USA : Flash : USPS District Mgr confirme… MI SOS Jocelyn Benson a menti lorsqu’elle a affirmé que c’était « normal » et « légal » pour les postiers de déposer des piles de bulletins de vote dans les boîtes de dépôt [VIDÉO].


USPS District Mgr confirme… MI SOS Jocelyn Benson a menti lorsqu’elle a affirmé que c’était « normal » et « légal » pour les postiers de déposer des piles de bulletins de vote dans les boîtes de dépôt [VIDÉO].

Publié le 6.11.2022


Le 13 juin, The Gateway Pundit a publié des images de surveillance de boîtes de dépôt de Detroit montrant un employé de la poste américaine portant une accréditation autour du cou et portant ce qui semble être un jean bleu, sortant d’un véhicule officiel de la poste américaine avec une grande pile de bulletins de vote. Les bulletins ont été déposés le 26 octobre 2020, soit SIX jours avant l’élection générale.

Lorsqu’il quitte le véhicule de l’US Postal, le passager se dirige vers l’urne de dépôt des bulletins de vote par correspondance, où il dépose plusieurs bulletins dans l’urne tout en utilisant discrètement son téléphone portable pour prendre des photos ou une vidéo de son activité. Il tient le téléphone portable dans sa main dans la capture d’écran ci-dessous.

L’incident s’est produit dans une boîte de dépôt située devant l’église baptiste Liberty Temple, au 1300 E. Seven Mile à Détroit. Un bureau de poste américain est situé à seulement trois kilomètres de la boîte de dépôt utilisée par le passager du véhicule postal américain.

Regardez :

À lire aussi : USA : Nancy Pelosi va se retirer après avoir perdu la majorité… Sa fille radicale Christina serait prête à la remplacer.

Peu de temps après avoir publié la vidéo du 26 octobre, nous avons partagé une autre vidéo prise le 2 novembre 2020, montrant une employée de la poste américaine faisant plusieurs voyages vers une boîte de dépôt de bulletins de vote par correspondance. Lors d’un podcast avec Catherine Engelbrecht et Gregg Phillips de True the Vote, Jim Hoft du Gateway Pundit a expliqué comment on pouvait voir une employée de la poste américaine faire TROIS voyages* en UNE journée vers la même boîte de dépôt et déposer plusieurs bulletins à chaque fois. (*Dans la vidéo, Jim Hoft a dit par inadvertance que le postier avait fait quatre voyages).

Lors de son deuxième voyage vers l’urne de dépôt des bulletins de vote par correspondance à l’église baptiste de Liberty Temple, on peut voir l’employée de la poste américaine marcher à l’arrière de son véhicule officiel de la poste américaine. Alors qu’elle se rapproche des boîtes de dépôt, qui sont surveillées par des caméras de surveillance, on peut la voir relever son masque facial. Lève-t-elle soudainement son masque pour empêcher la propagation du COVID alors qu’elle se tient seule devant la boîte de dépôt, ou craint-elle davantage d’être identifiée sur les images ? Lors de sa quatrième visite à la même boîte de dépôt le même jour, l’employée arrive avec une pile de bulletins qu’elle dépose dans la boîte de dépôt, mais cette fois, elle conduit un SUV blanc sans marquage officiel de la poste américaine et porte toujours son uniforme d’employée de la poste.

Regardez :

Après que Gateway Pundit ait publié les vidéos montrant l’activité totalement non « NORMALE » des employés de l’US Postal, la malhonnête secrétaire d’État du Michigan, Jocelyn Benson, financée par Soros, a ajouté un onglet spécial intitulé « Misinformation » sur son site Web gouvernemental financé par les contribuables pour contester notre rapport qui expose la fraude électorale via l’US Postal Office de Detroit sous sa surveillance en tant que secrétaire d’État du Michigan.

Sur le site Web du MI SOS, financé par les contribuables, la démocrate Jocelyn Benson a consacré une section spécifique à la « désinformation ». Elle traite des urnes de vote par correspondance dans une sous-catégorie de sa page de « désinformation ». La SOS, financée par Soros, trouve plusieurs excuses aux personnes filmées sur les vidéos de surveillance des boîtes de dépôt qui semblent commettre une fraude électorale, afin de faire croire qu’elles ne font probablement rien de mal.

Avant de passer en revue chaque excuse pour les actions des personnes capturées sur la vidéo, Benson déclare :

Toutes les vidéos suggérant que les dropbox ont été utilisées pour commettre des fraudes électorales dans le Michigan ont été démystifiées par manque de preuves et de compréhension de la loi électorale du Michigan.

Comment peuvent-ils être « déboulonnés » s’il n’y a jamais eu d’enquêtes par le SoS ou l’AG du Michigan ?

Jocelyn Benson, SOS démocrate du MI, et Dana Nessel, AG démocrate du MI.

Nous avons décidé de faire le travail que SoS Jocelyn Benson et AG Dana Nessel ont refusé de faire après qu’un dénonciateur qui a travaillé pour la poste pendant plusieurs décennies nous a contactés pour expliquer qu’il n’y a AUCUNE circonstance où déposer des bulletins de vote dans les boîtes de dépôt serait acceptable selon les directives strictes que le service postal américain a pour la livraison des bulletins de vote. Après avoir reçu des documents internes prouvant les protocoles stricts mis en place pour la distribution des bulletins de vote, nous avons contacté le directeur de district de l’USPS, Rick Moreton, du district MI 1, qui supervise la région de Detroit où cette activité illégale présumée a eu lieu. M. Moreton a confirmé lors d’un appel téléphonique vendredi que les employés de l’USPS sont SEULEMENT autorisés à distribuer le courrier à l’adresse figurant au recto de l’enveloppe et qu’ils ne sont PAS autorisés à déposer les bulletins de vote par correspondance dans les urnes. « Ils ne sont autorisés à distribuer les bulletins qu’à « l’adresse spécifiée sur le courrier », a-t-il expliqué.

