USA : Joe Biden s’éloigne après avoir été interrogé sur la mort des 50 migrants [VIDÉO].


Joe Biden s’éloigne après avoir été interrogé sur la mort des 50 migrants [VIDÉO].

Ces démocrates ne savent que mentir pour ne rien dire et surtout pour le pire, mais quand la vérité est en face d’eux, ils se dérobent comme des rats ou des cafards qu’ils sont.

Publié le 30.6.2022


Lundi, au moins 53 personnes ont été retrouvées mortes dans la remorque d’un 18-roues lors d’une tentative de trafic d’êtres humains à la frontière sud.

Rappel des faits :

46 cadavres ont été retrouvés morts de déshydratation dans un camion transportant des migrants au Texas, après une journée de très forte chaleur (35°).

Les autorités ont identifié au moins 37 des personnes décédées, mais n’ont pas encore identifié les autres.

Il y a 16 survivants (12 adultes et 4 enfants).

Parmi les morts, on compte 27 personnes originaires du Mexique, 14 du Honduras, sept du Guatemala et deux du Salvador.

Le conducteur a été arrêté après s’être fait passer pour l’un des migrants.

Mardi, le président Biden a été interrogé sur ce que l’on appelle le plus grand incident de mort de masse lié au trafic d’êtres humains de l’histoire des États-Unis.

Tendance : OOPS ! Jamie Raskin, membre du comité de la chasse aux sorcières du 6 janvier, disparaît soudainement lorsqu’on l’interroge sur les incohérences du témoignage de Cassidy Hutchinson [VIDÉO].

Lorsqu’un journaliste l’a interrogé sur l’incident, il s’est simplement éloigné et a refusé de répondre à la question.

Regardez :

Le secrétaire à la sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas, a condamné ces décès, déclarant que « les passeurs de clandestins sont des individus sans pitié qui n’ont aucune considération pour les personnes vulnérables qu’ils exploitent et mettent en danger afin de faire du profit. » Il a juré de demander des comptes aux agresseurs dans un tweet.

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a rendu le refus de Biden d’appliquer les politiques d’immigration responsable de ce tragique incident.

« Ces morts sont sur Biden », a-t-il tweeté. « Ils sont le résultat de sa politique d’ouverture meurtrière des frontières. Ils montrent les conséquences mortelles de son refus de faire respecter la loi. »

Biden a qualifié l’événement « d’horrifiant et de déchirant », encore un mensonge hypocrite, car c’est lui qui organise toute cette migration de masse depuis le début, comme vous le retrouvez partout dans le monde aussi avec ces mondialistes.

Les experts affirment que les politiques d’immigration de Biden et Mayorkas sont en grande partie responsables de la crise de l’immigration à laquelle nous sommes actuellement confrontés.

« Mayorkas a éviscéré notre appareil d’application de la loi sur l’immigration intérieure, ce qui signifie qu’une fois qu’un étranger illégal entre dans notre pays, il devient pratiquement impossible de l’expulser », a déclaré Matthew Tragesser de la Fédération pour la réforme de l’immigration américaine.