comparables à l’émeute du 6 janvier 2021 au Capitole, selon une colonne du Washington Post de vendredi.

Greg Sargent, un rédacteur d’opinion pour le Post, a déclaré que les électeurs ont dit à la stratège démocrate Celinda Lake que les partis républicain et démocrate s’engageaient dans la violence politique et « manipulaient la démocratie à leur avantage », dans un article d’opinion vendredi. De nombreux électeurs ont évoqué les émeutes qui ont suivi la mort de George Floyd en garde à vue en mai 2020, qui ont fait au moins 24 morts et causé près d’un milliard de dollars de dégâts matériels.

La lutte contre la criminalité est l’une des questions centrales des prochains midterms, sur laquelle les candidats républicains ont opportunément fait campagne pour gagner des voix. Les démocrates font face à une vague rouge potentielle, car un sondage Rasmussen a montré que les républicains ont une avance de 5 % sur le scrutin générique, tandis qu’un sondage Trafalgar a donné aux républicains une avance de 6 %.