Lorsqu’on lui a demandé s’il était courant que les postiers prennent des photos du courrier qu’ils déposent dans une boîte aux lettres ou une boîte de dépôt, il a répondu : « Non. »

Rick Moreton est le directeur du district du Michigan 1, zone centrale.

J’ai demandé à M. Moreton si les employés de la poste américaine que l’on voit dans les vidéos ont fait l’objet d’une enquête pour leurs actions et si la poste américaine souhaitait que nous lui fournissions nos images ou les numéros des véhicules de la poste américaine ; il a répondu : « Cela fait bien plus d’un an que cela a été porté à notre attention, et c’est le maître de poste de Detroit qui a géré – c’était ses employés. Et il s’en est occupé, et il a pris les mesures correctives appropriées avec ces employés. » Il a ajouté qu’il ne pouvait pas « partager » les mesures qu’il a prises, mais a ajouté : « Je ne sais pas avec certitude quelles mesures il a prises à leur égard, mais il y a un certain type de mesures correctives qu’il a prises à leur égard. »

Si Jocelyn Benson disait la vérité et que le dépôt par les postiers des bulletins de vote par correspondance dans une boîte de dépôt est une « activité normale et légale », pourquoi les deux postiers vus dans les vidéos feraient-ils l’objet d’une enquête, et pourquoi des « mesures correctives » seraient-elles nécessaires ?

Lorsqu’on lui a demandé si les postiers violaient le protocole spécifique établi par le bureau de poste américain pour la livraison des bulletins de vote par correspondance, M. Moreton a répondu : « Notre préférence est de les remettre directement au BOE, la boîte aux lettres du conseil électoral. » Lorsque j’ai demandé quelle serait l’alternative à la remise directe à un fonctionnaire électoral du BOE, Rick Moreton a répondu qu’ils « le remettraient dans leur boîte aux lettres ». Lorsque j’ai demandé pourquoi un postier déposerait des bulletins dans les urnes, il a répondu : « Oui, ils ne devraient pas le faire à moins qu’il y ait un ordre d’acheminement dans le dossier ou une sorte d’ordonnance du tribunal ». Il a ajouté : « Mais je n’ai jamais entendu parler de cela. » Lorsqu’il a été interrogé sur la déclaration figurant sur le site Web de Jocelyn Benson, selon laquelle il s’agit d’une « activité normale et légale » pour un postier de déposer les bulletins de vote dans une boîte de dépôt afin d’accélérer la livraison des bulletins, il a précisé : « Nous les livrons à l’adresse figurant sur l’envoi. »

Donc, voilà… malgré la déclaration de « désinformation » de MI SOS Jocelyn Benson qui dit qu’un employé de la poste américaine déposant des piles de bulletins de vote par correspondance dans une boîte de dépôt de bulletins de vote par correspondance qui est censée être utilisée par les VOTES est une « activité normale » et « légale ».

« Je pense que la plus grande préoccupation est que les gens s’inquiètent que les postiers ramassent le courrier dans les maisons vacantes, remplissent les bulletins de vote et soient payés. Et c’était l’inquiétude quand nous avons vu les téléphones sortir. Et ces postiers sont clairement en train de prendre des photos ou des vidéos d’eux-mêmes en train de mettre ces bulletins dans la boîte de dépôt – ce qui est aussi une grande préoccupation », ai-je dit à M. Moreton, ce à quoi il a acquiescé en disant « oui ». J’ai poursuivi : « Je veux dire, pour des raisons de confidentialité, je ne pense pas que les gens veuillent que leur courrier soit filmé ou photographié par un postier qui le dépose à un endroit », ce à quoi M. Moreton a répondu : « Non, je comprends. » Nous avons conclu notre appel en obtenant de M. Moreton la promesse qu’il me recontacterait lundi et qu’il espérait pouvoir m’informer des mesures disciplinaires prises à l’encontre des employés de la poste américaine que l’on voit dans les vidéos.

MI SOS Benson et sa bonne amie, l’avocate générale sans foi ni loi du Michigan, Dana Nessel, ont ignoré les preuves que nous avons présentées dans les vidéos. Au lieu d’enquêter sur leur comportement, MI SOS Benson a créé un onglet « désinformation » dans le but de discréditer les publications et les candidats comme son adversaire GOP pour le poste de SOS dans le MI, Kristina Karamo, qui a partagé les vidéos sur les médias sociaux et lors de divers événements, et a demandé pourquoi SOS Jocelyn Benson et AG Nessel refusent d’enquêter sur les personnes dans ces vidéos.

L’adversaire de Benson dans la prochaine élection de mardi, la candidate GOP Kristina Karamo a exposé les vidéos de l’activité des boîtes de dépôt que Benson défend dans le cadre d’une série de vidéos intitulée #BensonsDirtyDeeds.

Dans sa vidéo, Kristina Karamo aborde la façon dont Benson a ignoré nos vidéos et promet d’être le genre de secrétaire d’État qui enquête sur les plaintes de fraude électorale des citoyens au lieu de les défendre.