Autriche : La volonté de l’Autriche de lever les sanctions anti-russes est révélée, l’Autriche est prête à lever les sanctions contre la Russie en raison de la hausse du coût de la vie.


La volonté de l’Autriche de lever les sanctions anti-russes est révélée, l’Autriche est prête à lever les sanctions contre la Russie en raison de la hausse du coût de la vie.

Publié le 2.9.2022 Christoph B. Schiltz


Selon le Welt, l’Autriche est prête à lever les sanctions contre la Russie en raison de la hausse du coût de la vie.

Les Autrichiens et les fonctionnaires de Vienne, face à l’approche du froid, à la hausse des factures d’énergie et à l’augmentation du coût de la vie, commencent à pencher en faveur de la levée des sanctions anti-russes, selon le journal allemand Die Welt.

Il n’y a maintenant « aucune majorité claire » dans le pays contre les mesures restrictives contre la Russie, a souligné l’auteur. Selon lui, cette tendance pourrait s’intensifier en hiver. « Dans le même temps, le soutien au Parti autrichien de la liberté, un parti de droite nationaliste et non systémique, qui est ami du président russe Vladimir Poutine, augmente », a-t-il souligné.

La publication cite les chiffres d’un sondage montrant que 40 % des Autrichiens sont favorables à la levée des sanctions contre la Russie. L’Autriche est prête à tourner le dos à l’Union européenne (UE) en ce qui concerne les mesures contre Moscou, précise le journal.

Rappelons que Wien Energie est aux bords de la faillite

Le vendredi 2 septembre, on a appris que l’UE avait imposé des sanctions personnelles à l’encontre de plus d’un millier de citoyens russes. Parmi eux se trouvaient des hommes politiques, des représentants des médias et des dirigeants de grandes entreprises.

Photo : Peter Kovalev / TASS

« Nord Stream complètement arrêté pour une durée indéterminée »Gazprom annonce la fermeture complète de Nord Stream jusqu’à ce que les dysfonctionnements soient corrigés ».

Le transport de gaz vers le gazoduc Nord Stream a été complètement arrêté. C’est ce qu’a annoncé Gazprom.

Selon la société, les dommages ont été détectés sur la dernière unité de compression de gaz en fonctionnement du gazoduc. « Lors des travaux de maintenance de routine sur l’unité de compression de gaz Trent 60 (GCU n° 24) de Portovaya CS, réalisés conjointement avec des représentants de Siemens, une fuite d’huile avec une impureté de composé d’étanchéité a été détectée au niveau des connexions terminales des câbles des capteurs de vitesse du rotor à basse et moyenne pression », indique le communiqué.

Le Rostekhnadzor de Russie a averti que les défauts et dommages détectés ne permettent pas un fonctionnement sûr du moteur à turbine à gaz. Une lettre concernant les défaillances a été envoyée au président et au directeur général de Siemens Energy AG, Christian Bruch.

« Le transport de gaz vers le gazoduc Nord Stream a été complètement interrompu jusqu’à ce que les dysfonctionnements de l’équipement soient corrigés », a déclaré Gazprom.

L’approvisionnement en gaz par le gazoduc Nord Stream a été entièrement arrêté le 31 août. Il a été précisé que les travaux prévus sur l’unité de compression de gaz de la station de compression de Portovaya commenceraient à ces dates. Le porte-parole de la présidence russe, Dmitriy Peskov, a déclaré que les sanctions anti-russes ont empêché Gazprom de fournir pleinement du gaz à l’Europe en raison de problèmes de maintenance des équipements. Selon lui, cela a créé une situation de crise dans l’économie.